Un nouvel « ordre moral »?

TartuffeNe confondons pas la morale, c’est-à-dire l’éthique, et l’ordre moral, ou la tartufferie érigée en idéologie dominante. La France politico-médiatique est de plus en plus dominée par une sorte d’ordre moral hypocrite, qui gagne tous les secteurs de la vie sociale. J’en donnerai quelques exemples :

–         La palme d’or 2013 au festival de Cannes, comporte (paraît-il) une scène d’amour torride entre deux femmes qui dure 40 minutes. Pourtant, il est strictement interdit de parler en société « d’érotisme » à propos de ce film, car ce serait trahir le génie  supérieur d’un « chef d’œuvre » (que je ne critiquerai pas, ne l’ayant pas vu…)

–         Le Parlement veut sanctionner les clients des prostituées : ira-t-on jusqu’à punir Monsieur Tartempion, grand notable de province, électeur de centre-gauche, qui largue bobonne une fois par semaine, monte à Paris le vendredi pour sauter sa maîtresse et la remercie d’une enveloppe bien garnie qui finance la garçonnière ? Non! Et après tout, c’est sa vie privée.

–         Chacun sait que la société française, sa jeunesse en particulier, est dévastée par le chômage qui explose depuis 2008,  plus encore depuis un an et demi, et poursuit son aggravation au rythme impitoyable de la destruction des emplois. Pourtant, même sans en penser un mot, il faut dire dans la bonne société que depuis les « bons chiffres d’octobre » (- 20 000 demandeurs d’emplois grâce aux radiations et aux subventions), la courbe s’est inversée et tout va  pour le mieux dans le meilleur des mondes.

–         Tout en préservant autour de la formation politique créée par M. Le Pen une dose de « diabolisation » bien calculée, la presse, les radios et les télévisions n’ont de cesse de la mettre en valeur, de l’encenser et de la promouvoir en démultipliant ses apparitions médiatiques dans l’espoir de lui donner le leadership de l’opposition, d’interdire ainsi l’alternance et de figer  la situation politique pour les 1000 ans à venir.

–         Il ne faut surtout pas travailler le dimanche, au nom d’une sacro-sainte tradition d’origine judéo-chrétienne et des principes d’équilibre familial, dans un pays où l’on se soucie comme d’une guigne du message, des symboles et des valeurs judéo-chrétiens et de la famille.

–         La France est paraît-il pays des droits de l’homme, une terre d’accueil généreuse pour l’’immigration; mais alors, pourquoi cette étrange manie de laisser entrer des centaines de milliers de personnes  qu’on est incapable d’accueillir dignement, pour les repousser ensuite, les exclure et les condamner à vivre dans le désœuvrement, le chaos des squats sordides en grande banlieue et des « cités interdites » ?

– On se gargarise du mot « égalité » dans un pays qui n’a jamais été plus inégalitaire, opposant les grandes écoles, les collèges et les lycées élitistes des bons quartiers, aux établissements de banlieues à l’abandon, ravagés par l’échec scolaire.

« L’hypocrisie est un vice privilégié qui jouit en repos d’une souveraine immunité » (Molière, Don Juan).

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Un nouvel « ordre moral »?

  1. Pelé dit :

    Les socialistes ne voient plus ce qui a fait un temps la grandeur et l’âme de la France. Les valeurs qui nous reliaient disparaissent dans les brumes opaques des pensées dirigées par une poignée d’apprentis sorciers qui veulent graver leurs noms sur les murs d’un futur qu’ils n’imaginent pas autrement que peints de leurs doctrines « progressistes » et dont la pluralité voulue, désirée… imposée, ne peut être qu’oublieuse de notre identité… Nous vivons une époque mortifère.

  2. koufra dit :

    Me voila rassurer pour M. Tartempion et sa maîtresse… et pris d’une inquiétude pour les gens qui comme moi vivent de leur travaille… et non en rentier.

