Lois mémorielles

images

Extrait d’un entretien avec le site Atlantico, publié ce jour.

Maxime Tandonnet : Madame Taubira incarne l’aile gauche du gouvernement à travers son rôle dans l’adoption du « mariage pour tous » et la remise en cause des lois Sarkozy sur la sécurité, peines planchers, rétention de sûreté. Son rôle est ainsi vital dans l’équilibre politique de l’équipe au pouvoir. Il n’est donc pas illogique qu’elle fasse l’objet des critiques de l’opposition. Son image reste par ailleurs marquée par la loi mémorielle du 21 mai 2001, définissant l’esclavage comme un « crime contre l’humanité » dont elle fut le rapporteur. Ce texte garde une portée symbolique forte et il incarne une méthode contestée d’utilisation de l’histoire à des fins politiques.

Les massacres et les tragédies jalonnent l’histoire de l’humanité et ce type de loi revient à poser la question du choix des époques et des événements faisant l’objet d’un traitement particulier : la traite négrière fut bien sûr une abomination, mais pourquoi ne pas légiférer alors, par exemple, sur le sort des populations amérindiennes, les exactions dont le peuple chinois a été si souvent victime, le massacre de la jeunesse européenne en 1914-1918 (17 millions de tués et autant de mutilés) ? La loi du 21 mai 2001 a été accusée de partialité dans la mesure où elle passe sous silence les formes non européennes de l’esclavage (arabe, notamment), exprimant ainsi, pour ses détracteurs, une forme d’idéologie anti-occidentale.

Elle passe sous silence le rôle de la France dans l’abolition de ce fléau, d’abord en 1793 sous la Convention puis sous la Seconde République en 1848. D’autres textes du même type sont intervenus depuis, en particulier celui du 23 février 2005 tout aussi controversé et contestable, sur le « rôle positif de la colonisation ». Il est reproché aux lois mémorielles de raviver des blessures, d’attiser les fractures, de sublimer la repentance, de favoriser ainsi les communautarismes au détriment de l’unité nationale en transformant la nation en mosaïque de revendications identitaires, d’exploiter l’histoire à des fins idéologiques, une tentation contraire à toutes les valeurs démocratiques, et enfin de porter atteinte à la liberté d’expression. On peut y voir aussi un dérivatif à l’impuissance du pouvoir politique face aux enjeux concrets que sont par exemple la lutte contre le chômage ou l’insécurité… Par une décision du 28 février 2012, le Conseil constitutionnel a censuré la pénalisation de la négation du génocide arménien au nom de la liberté d’expression, posant des limites à l’instrumentalisation politique de l’histoire.

Pour garder un sens, éviter le risque de la banalisation, de la surenchère et du morcellement de la mémoire, les lois mémorielles devraient sans doute conserver un caractère rigoureusement exceptionnel, limité à la condamnation du négationnisme relatif au génocide des juifs d’Europe sous la deuxième guerre mondiale.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/chiffon-rouge-qui-explique-que-christiane-taubira-herisse-autant-poil-gens-droite-maxime-tandonnet-geoffroy-vries-alexandre-giug-943650.html#DgV7SPEZiMClFr0G.99

Maxime TANDONNET
Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Lois mémorielles

  1. georges dit :

    Koufra,
    Le ratissage électoral dans les banlieues transpirait le racolage communautariste ,pathétique d’une indigeste politique sauce américaine.

  2. UneVoix dit :

    Bonne année à tous.

    Bien désolé de voir que ce genre de thème soit de rigueur. Les Vérités que l’Histoire (même peu glorieuse) doit faire émerger (par ceux qui y travaillent) ne sont pas prêtes d’arriver de sitôt. Le plus détonnant est que bien souvent celui qui accuse a des aïeux dont il ne voudrait pas qu’on connaisse l’épopée maritime.

    On est en pleine déconstruction il me semble. C’est bientôt les élections, on risque de voir encore plus de fariboles.

