Cauchemar…

Couv. Histoire présidentsLa solidarité de la classe politique concernant la « liaison » du chef de l’Etat révélée par Closer est sidérante. Mme le Pen (présidente du FN) a été la première a déclarer ce matin que le président avait « comme tout le monde droit à la vie privée« , puis M. Jean-Pierre Bel, M. Cohn Bendit, M. Désir,  Mme Hidalgo, M. Ayrault sont intervenus dans le même sens. Or, je ne partage pas cette vision. L’histoire de la République le montre sous toutes les coutures, le chef de l’Etat, pendant son mandat, n’a pas de vie privée: il est au service de la France. Il incarne, symbolise, personnifie l’Etat, lui donne un visage, et il a un devoir d’exemplarité dans son comportement. Représentant la Nation vis-à-vis de l’extérieur, garant de son image internationale, il se doit d’être irréprochable. C’est d’autant plus vrai que l’actuel président avait placé sa campagne sous le signe de l’exemplarité morale et de la normalité. Dans un pays en plein marasme, les Français attendent de lui qu’il consacre son énergie à « les sortir de la crise » et à rien d’autre. Cette impression de mélange des genres entre le chef de l’Etat et le star system est accablante. Jamais le gouffre entre le système politico-médiatique qui sert les coudes, se protège (y compris les soi-disant « anti système » qui en sont en réalité l’un des piliers), et le peuple français qui se sent abandonné, ridiculisé par l’ensemble de sa classe politique et ses élites, n’aura été aussi profond, abysssal.  Bref, le cauchemar continue. Accrochons nous, il me semble qu’une crise politique de grande ampleur se rapproche…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Cauchemar…

  1. Ping : Galipettes et social-acrobatie | Noix Vomique

  2. Le Séquane dit :

    Bizarre ? Mon commentaire du 11/01 à 10H47 est toujours en attente de modération ?

  3. marguerite dit :

    Nos présidents n’ont pas toujours été éxemplaires dans leur vie privée mais celui ci « Hollande président normal  » bat tous les records avec une concubine installée à l’Elysée et une maitresse trouvée dans le show beez !
    La popularité de Hollande est déja très basse mais qu’en sera t -il lorsque nous aurons les commentaires des journaux étrangers . Honte à cet homme qui représente si mal la France .

  4. Le Séquane dit :

    Je ne sais pas si une crise politique se rapproche. Mais ce que l’on sent monter, ici, dans la « France d’en bas », c’est une grande exaspération. Le président qui s’était annoncé comme normal, le président à l’anaphore aux 15 énumérations, le président qui dit avec force et conviction : « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire », apparaît bien comme un jean-foutre, un menteur et un fourbe.
    De toutes les qualités qu’il prétendait avoir, pour bien s’élever au-dessus de Sarkozy lors de leur confrontation, il n’en avait aucune. Son seul but était de se faire élire et pour lui, la fin justifiait les moyens. Mais le peuple, n’est plus dupe. Pris en flagrant délit de libertinage, ce personnage démontre qu’il n’a que faire de son devoir d’exemplarité et se moque de l’impact que cela peut avoir sur la France et le peuple français qu’il est censé représenter. Je considère, comme beaucoup de mes compatriotes, sa conduite comme une offense à la nation que le peuple lui a donné comme mission de représenter. On objecte que sa conduite relève de la vie privée, mais ceux qui présentent cet argument, son clan, cette oligarchie dominante, cette classe intellectuelle, politico-médiatique qui nous abreuve à longueur de journée, de morale et d’humanisme, ils n’ont même pas compris que sa fonction, ce qu’il représente vis-à-vis de l’étranger, et le respect qu’il doit aux Français l’obligent à un devoir d’exemplarité et son libertinage n’est pas, dans la société normale, un comportement normal et encore bien moins pour un président de la République. Du moins pas encore. Que cette classe politico-médiatique n’ait pas compris cela montre bien le fossé qui les sépare de la France « d’en bas ». Leurs propos à cet égard paraissent étrangement compréhensifs et complaisants. Trop. Bien trop à mon sens. Bien plus complaisant que le jugement du peuple normal. Leur occultation volontaire de la signification réelle d’un pareil libertinage vis-à-vis de la France et des Français, leur gêne, devant ce comportement, leurs explications bien trop indulgentes, conduisent le peuple « d’en bas » à s’interroger. Est-ce par pur intérêt ? Pour garantir leurs prébendes ? Ou alors est-ce que parmi ce microcosme, ce libertinage est une pratique courante, et que dans ces conditions on ne peut condamner ce qu’on fait soi-même. (Encore que Cahuzac …). À moins que ce ne soit les 2 à la fois ? Personnellement je pencherais pour la dernière hypothèse.

