Le lynchage d’Alain Finkielkraut

AVT_Alain-Finkielkraut_3705Alain Finkielkraut a écrit un livre sur « L’identité malheureuse » (Stock). Je ne l’ai pas encore lu mais il faut croire que l’ouvrage n’est pas conforme à l’idéologie dominante, au politiquement correct, car cet intellectuel ne cesse de se faire violemment insulter sur les plateaux de télévision http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/19/video-ce-soir-ou-jamais-finkielkraut-taddei_n_4126468.html. Certes, nous sommes habitués, dans notre belle démocratie respectueuse de la pluralité d’opinion, à voir tomber l’injure suprême –  raciste ou xénophobe – sur toute pensée déviant de la ligne officielle sur l’immigration radieuse. Alain Finkielkraut, qui a toujours condamné sans la moindre ambigüité tout parti extrémiste, fait pourtant l’objet d’un lynchage haineux sur les ondes de télévision et à la radio, en sa présence, et pire, en son absence ce qui est un signe de la lâcheté ambiante. A ma connaissance, c’est la première fois que l’on voit ainsi au grand jour, accusée de racisme, une personnalité dont le père et une partie de la famille ont été déportés à Auschwitz, ce dont il ne fait d’ailleurs jamais état en public. Il me semble que c’est un seuil supplémentaire qui est franchi dans la barbarie médiatique, le chaos moral, le mépris de l’histoire, la dictature de la pensée unique, la survivance ou la renaissance de l’esprit totalitaire (au sens d’Hannah Arendt) mais aussi tout simplement le triomphe de la vulgarité hargneuse.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour Le lynchage d’Alain Finkielkraut

  1. Pia dit :

    Bonjour, j’ai trouvé ce blog où exposer mon indignation face à la façon dont a été traité hier soir sur France 2 Mr Finkielkraut par la Ministre de l’Education nationale. Toujours les mêmes problèmes d’incompréhension face à une pensée qui interroge l’histoire, la philosophie et une absence de pensée qui réagit personnellement, qui accuse le messager et n’analyse pas le message. Il s’agissait de soulever les problèmes posés par notre système éducatif. Il semble que ce qu’on reproche aux élèves pourrait être reproché à cette dame à qui il a sans doute manqué des heures de lecture expliquée.

    • Pia, je n’ai pas vu mais je crois qu’il l’a bien mouché aussi, enfin, en terme de capacités intellectuelles c’est l’éléphant contre le moucheron…
      MT

  2. j’ai éprouvé une grande pitié pour le pauvre Alain Finkielkraut , lors de cette émission ,où il a été harcelé et méprisé par des contradicteurs incapables de s’exprimer autrement qu’avec de grands gestes et des vociférations , qui n’avaient rien compris à son livre « l’identité malheureuse  » et que j’ai soupçonnés de ne l’avoir mm pas lu

  3. nrjfu dit :

    Dans L’Humanité perdue (1996), le philosophe Alain Finkielkraut explique : « Le risque mortel que fait peser sur le monde le culte de l’appartenance, la segmentation de l’humanité et l’enfermement des individus dans leur race ou dans leur culture ne saurait être définitivement conjuré que par l’instauration des sociétés pluri ethniques. »

    il se fout pas un peu des français ?

  4. Djamel dit :

    Que pense Alain Finkielkraut des jeunes juifs nés en France et qui décident de faire leur service militaire en Israël. Pourquoi Alain Finkielkraut n’a jamais été dérangé par le fait qu’à travers le monde (Paris, New York, Montréal), les juifs vivent dans des quartiers isolés, ont des abattoirs pour se faire leur propre viande, ont des hôpitaux qui portent fièrement « Hôpital Juif ». Le problème avec Alain Finkielkraut tout comme avec BHL c’est qu’ils manquent de crédibilité car leurs critiques se limites aux musulmans et arabes. Citez-moi une seule fois ou ces deux là ont critiqué les juifs et Israël.

  5. alexandre dit :

    La nature a horreur du vide …

    Si les médias recherchaient vraiment de la matière ( des hommes ou des femmes qui pensent ) Ce ne serait pas les saltimbanques qui assumeraient le rôles d’une élites ou d’une pensée représentative.
    Je disais récemment en cercle restreint qu’ il faudrait inventer un délit d’inconstitutionnalité .. ( ..isme)
    On ne peux revendiquer la liberté d’opinion et d’expression tout en crachant sur ce qui nous donne ces droits !
    La France nous donne ce ces droits !

    Qu’on le veuille ou pas, nous sommes contraints de passer par un processus qui se décompose en 2 paliers : 1 – C’est quoi être Français ? 2 – Pas de droits sans devoir !
    Et qu’importe si nous devons remonter dans le temps en allant jusqu’au décret Crémieux de 1870 .