  3. fleur dit :

    Merci Maxime et pour votre info, la profanation de Sainte Clotilde a été faite par une personne déterminée à abattre les symboles du baptême et de l’eucharistie. Voilà ce qui est récolté par un climat anti-français, anti-chrétien, anti-religion visant à nous accuser et à accuser Dieu de tous les problèmes sur terre: pollution, pauvreté, esclavagisme…
    http://www.metronews.fr/paris/le-profanateur-de-l-eglise-sainte-odile-etait-determine-selon-le-cure-de-la-paroisse/mnaf!bI23v9r3XPF4/

  4. Koufra dit :

    Le relèvement de la France et la remise à niveau de l’Etat œuvreront plus pour l’unité nationale que de légiférer sur des lois mettant en cause telle ou telle communauté mais c’est plus difficile à tenir…

    L’élection de François hollande a été la première élection communautaire de l’Histoire.

    Compte tenu de l’incapacité à réguler l’immigration et d’une intégration qui ne fonctionne plus depuis plus de 30 ans, peut on encore parler de peuple français ou faut il parler des « peuples de France »?

    L’année 2014 sera probablement très sombre et le risque d’attentat majeur sur le sol français sera plus haut que jamais. Les tensions inter communautaires risquent des lors d’aller crescendo.

    Cordialement

    Koufra

  5. michel43 dit :

    BON…de toute façons les libertés se rétrécisses depuis longtemps; grâces a certaines associations; a certaines communauté; a aussi a des politiciens de gauche et de droite; qui vote certaines lois; on supprime la proportionnelle; et on ne respecte pas;: le NON au référendum; qui est intervenu; pour interdire une chanson de Pierre Perret; La Femme grillagée. et une communauté ;et des politiciens de tout bords; qui voudrais interdire a un artiste de travailler ;dans des lieux payants? a tort ou a raison; en essayant d’interdire; on en fait un martyre; et la majorité des gens; n’apprécie pas cela? on monte en épingle des imbécilités ; de tout genres; genre quenelle; qui a démarrer en 1995; et un génie de cette communauté a trouver que c’était un geste antisémite? a t »il pensée un instant que cela va provoquer ;une autre communauté? le peuple a vraiment d’autres soucis; le chômage; le cout de la vie ;la pauvreté; les agressions; voles; l’immigration; fermetures d ‘entreprises ;la guerre COPE-FILLON;les mensonges de Hollande et de son gouvernement; donc; droite ou gauche dégoute les électeurs et bientôt; il vont le faire savoir dans les urnes?

  6. fleur dit :

    Bonjour Maxime et meilleurs voeux à tous. Me sentant obligée de le faire, j’ai visionné les voeux de M. Copé. Je tiens à vous dire ici que je suis furieuse du ton comminatoire et culpabilisant qu’il a utilisé dans ses voeux, mentionnant si je ne me trompe « les erreurs passées de la France » et le risque d’y retomber. Lesquelles? Quelles erreurs? En quoi, moi, une électrice potentielle, suis-je coupable et de quoi? Je ne crois pas avoir d’ancêtre esclavagiste, ni de pétainiste, et tous ceux qui le pouvaient dans la famille ont rejoint la France libre avant 1941 et avant les communistes, au péril de leur vie. Quant à moi je ne vois pas ce que j’aurais à me reprocher: alors qu’est-ce que c’est que ce donneur de leçon? Je tiens de plus en plus pour responsables et coupables les gouvernements laïcs des grandes calamités comme le colonialisme, le massacre des chouans, la terreur, le vote de l’occupation de la France en 40, la décision d’aller au massacre en 1914 et maintenant la destruction de la famille… Je me souviens mieux de ceux qui ont oeuvré pour l’école obligatoire et la lutte contre l’esclavage (depuis Charlemagne), la liberté (Sainte Geneviève 1er maire femme de Paris?), les hôpitaux (ordre monastique et religieux), la liberté des femmes (mariage devant témoins, répudiation interdite) etc.
    Je suis absolument furieuse contre cette personne qui méprise notre grande et belle histoire. Si par hasard vous connaissez son faiseur de discours, faites passer!
    En conclusion, ces lois mémorielles ont pour seul but d’essayer de nous imposer une culpabilité éternelle permettant aux politiques d’obtenir nos votes compassionnels. Pour moi c’est hors de question, et le lavage de cerveau qu’on nous fait subir est véritablement angoissant, perpétuée dans l’école. A terme, la haine anti-blanc et anti-français devient palpable, alors que nous sommes innocents et avons oeuvré pour les droits des hommes. Il y en a marre!