  3. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    A propos de tartuffe. On a annoncé la mort du Général Aussaresses (pardon si l’orthographe n’est pas juste) honni de tous pour sa façon d’avoir fait la guerre d’Algérie. Que l’on rappelle ici que le Ministre de l’Intérieur de l’époque était François Mitterrand. Un soldat obéit aux ordres de ses supérieurs, rien de plus, rien de moins. Au moins ce général n’a pas été lâche au point de mentir, de nier ses responsabilités. Si la gauche et la droite ‘humaniste’ (comme elle aime s’appeler comme si elle en avait le monopole) pouvaient cesser de nous donner des leçons de morale… Comme le dit une chanson de Goldman, si j’avais été allemand à une certaine triste époque, qu’aurais-je fait ? Aurais-je été de ceux qui ont osé défier le dictateur ? Mais il est vrai que tous les Français d’aujourd’hui ont eu un aïeul résistant… Tout cela pour dire qu’il est vraiment trop facile de se ranger dans le camp des vertueux et des blanches colombes des décennies après les évènements.

    • Plume, le rôle de François Mitterrand dans cette période est en effet pour le moins douteux et tellement occulté par ses successeurs qui continuent à se référer à lui…
      MT

  4. Il me semble qu’il serait bon d’ajouter que cette tartufferie est surtout propre à la gauche. Or, cette gauche, il y a très peu de temps encore (une trentaine d’années) niait tout sens à la notion de morale. Conformément à la phrase célèbre de Marx : « La fin justifie les moyens. » qui est, évidemment, la négation de toute morale. Ils ont tout de même fini par comprendre, cela a pris beaucoup de temps, que nier tout sens à la morale présentait quelques inconvénients majeurs. Par exemple, au nom de quoi condamner Hitler et la Shoah ? Et surtout, au nom de quoi condamner le capitaliste ?
    Aujourd’hui d’ailleurs, c’est plutôt la bourgeoisie qui tendrait à nier tout sens à la morale sans tenir aucun compte des leçons de l’histoire.
    Les gauchistes ont donc réintégrer la morale mais sans jamais reconnaître qu’ils reniaient une de leurs positions essentielles et, en plus, en s’érigeant aujourd’hui en champions de la morale. Et qui plus est, évidemment, une morale qui n’est pas pensée mais assénée sans réflexions profondes.
    Tartufferie me semble un mot bien faible mais aussi tout à fait insuffisant. Je n’ose pas écrire les mots qui conviendraient.
    Christian Camus

    • Camus Christian, le paradoxe méritait en effet d’être relevé et d’ailleurs, la notion de « gauche morale » a plus de rapport avec le moralisme qu’avec la morale…
      Maxime
      MT

  5. Noix Vomique dit :

    Merci pour cet excellent billet qui résume bien, en effet, l’actuelle tartufferie de nos nouveaux moralistes.

  6. favier de millet dit :

    Excellent dans la concision et la hauteur de vue

  7. michel43 dit :

    la tartufe érigée en idéologie dominante? ORDRE, n’est jamais morale, depuis très longtemps; surtout en politique; beaucoup qui critique, la droite national;; formation créer pars JML, perdent la mémoire en cours de route? souvenez vous de L »UNR-UDR-RPR; des partis ,accoler a des MAFIEUX, a la bande des CORSES, et le SAC; police parallèle, avec TOUT les pouvoirs, et d’éliminer les gêneurs, deux vrais truands; jo attia-christian-david et d’autres,le RPR, dés le début; au bourget, tripatouillage, PASQUA;31.68%; c’était gagner, et bien NON, rencontre avec CHIRAC, vous connaissez la suite puis les valises qui était nécessaires pour les faires vivres;;LUI; c’est pas la moral et l »honneur qui risquait de l’étouffer? des hommes de qualité; sont de MORT violente, a gauche et surtout a droite, OUI; la droite-national sera la première formation politique; pars la volonté des FRANCAIS; UMP-PS se sont unis pour supprimer la proportionnelle de Mitterrand; se sont ASSIS sur le vote du PEUPLE, NON au référendum; des dictateurs Républicains surement? il y a des millions de gens qui on TOUJOURS travailler le dimanche;seulement;la droite ou la gauche n »on jamais eu le courage de modifier cela..la FRANCE EST UN PAYS DE droit. PAS DE DEVOIR.HELAS. les politiciens irresponsables, on ouvert toutes les portes a c’est gens grâce a la Double-Nationalité et le DROIT du SOL; que voulait modifier BAROIN? Aucun pays ne donne autant de droit a c »est étrangers au Détriment des nôtres.. CMU-aide médical d’état; retraites pour ceux qui n »on jamais travailler ou cotiser en FRANCE; attributions de logements avec aide de la CAF ,EDF-GAZ, allocations familiales, des squats et HOTEL payer pars le contribuable; le DESOEUVREMENT: des agressions, pour voler des colliers, cuivres, matériel en tout genres, trafics de drogues, d’armes et la Prostitutions. Plus de dizaines de milliers de mineurs ,qui savent bien,que RIEN ne peuvent les arrêter, VU nos lois..les vrais hypocrites sont en priorité, les politiciens; puis les hauts fonctionnaires, les syndicats, avec le droit de bloquer le pays et qui possède de nombreux avantages, financier; sur la palme en OR-DURE; lui; c’est un type qui ne cesse de nous provoquer; je lui dicte; le scénarios du prochain film: les prostituer; et les exclus du sexe; immigrées ;handicaper; il recevrais la PHALUS d »OR; avec l’argent du ministère de la culture? la décadence est partout;dans tout.

