La servitude

sans-titreMa situation professionnelle m’interdit strictement de parler de l’affaire Léonarda qui secoue le pays depuis trois jour.  Je ne dirais pas un mot du dossier, respectant ainsi le devoir de réserve qui m’incombe. En revanche, l’ouragan qui balaye le pays et ébranle le gouvernement au sujet de cette histoire, la mobilisation forcenée du monde politique et médiatique, me concernent en tant que citoyen. L’idéologie des bons sentiments et de l’émotionnel, à l’encontre des décisions de l’Etat et de la justice, semble prendre l’ascendant sur l’autorité de la loi.  Cette perte des repères de l’Etat de droit et des valeurs de la démocratie, ce climat de chaos qui s’est emparé du pays conduit sans doute au pire. Chacun sait que l’anarchie est la dernière étape vers le despotisme. « L’ordre et l’ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude » a écrit Charles Péguy (les Cahiers de la Quinzaine). Le pays semble vaciller sur ses bases parce que l’Etat tente de faire appliquer le droit, tout simplement de gouverner, à l’occasion d’ un dossier individuel qui est des plus anodins. Une nation qui s’abandonne ainsi au compassionnel et cède à la dictature de l’émotion, dans un climat de lâcheté politicienne indicible,  semble avoir renoncé à se diriger, ou tout simplement à exister. Elle est mûre pour la soumission et les pires aventures.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour La servitude

  1. alexandre dit :

    Merci de votre réponse Maxime .. je ne porte pas de critiques sur la diversification. ( au contraire elle est utile car riche ) en fait j’ai mal exprimé ma pensée, j’ai la conviction que cette diversification nous éloigne d’un objectif commun. Prenons l’exemple léonarde . j’ai lus et entendus tout et son contraire en passant par des propos bien éloigné de l’idéal Français qu’on prétends incarner . Dans cette affaire la loi a parlé, les recours épuisé ..y’a plus rien a dire …nous pourrions aborder une sorte de déontologie mais cela ne doit et ne justifie pas d’en faire une affaire d’état, à ce sujet nous observons même le président se proposer de mettre la France dans l’illégalité en entrant en contradiction avec l’art 9 alinéa 1 de la convention internationale du droit de l’enfant ..
    Je rêve d’un discours cohérent .. parler de tout ne facilite rien !!

    Avec toutes mes excuses, si j’ai donné l’impression de porter critique .

  2. alexandre dit :

    Je lis toujours avec plaisir les interventions de M.Tandonnet et j’aimerai lui rendre hommage pour son courage .
    Je lis avec un sentiment différent les réactions des intervenants. Et moi qui me positionne dans l’opposition, je me retrouve souvent dans l’opposition de ceux qui devraient être par nature dans le même clan que le mien .

    Un début de solution aux problèmes de la France reposerait sur le retour notre souveraineté, cela ne veut pas dire qu’il faut faire sécession de l’UE .. Il faut que dans l’Europe le poids des pays ( dans les décisions) soit proportionnel à son apport .. équation de ( la population – le PIB – le système social )

    Ensuite : La France doit rétablir l’État de droit . Un footbaleux qui frappe sa compagne reçoit la légion d’honneur, un homme qui met une fessée à son enfant passe au tribunal, un élus démocratiquement n’a pas le droit d’avoir de conscience et une gamine de 15 ans est « extraite » de son école .. une ministre se prends une taule aux élections et un journaliste est convoqué pour un propos supposé tendancieux .. il est de notre devoir de nous interroger sur ce ( ceux ) qui nous gouverne (nt) et de dire STOP !
    Si l’État de droit est fissuré .. la souveraineté et l‘État n’est plus qu’une illusion.

    Exemple : la dernière décision du conseil constitutionnel, en fait il s’agit ni plus ni moins du mémoire qu’avait fait le conseil d’État . Cela pose une réel problème

    Si nous croyons donner le change en pointant du doigt Momo, le rom ou Bartolone .. on est loin d’être à la hauteur de la France qu’on aimerais avoir … j’ai la nostalgie d’une idée de la France , je n’ai pas la nostalgie d’une France du passé …j’ai envie d’une France avec une volonté politique pas d’une France sclérosé par un archaïsme idéologique .

    L’Époque présente et le futur réclame de nous bien plus qu’un sentiment de frustration.. ou encore une quelconque simplification du rejet ou encore d’imaginer que la faute vient de l‘autre ..la faute vient de nous tous … car …qu’attendons nous pour nous mettre autour d’une table ?

    Permettez moi de jouer a cagliostro en deux lignes :

    Je vous annonce la rébellion des politiques envers les médias dans les 2 mois qui viennent .. l’emprise sur les médias a disparus , l’information devenus du spectacle ..ravalé au rang de saltimbanques les politiques se rendant compte que l‘illusion ne paye plus ..vont commencer à péter des plombs .. cela peut être une bonne fenêtre de tir pour l’émergence inattendue d’une opposition de technocrates !

    • Alexandre, merci, bien d’accord avec vous. Cela dit, le ton et le contenu des interventions sur ce blog me semble particulièrement diversifié, c’est ce qui fait sa richesse.
      Maxime

  3. Cher M. Tandonnet,

    Je suis tellement effaré par ce qui se passe en ce moment que je n’ai ni la force, ni la patience d’essayer de faire une analyse de ces faits hallucinants.

    Deux conséquences pour moi cependant :

    – cela conforte mon choix de voter FN,
    – cela me donne envie de fuir mon pays et de me réfugier en Suisse!

    Que les Kosovars, Roms, Algériens ou autres Libyens viennent prendre ma place puisqu’ils ont désormais plus de droit que moi!

    • theotimedesavoie, je vous comprends mais le choix électoral que vous envisagez de faire ne fera que prolonger ou aggraver la situation…
      Maxime

    • michel43 dit :

      2014, et les Européennes ,sera un grand tournant ,pour notre pays? surtout ne le quitter PAS. le FN, va devenir la première force de notre pays; et l »UMP-PS vont devoir compter avec elle.QUI a peur de cela…pas NOUS.. le pays étant en faillite; des dettes énormes, avec des catégories de privilégies qui se TROUVE OU? au service de l’État… se sont EUX,qui on peur du changement; la peur de perdre leurs privilèges, dans un état socialo-communiste? peut t »on faire plus mal que ceux qui on diriger notre pays..BIEN sur que NON.. lorsque, je voie COPE-FILLON, proposer a des anciens, condamner pars la justice de revenir au premier plan -:ex -Aeschlimann-Chuler-Carignon- ET D’autres, a gauche; il faut un front-national le plus FORT possible, pour que c’est pantins comprenne, que les électeurs, en on marre. Fuir, n’est pas la solutions. se battre pour un vrais changement: OUI?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s