    Sang, Sol, Pacte, Serment …définissons une foi pour toute ce qu’est : ETRE FRANÇAIS !
    Chose faites, ; alors, souverainement nous déciderons du champs d’expression , des ayants droits, des bénéficiaires..
    ..

    ( Pour finki, je dirais Also Achtum …..) 🙂

  6. UneVoix dit :

    Ce sont toujours les petites phrases qui trahissent le plus les mensonges. Il y a un nombre incalculable d’imposture dans ce monde. Je ne suis pas sur que ceux qui encensent soient bien informés sur les quidams en question. Il est aussi là le danger.

  7. Charles dit :

    Bonsoir Maxime,

    Comme beaucoup des personnes qui réagissent sur votre blog, je suis scandalisé par l’attitude de ces pseudo-journalistes qui depuis quelques semaines (trop à mon goût) font l’impossible pour mettre à mal l’honnêteté intellectuelle d’Alain Finkielkraut et par delà porter atteinte à son honneur.

    Il me semble cependant que l’emprise des « gardiens de la pensée unique et du politiquement correct » sur les Français n’a de cesse de diminuer. Je le constate chaque jour autour de moi.
    Mai 68 est son idéologie libertaire (et maintenant liberticide) ne font plus franchement rêver, à l’exception des bobos, des artistes et des animateurs télé. Même quand ils parlent de révolte les
    français ont maintenant compris que sous les pavés il n’y aura pas forcément la plage.

    Mais comme le dit dans son commentaire Frank Boizard : « ce qui est détruit est détruit. » Une reconstruction morale et intellectuelle est sûrement possible, mais elle risque d’être longue et douloureuse. Changer les médias, largement acquis à la gauche, et permettre à tous de pouvoir s’exprimer cela va prendre encore du temps.

    Ce qui reste pour moi regrettable, c’est l’incapacité de la droite républicaine à se saisir de cette aversion de plus en plus prononcée de l’opinion publique pour l’idéologie soixante-huitarde, et de l’utiliser comme dynamique pour proposer un projet différent et reconquérir ainsi le pouvoir sur des bases nouvelles. Le discours des multiples learders de la droite est systématiquement convenu et trop souvent éloigné des préoccupations des Français. Heureusement que les Zemmour, Finkielkraut, Lévy, Rioufol…existent !

    Pour Lorant Deutsch, dans un premier temps adulé, félicité et récompensé par la gauche, il me semble que ses ennuis ont commencé à la sortie du film « Paris Céline » réalisé par Patrick Buisson et auquel il a participé…

    Charles

    • Régis dit :

      « Pour Lorant Deutsch, dans un premier temps adulé, félicité et récompensé par la gauche, il me semble que ses ennuis ont commencé à la sortie du film « Paris Céline » réalisé par Patrick Buisson et auquel il a participé… »
      Dans un premier temps, L. Deutsch a été associé aux artistes estampillés Canal + (Debbouze et consorts). Il avait par conséquent droit à la sympathie innée d’un système médiatique qui le croyait du côté de la bien-pensance. Depuis qu’il a effectué son « coming out » idéologique, Deutsch n’en est que plus détesté par cette clique…

  8. efluxus dit :

    United Colors of Finkielkraut !

    Est-il bien utile d’ajouter un commentaire à vos dires, Mr Tandonnet, tant il est évident que désormais, certains sujets choisis sont ostensiblement recouverts de petits mouchoirs, et, de fait, interdits de débat. L’immigration est l’un d’entre eux mais aussi les religions et l’Europe, …

    Il convient donc de se poser deux questions évidentes :

    1 – Pourquoi « certains » sujets, artificiellement clivants, sont-ils des chasses gardés ?

    De mon point de vue, l’immigration, les religions et l’Europe sont des constructions intouchables qui n’ont jamais été expliquées au public.
    Qui connait les vrais chiffres de l’immigration ? Pourquoi avoir décidé le regroupement familiale en 1976, par décret (29 avril 1976) ?

    Pourquoi la police n’est-elle jamais intervenue, rue Myrha ? Pourquoi de simples journalistes nous en apprennent-ils plus sur les pratiques religieuses extrêmes que la police elle-même ?
    Quelqu’un se souvient-il avoir voter et donc choisi l’entrée de la France dans la CEE ? Pourquoi, dès les années 50, les états unis ont-ils initié l’union monétaire « par la ruse » en recommandant la suppression débat jusqu’au moment où « l’adoption de telles propositions serait devenue pratiquement inévitable » ? (http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html)

    2 – Qui a les moyens de concevoir la bien-pensance ambiante et de fédérer les influenceurs ?