  8. Freddie dit :

    Tiens mon commentaire a disparu. Problème technique… je le remets en espèrant ne pas faire doublon. Cher Maxime, pour ce qui est de l’égalité, relisez « Class » de Jilly Cooper. Très rigolo. C’est l’Angleterre des années 80 mais cela n’a pas pris une ride et pourrait être transposé à la France. L’auteur est ironique mais on sent qu’elle aime cette diversité…

    • Freddie, je ne me souviens pas avoir vu votre premier commentaire, cela arrive, j’en perds quelque fois, désolé car j’aime beaucoup vos commentaires, mais n’hésitez pas à le renvoyer.
      Maxime

  9. Duff dit :

    Bonsoir cher Maxime,

    Excellent résumé, une sorte de droit de réserve vous a peut être bridé dans les exemples que vous avez choisi car il y a encore beaucoup plus sévère dans l’actualité… Les « élites » donnent dans le faites ce que je dis mais pas ce que je fais à un niveau jamais expérimenté. Citons l’affaire Cahuzac, protégé aussi longtemps que possible mais ne perdons pas de vue que le principal fraudeur du fisc est probablement l’actuel locataire de l’Elysée dont la situation maritale obscure assure pourtant à sa petite amie une situation digne d’un élu de la république… La plainte de Xavier Kemlin a logiquement été déboutée puisqu’en ce moment notre république est bananière sur le fond comme sur la forme. Avec tous ses revenus depuis 30 ans, le patrimoine du président est tout simplement anormal, mais personne ne se pose la moindre question. Le mariage pour tous mais pas pour lui, comme le rappelait hier Christian Saint Etienne sur BFM Business, voir en spectacle des gens qui gagnent au moins 20 000 euros par mois en cumulant des mandats refuser à des smicards de mettre du beurre dans les haricots en travaillant le dimanche a évidemment un côté parfaitement indécent. Se faire traiter de « facho » de temps en temps à cause de régulières saillies médiatiques xénophobes vous garantissant 15% de voix et d’amasser au moins 5 millions d’euros nets d’impôts en une quinzaine d’année n’a pas du empêcher Le Pen de dormir avec son œil bien fermé…

    Bref inutile de dresser une liste exhaustive, tartuferies à tous les étages tandis que le peuple souffre, se divise, ne voit ni solution ni personne pour en apporter. Passé le battage médiatique des radieuses fêtes de fin d’année, j’ai hâte de voir la suite.

    Bonne semaine,
    Cordialement

    • Duff, oui, merci beaucoup pour ce commentaire, ce n’est pas tellement que je me sois « bridé », mais j’ai voulu donné quelques exemples actuels sans être trop long, bien sûr que la liste pourrait être bien plus fournie.
      Bien à vous
      maxime