  7. Freddie dit :

    Entièrement d’accord avec vous, Maxime, à plus de 1000 %. Et je vais même vous dire, je suis tellement en faveur de la liberté d’expression que je me demande s’il faut condamner les négationnistes (que de toute façon personne ne croit), et pourtant des membres de ma famille ont fini dans les chambres à gaz, et j’ai même entendu certains dire que seuls des Polonais pure souche, et pas les juifs, avaient péri dans le plus célèbre des camps… A vomir, mais est-ce en fermant de force la bouche des gens qu’on les empêchera de remuer du venin ? La liberté d’expression est clairement menacée en France, et on vote des lois démagogiques (c’est le cas de celle que vou citez). Ceci dit, balayons tous d’abord devant notre porte… travaillant dans le domaine de la communication depuis toujours, je suis bien placée pour voir à quel point nous avons tous du mal à défendre la liberté d’expression. Quel petit élu de province n’a jamais cédé à la tentation de téléphoner à une rédaction qui avait tenu des propos peu élogieux mais véridiques sur son compte, quel journaliste résiste à l’autocensure, qui de nous ne voudrait pas faire taire celui avec lequel il n’est pas d’accord ? Et les victimes sont souvent les gens honnêtes… comme dans cette copro où pour avoir dénoncé des malversations, un président de conseil syndical s’est fait virer par les autres membres qui, sans doute, devant leur télé, s’indignent des lois liberticides….

  8. Frederic_N dit :

    Maxime, pour le coup je vous trouve trop modéré.
    Pour deux raisons
    D’une part parce qu’il faut le dire noir sur blanc, les lois mémorielles sont des atteintes au principe même de la liberté d’expression. Constatons un fait : depuis la loi Gayssot – un communiste ! – la liberté d’expression n’a cessé d’être attaquée au point que le reflexe d’interdire devient quasiment naturel dans la gauche ( cf l’attitude de Valls) . Je renvoie ici au site de M Koenig http://www.generationlibre.eu/etudes/pour-retablir-la-liberte-dexpression/
    D’autre part parce que l’histoire d’esclavage est plutôt à l’honneur de l’Occident. Je m’explique : les massacres et l’esclavage sont le lot de toute l’histoire humaine et il n’y a aucune spécificité occidentale sur ce point. Par contre la spécificité occidentale est dans la réflexion politique et morale qu’elle aura et qui la conduira librement à reconnaître les droits des « Autres » – comme disent les déconstructeurs. Et pas seulement sous l’impact de la révolution française comme on tend à le faire croire. Mais pour des raisons inhérentes à sa civilisation même qui a toujours posé la question des droits en termes universels
    Je renvoie sur ce point à la fameuse « controverse de Valladolid » qui de facto va voir les autorités reconnaître les droits de amérindiens, un épisode totalement inédit depuis l’empire Romain et incompréhensible ailleurs qu’en Occident.
    C’est pourquoi je trouve tout à fait choquant cette loi sur l’esclavage, et soyons clairs : dans la tradition politique Européenne les droits fondamentaux sont supérieurs aux lois civiles ( Locke – Traité de Gouvernement Civil) . Aussi nous ne devons pas nous sentir liés par cette loi .
    cordialement

    • FredericN, très juste, bien d’accord avec vous, (quant à la modération, elle me vient je crois de la fréquentation assidue de Montaigne et de mes origines girondines …)

  9. Jean95 dit :

    500% d’accord !
    Bonne année à vous, Maxime, ainsi qu’à tous les lecteurs de votre excellent blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s