    • sequane, le libertinage, tout ça, on s’en fout complètement, chacun fait ce qu’il veut avec sa queue, mais en revanche, se faire prendre en situation ridicule, à ce niveau, c’est dramatique je trouve…
      Maxime

  5. noop dit :

    Amour, fidélité, loyauté, honneur… des mots qui sont perçus comme ridicules ou inquiétants par bien des gens autour de moi. Ils sont exigeants, mais est-ce une raison pour s’en écarter ? Cette « news » est au final un bon échantillon de l’ambiance actuelle.
    Mais je serais présomptueux, si je me risquais à dire « c’était mieux avant ». Juste au moins faisait-on avant un peu plus la promotion, faisait-on un peu plus cas, de ces sentiments et des valeurs qui y sont attachées.

    • Noop, comme c’est bien dit! moi je me pose plein de questions j’ai plein de doute, mais strictement aucun sur ces valeurs de fidélité, loyauté, honneur…
      Maxime

  6. Cyril45 dit :

    Et encore heureux qu’il ne soit pas arrivé à notre président la même mésaventure qu’à l’un de ses prédécesseurs. Se reporter en pages 145 & 146 du livre de notre ami Maxime: Histoire des Présidents de la République

  7. Jean95 dit :

    Vous dites exactement, en développant un peu plus, ce que j’ai dit chez moi hier (avec face à moi des contradicteurs motivée !)

  8. François dit :

    Les mésaventures de notre président me font penser à celles d’un de ses prédécesseur : Félix Faure, décédé à l’Élysée en 1899 dans les bras de sa maîtresse. Le bon mot attribué à Clemenceau à cette occasion : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée » peut tout à fait s’appliquer à notre don Juan des temps modernes.
    Pitoyable est le bon adjectif, il me semble …

  9. Entièrement d’accord avec Franck Boisard, la situation peut très bien continuer à se dégrader lentement et à pourrir jusqu’à ce que tout soit vermoulu et corrompu.

    En période de crise, le statu quo et l’absence de décisions sont les pires choses qui puissent arriver à un pays ou à une communauté. Comptons sur la soi-disant finesse politique de Hollande mais surtout sur son apathie et son absence d’idées pour réussir à ce que rien ne change.

    Toutefois, les images de l’arrivée de Valls à la gare de Rennes il y a deux ou trois jours (vous pouvez les retrouver sur le blog du Salon Beige ou sur http://www.dailymotion.com/video/x19ebsd_arrivee-chahutee-de-manuel-valls-a-la-gare-de-rennes_news#from=embediframe) font vraiment penser à un climat pré-insurrectionnel.
    Quand on pense qu’on reprochait à Sarkozy d’hystériser les Français…

    Ainsi donc, tout peut arriver. Explosion ou lente agonie, mais rien de bon à l’horizon pour notre pauvre pays.

  10. fleur dit :

    Oui, c’est exactement ça, le Cauchemar (avec en rôle clef, la France):

    Terrifiant. Et on pourrait le dire chaque jour, parce que chaque jour ils inventent quelque chose de pire.
    Une idée de titre pour le nouveau journal, en remplacement du Monde et du Nouvel Obs, peut-être?

  11. Annick dit :

    D’accord avec vous, cher Maxime.
    Cela rejoint l’instinct animal non maîtrisé dont je parlais dans votre billet précédent.
    Le harem hollandais, dehors ! Pas digne de représenter la France, mais très éclairant sur les décisions sociétales qui nous sont imposées.

  12. Duff dit :

    Bonsoir Maxime,

    Comme d’habitude je partage votre courroux. Je me demande si cette solidarité étrange n’aurait tout simplement comme seule explication le fait que presque tous les « ténors » de la vie politique ont des vies conjugales complètement dissolues. J’ai parlé ce matin de décadence à tous points de vue, laquelle Hollande va-t-il amener voir le souverain Pontife?