  10. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ce que vous écrivez est tellement vrai. Et on pourrait encore allonger la liste que vous faites. Ainsi que ce qu’écrit Fleur sur l’inversement des valeurs. En plus des difficultés économiques et des décisions folles du pouvoir en place dans ce domaine, cet ordre moral, ces mensonges, cet inversement des valeurs renforcent l’exaspération. Mais ‘ils’ semblent ne pas l’entendre, ne pas le comprendre. Dans la presse allemande, on a décrit le président français et de ses ministre comme une ‘élite vivant dans sa bulle’, complètement déconnectés de la population et de la réalité de la vie des citoyens français. Voilà. Mais que faire, à part endurer avec patience jusqu’aux prochaines élections présidentielles. Parce que même si les élections municipales ou européennes font enfin redescendre nos dirigeants sur terre (ou non ?), cela n’y changera rien : FH et son équipe seront toujours à la tête de notre pauvre pays. Même si on ne cautionne pas les manifestations parce qu’elles finissent toujours plus ou moins en violences et casses, on se prend à penser, que le blocage de Paris par les routiers ou les agriculteurs, ce n’est pas si mal si cela peut servir à embêter tellement cette ‘élite’ qu’elle se décide à réagir, mais dans le bon sens pour une fois. Mais, cela n’arrivera sans doute pas. ‘Ils’ iront jusqu’au bout, jusqu’à fracasser la France contre le mur de leur idéologie, leur clientélisme, leur démagogie, leur haine de tout ce qui fait l’identité de la France (parce qu’ils aiment tellement les autres, eux, ils ont l’esprit tellement ouvert, eux, tandis que les Français lambda ne comprennent rien, sont racistes, machistes, ne savent pas ce qui est bon pour eux–remarquez, là, c’est peut-être vrai vu qu’en majorité, ils ont voté FH).

  11. Maxime Bonsoir.
    Ce billet me plait. Cela me donne des idées pour continuer mes articles concernant l’autocritique qui est necessaire de faire en France, de nos compatriotes, de leurs agissements, avant de penser changer quoi que ce soit. Merci.
    Jacques

  12. fleur dit :

    Bonjour Maxime et tous, on peut non seulement parler de « nouvel ordre moral » mais aussi d' »inversion des valeurs ». La sexualité et la pornographie, qui devraient être du domaine privé, sont exposés au public même aux enfants – cf pub Lui, et érigés en tant que valeurs suprêmes de bonne santé; au contraire, l’amour, les liens familiaux, les attachements privés, la famille, sont considérés comme pénalisants dans un contexte public ou « professionnel » et on doit agir comme si on n’en avait pas, d’ailleurs à la Poste on vous considère à priori comme un divorcé ou un célibataire jusqu’à preuve du contraire (livret de famille). De même avec la religion, qui doit être reléguée à la cave (entendre ici « dans la sphère privée »). De même, il est considéré comme normal d’avorter un enfant mais quant à désirer avoir une famille (peut-être nombreuse la famille) fondée sur le mariage entre un homme et une femme, c’est d’un mauvais goût « fasciste ». N’évoquons même pas l’ignoble euthanasie que le parlement belge voulait étendre aux mineurs.
    J’en conclus tout naturellement que cette inversion des valeurs est un corollaire de la laïcité, que la seule laïcité est une forme de paganisme total, et que la France disparaîtra si elle ne réintègre pas dans ses institutions le christianisme, socle de nos valeurs communes.
    Je vous signale comme « preuve » que le week-end dernier on a arrêté une africaine qui a assassiné sa fille en allant la noyer dans la mer à Berck (alors qu’elle avait la Seine à Paris, le canal de l’Ourcq, que sais-je). Les explications sur les motifs de la mère sont embrouillés: une femme intelligente, un acte prémédité, un profil psychologique « étonnant ». Tu m’étonnes! Ca ressemble à un sacrifice humain, oui! A la guillotine cette dame!!! Il y en a assez de cette morale laïque qui tolère l’insupportable, qui classe tous les choix des fausses religions dans la folie: et que ferons-nous quand ils seront revendiqués par je ne sais quel wicca, hein? Dehors les sorcières soutenues par le régime, on les a reconnues!
    Les chrétiens jugent les actes, tels que tuer une personne, l’agresser avec une arme, le voler, le blesser, lui mentir, le tromper etc. Tout notre droit s’effondre avec la « folie » tolérée par notre « justice », qui n’est qu’un mensonge destiné à légaliser le meurtre sous toutes ses formes.

  13. koufra dit :

    Bonjour,

    Je regardai l’autre jour une émission tardive du samedi soir financée par nos impôts pour soutenir une certaine gauche.

    J’ai été assez surpris (mais pas trop non plus) de voir ce chroniqueur se prendre pour un apparatchik et décider que les prostituées, même si elle se disent libres, ne le sont pas et sont tributaires d’un élément dans leur enfance qui fait qu’elles en arrivent à cette « abjection ».