    Les intéressés se dénoncent eux-mêmes : Les politiques de tous bords, sans exception, française et plus justement, bruxelloise ! Si le peuple commence à s’interroger sur les raisons des baisses des salaires, il le trouvera dans la grande braderie à l’emploi, déclaré ou non, délocalisé ou non, qu’assurent les nouveaux arrivants. Le regroupement familiale décidé en 1976, par décret (29 avril 1976) scellait déjà le sort des français. L’UE l’a confirmé (Articles 67, 77 et 79 sur la gestion de l’immigration et des frontières. Article 32 sir l’organisation de la délocalisation…).

    Donc, pas question de parler de sujet perturbateurs comme la nation, d’identité…
    Pas étonnant donc, qu’en l’absence d’identité française, les arrivants apportent la leur, d’identité.

    Au delà du sujet central de son dernier livre, Alain Finkielkraut nous interpelle sur la censure politique et surtout économique.

  9. Koufra dit :

    Rappelons que la personne qui agresse finkielkraut est celui qui réalisa un film en deux volets en hommage à Jacques Mesrine qui assassinat des policiers et tua un journaliste après l’avoir torturé … Mais il était d’extrême droite, ça ne compte pas…

  10. Régis dit :

    Les violentes attaques subies par les Zemmour, Deutsch, Lévy (Élisabeth) et Finkielkraut sont révélatrices de l’attitude pavlovienne des chiens de garde médiatiques. En effet, les néo-inquisiteurs sont à ce point dépourvus de subtilité qu’ils ne peuvent qu’éructer violemment les mêmes anathèmes éculés qui, d’une part, n’effraient plus personne et, d’autre part, s’avèrent totalement inadaptés vu l’origine et le passé de leurs victimes. Il est vrai aussi que le niveau de ces nouveaux chiens de garde, de plus en plus souvent issus de la banlieue, a sacrément baissé ces derniers temps… Que de brillants intellectuels juifs se voient traiter de cette façon et injustement diabolisés – ne fait qu’illustrer la vacuité et la confusion de la « pensée » des « antiracistes » autoproclamés.

  11. Annick Danjou dit :

    Koufra, je cherchais comment définir ce regard de fin d’interview qui m’a laissé un goût amer un malaise indéfinissable, vous l’avez très bien décrit » L’avenir de la France je le vois dans les yeux haineux et jubilatoires de l’interlocuteur de M. Finkielkraut »
    Donc, on ne peut plus dire qu’on aimait mieux la France d’avant? et bien moi je le dis haut et fort, j’aimais mieux la France de mes parents, NOTRE France, celle du travail, des valeurs, du respect, de la solidarité, de tout ce qu’on pourrait ajouter…. oui j’aimais mieux la France d’avant et comme j’en parlais encore à ma fille hier, cette France d’aujourd’hui, je suis prête à la quitter dans les années à venir, je m’y prépare!

  12. Frederic_N dit :

    @crisfi
    Ce débat me rappelle un peu l’épisode de la Charte 77 de V Havel – que nous soutenions de France : les tchèques se plaignaient à nous de leur isolement et tentés à chaque fois par l’action radicale . Mais nous français, nous étions mieux placés pour voir que leur écho dans le pays était lié à leur image de sérieux.
    D’où l’importance de « petits » blogs comme celui-ci. La question qu’il faut se poser , c’est comment les aider

  13. Koufra dit :

    Si l’on sort du dogme pour tenter d’offrir un discours rationnel qui sort des simplifications pour aller dans la complexité, ce discours ne semble plus audible aujourd’hui en France.

    Non seulement plus audible mais plus exprimable simplement.

    N’importe qui peut donc diffamer et attaquer n’importe qui qui sort du dogme, le présentateur reste muet face à ces attaques qui tombent effectivement sous le coup de la diffamation… Quel silence, quelle attente vaine de finkielkraut, qui par politesse vis à vis de son hôte veut le laisser remettre cette personne à sa place. Quelle attente vaine… Lourde… Pesante.

    L’avenir de la France je le vois dans les yeux haineux et jubilatoires de l’interlocuteur de M. Finkielkraut ( au demeurant, qui est il? Quel est sa légitimité ?). Cet avenir, il me fait peur, cet avenir, quand il n’y a plus de dialogue possible, pouvons nous y échapper ?

    Je vous engage à regarder à nouveau les quelques secondes de la fin de cette vidéo.

    Cordialement
    Koufra

  14. gratien dit :

    A quand l’explosion ? Ça couve, ça couve, mais l’œuf où en est il ? L’omelette c’est pour quand et comment ? FINKLIELKRAUT est le seul véritable penseur libre de France, le seul pudique l’ESOPE.
    Otons nous de son soleil, la presse en sortirait gagnante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s