    Bon we!

    • duff, qu’ils aient une vie dissolue, cela nous est égal, on s’en fout, chacun fait ce qu’il veut avec sa queue pour parler très vulgairement, mais un chef de l’Etat n’a pas le droit de se faire piquer ainsi dans une posture ridicule, c’est mauvais pour lui et pour le pays…
      Maxime

  13. koltchak91120 dit :

    A reblogué ceci sur Le Petit Conservateur Palaisien.

  14. « il me semble qu’une crise politique de grande ampleur se rapproche…»

    Je ne suis, hélas, pas aussi optimiste que vous :

    1) Les moyens que le pouvoir, sous toutes ses formes, a de contrôler le peuple sont d’une ampleur inconnue dans l’histoire.

    Je ne crois pas à la crise mais à la continuation de l’apathie (pas Jean-Michel).

    2) Vous sous-entendez que, si crise il y a, elle sera bénéfique. Puisque vous êtes un lecteur de Montaigne, rappelez vous : d’un mal, ne sort pas forcément un bien, il peut sortir un mal pire encore.

    Quant à François Hollande, soyons clairs : il était fait pour être adjoint du préfet de Tulle ou sous-président de la commission des fêtes du conseil général de Corrèze, certainement pas président de la république. Voilà, c’est tout ce qu’il y a à dire sur François Hollande.

    Maintenant, il convient de s’interroger sur les raisons qui l’ont amené là où il est.

    • Franck Boizard, sur le premier point, je suis à moitié d’accord: c’est vrai que les outils de manipulation (jouer les extrêmes, les polémiques à des fins de dérivatifs, la dissimulation des réalités et des statistiques) sont incroyablement sophistiqués et performants. Cependant, l’histoire est pleine d’aléas et on est en droit quand même de s’attendre à tout, à tout moment… Sur le second point, là, je suis entièrement d’accord, même si le pire n’est pas non plus toujours certain.
      Bien à vous, Maxime

  15. Koufra dit :

    Il n’a pas l’air très respecté ni craint ni protégé ce prince mérovingien de fin de dynastie …

    Jamais personne n’aurait osé attaquer le prince jusqu’à M. Sarkozy. Mais que font ceux qui doivent le protéger conte lui même ?

    Le président se retrouve seul sans garde du corps à proximité, cette personne est garante de la sécurité nucléaire de la France.

    Je reprendrai donc les mots du général recevant son ambassadeur en URSS qui avait trouve du réconfort dans les bras d’une belle espionne russe.:. : « alors Francois, on couche? »

    Par ailleurs cet ambassadeur avait servi bravement la France et était un honnête patriote.

    Qu’à t on a dire en faveur de ce président qui tient plus du dagobert que de Louis XIV ?

  16. Sceptique dit :

    Il y a peu d’hommes politiques de haut niveau, dans le monde, dont la vie privée soit parfaitement claire. L’aptitude au pouvoir et à la séduction sont très proches, et du côté des femmes, un instinct les pousse vers les hommes dominants. La démocratie n’a pas pu effacer complètement ces avantages naturels. Peut-être plus particulièrement en France, dont la culture valorise la virilité, et pour lesquels l’opinion est complaisante.

    • Sceptique, je suis d’accord, mais quand même, pourquoi tous ces gens ne peuvent-ils pas avoir une vie à peu près « normale »… On baise partout (excusez-moi) quand on est mal dans sa peau et qu’on ne sait pas quoi faire de sa vie, je crois. Quand on est heureux au sens de bien dans sa peau et qu’on un but, surtout à partir d’un certain âge, on pense à autre chose qu’à sa queue (pardon encore). A un certain niveau, c’est inquiétant d’être dirigé par des gens qui ne sont « pas finis » comme on dit…
      (pardon pour ma vulgarité mais qui exprime ce que je ressens…)
      Maxime

  17. georges dit :

    Dans sa situation un chantage est toujours possible,heureusement que l’affaire a été éventée avant que des gens ou des états mal intentionnés utilisent cela à mauvais escient.

  18. Aimé Despis dit :

    Bonjour Maxime
    Tout est dit ! vos articles sont justes et vont à l’essentiel.
    aimé Despis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s