    Visiblement, comme à l’époque communiste, quelqu’un qui n’adhère pas à la doctrine ne peut le faire que parce qu’il nie la « réalité » et donc qu’il est malade psychologiquement et doit être internée.

    Bref, les mêmes personnes qui se battent pour les droits des femmes à disposer de leur corps, le leur refusent lorsqu’elles veulent le louer.

    Le problème de la prostitution n’est pas la prostitution en soit mais plutôt la traite de jeunes femmes, ce que ce texte de loi n’empêchera pas puisque cela aura probablement même pour effet principal de faire disparaitre la prostitution visible et de la regénérer dans des conditions probablement audieuses.

    L’état proposerait des reconversions aux prostituées, on se demande bien avec quel argent et vers quels métiers, quel sera leur part de choix, comment se comporteront leurs futurs collègues/chefs en apprenant leur passé…

    Concernant la vie privée de M. Tartenpion, le gouvernement a également tout prévu, grâce aux impots, il n’aura plus les moyens d’entretenir sa maitresse qui se prostituera pendant un bref instant avant de se retrouver reconvertie grâce aux bienfaits du gouvernement.

    Concernant le travail dominical, là aussi, aucune inquiétude, tout est prévu, le gouvernement organise le chomage, c’est à dire le fait de ne pas travailler toute la semaine pour être bien sûr de ne pas travailler le dimanche…

    on finirait par devenir acerbe dans ce paradis!…

    Koufra

    • Koufra, M. Tartempion, grand notable de province, a « du bien » comme on dit, et les hausses d’impôt n’auront aucun impact sur son train de vie, ce n’est pas lui qui est touché!
      Maxime

  14. fredi maque dit :

    d’interdire ainsi l’alternance et de figer la situation politique pour les 1000 ans à venir.

    Un Reich socialiste de mille ans ?! Parlez pas de malheur…
    Sinon je vous rappelle que le parti de MLP pose, selon les mots célèbres d’un éminent politique, les bonnes questions auxquelles personne, pas même à l’UMP, ne semble décidé à apporter des réponses sérieuses.

    • michel43 dit :

      Allons; un Reich socialiste; il est bien LA. Depuis la fin de la guerre; et si il sont LA? il peuvent Remercier SARKO et sa droite; la plus bête du Monde..l »UMP; s’est saborder toute seul; accord avec le PS; pour supprimer la proportionnelle de Mitterrand et le NON populaire du référendum; COPE et le Front Républicain; pour soutenir des voyous, contre MARINE LE PEN d »ou le livre Mafia Rose; puis la guerre civil a l’intérieur qui va se payer en 2014 on a vu UMP-PS qui n »on aucune solutions;a part vider ;nos poches; et comme;je suis sans langue de bois..la droite-national;va sortir vainqueur des trois élections a venir.

  15. fredi maque dit :

    Loi hypocrite en effet, voire discriminante, oserai-je dire.
    C’est la prostitution de rue qui est visée dans ce projet de loi, le plaisir tarifé du pauvre ; le coït bâclé de la rue Blondel, la pipe à la dérobée derrière un arbre du bois de Boulogne, la passe à trente balles dans un parking des Maréchaux, la catin décatie qui se pèle les miches au bois de Vincennes en attendant le retour du banlieusard.
    En revanche la jeune étudiante en lettres qui a rancart entre deux pensées de Pascal dans un hôtel des beaux quartiers, qui se fait payer en pétrodollars, ne sera jamais inquiétée pas plus que son riche et influent client : les socialistes ont renoncé à poursuivre la prostitution en ligne.
    Mais les pauvres, ces salauds de pauvres….ils veulent aller aux putes comme les grands de ce monde ? Et pourquoi pas un job à temps plein bien payé pendant que l’on y est !!

  16. François dit :

    Nouvel ordre moral écrivez-vous ! C’est vrai et faux à la fois.

    Faux parce que le mot d’ordre qui prévaut encore est celui des barricades de 68 : « Il est interdit d’interdire ». Alors, comment parler d’ordre là où il n’existe plus ? Nous avons réussi le tour de force de détruire la morale commune sans la remplacer par une nouvelle. Ainsi, au début du 20ème siècle, lorsque la III République décide de se séparer de l’Église, elle adopte une autre morale, qui d’ailleurs n’était pas très éloignée de l’ancienne. Mais après 68 (oubliant d’ailleurs la contre manifestation du 30 mai), nous avons inventé « L’ère du vide » (Gilles Lipovetsky) : c’est une véritable rupture historique, où Narcisse devient le seul leitmotiv acceptable.

    Vrai, parce que ce chaos a été voulu et j’allais même dire « organisé » par l’intelligentzia. Celle-ci a conservé, et même renforcé, sa suprématie sous couvert d’égalité (égalitarisme serait plus juste). L’orthographe et la grammaire ont été déclarés ringards, dépassés. Il n’en reste pas moins vrai que tous les recruteurs jettent à la poubelle les C.V. truffés de fautes ! Égalité des chances devant l’emploi affirme-t-on ! Mais quand on sait qu’au moins 75 % des offres d’emploi n’apparaissent nulle part (ou alors lorsque le poste est déjà pourvu), celui ou celle qui ne connaît rien aux réseaux de l’entreprise part avec un gros boulet au pied ! Et on pourrait ainsi multiplier les exemples à l’envi.

    Cela signifie-t-il que tout est perdu ? Sans doute pas, car les gens se rendent désormais compte qu’on leur a menti depuis plus de 40 ans. Si rien ne change rapidement, alors que l’on prenne garde à la colère des Français … La morale ne se décrète pas, elle n’est que la résultante d’un effort partagé, d’un idéal commun. À nous et surtout à nos enfants de réinventer ce vouloir-vivre ensemble, en se souvenant que : « La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien. » Edmund Burke.

    • François, merci beaucoup, je suis entièrement d’accord avec votre commentaire. Je pense en vous lisant, qu’est devenu Gilles Lipovetsky dont on ne parle plus?

  17. Frederic_N dit :

    Il fut un temps où la morale se réfléchissait en termes d’humanités. C’était le temps des Lumières et de Descartes, Voltaire voire Kant. On s’interrogeait sur ce qui était inhérent à la nature humaine ( d’où le fameux dilemme de Corneille et de Racine qui peignait les hommes tels qu’ils étaient). Et si l’on voulait faire changer des choses sur le plan politique on fondait ses changements en raison ( id est en argumentant en cherchant l’universel). Lorsqu’on a écrit les droits de l’homme on a longtemps réfléchi à ce qui fondait ces droits ( le droit de propriété s’enracine dans le travail – cela vient de Locke). Et dans cette façon de penser, il n’y avait pas de place pour ce que vous dénoncez, Maxime. D’ailleurs vous êtes l’hériter – au sens de Bourdieu – de cette éducation.
    Alors qu’est-ce qui a changé ?
    En fait ce que vous dénoncez est le produit des sciences sociales et notamment de la sociologie française. Car quand on pense dans ces termes on procède inconsciemment par réduction, comme dit Husserl. On élimine tout ce qui ressemble à des « fondements non scientifiques » de la société – on les dénonce comme des préjugés – et on cherche à les « reconstruire » par la pensée. Bref on détruit inconsciemment les bases de la société, pour essayer d’en reconstruire une autre bien évidemment dotée de tous les attraits – le règne de l’égalité ( en fait de l’uniformité). Et fatalement cela donne ce que nous voyons tous les jours
    Ce que vous dénoncez dans l’esprit des gouvernants actuels, c’est en fait le produit de cette attitude. Regardez les socialistes .. ils sont tous sociologues, à moins que ce ne soit l’inverse. Ils ignorent tout ce qui s’appelait hier les Humanités
    C’est Bourdieu qu’il faut mettre au banc des accusés.
    Vive les héritiers !

  18. Sceptique dit :

    Notre langue possède un mot bien fait, précis: bonimenteur…. »qui ment bien ». C’est le mot qui convient à ce gouvernement, qui correspond à son besoin.
    Quant à l’inégalité, elle est le résultat de ceux qui luttent, pour eux mêmes et pour leur progéniture, contre la dégradation de l’enseignement public, son nivellement involontaire, mais concret, par le bas.

  19. Anonyme dit :

    Mon cher Maxime,
    Vous faites dans le truisme aujourd’hui.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s