« Conne, salope »

images[1]La violence des insultes transcende les frontières et clivages politiques et elle est aussi insupportable que la violence physique. Quand une jeune femme est insultée ou battue, peu importe son étiquette, c’est l’humanité en elle qui est sauvagement prise à partie. Je dirais bien entendu exactement la même chose si Mme Marion Maréchal était au FDG, chez les Verts ou au NPA. Quand le parti politique auquel appartient l’agresseur – le PS en l’occurrence – refuse de désavouer ce dernier ou de lui demander de s’excuser, on atteint les bas-fonds de la politique, le stade où la barbarie l’emporte sur la civilité. Le mal se joue des clivages idéologiques et des cordons sanitaires. Il est partout, dans tous les milieux.  Nous le constatons avec le star system, ces vedettes aux idées pures et humanistes, bien pensantes, auto-proclamée « de gauche », qui se comportent chez elles en bourreaux (pas de noms!). Quand le générosité affichée n’est autre que  l’envers de barbarie… En mai dernier, non loin de chez moi, je croise un homme mi-quarantaine, une grosse brute, en train de proférer à peu près les mêmes injures envers une petite dame chétive et de la bousculer : « salope, connasse » J’interviens : « Calmez-vous Monsieur ! » Il me regarde interloqué : « Mais c’est ma femme ! Je fais ce que je veux ! »   J’y ai perdu une belle chemise mais lui s’est retrouvé les menottes au poignet, en cellule de dégrisement.

Maxime TANDONNET

(Seuls les sites et blogs figurant au blogroll ci-joint sont autorisés à reprendre ce billet)

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour « Conne, salope »

  1. Naïf dit :

    Vous êtes un nouveau Patton, mais la société a changé. Désormais le mari est en tort (au sens où il se comporte comme un gougnafier, une enflure) quand il se fait corriger. Triste époque.

    J'aime

  2. François dit :

    Monsieur Tandonnet,
    L’insulte est une marque de fabrique de la gauche. Souvenons-nous, non du vase de Soissons, mais du « mur des cons ». Impunité totale pour les auteurs mais mise à pied de 3 semaines pour celui qui a eu le courage de dévoiler les turpitudes de ces magistrats encartés …

    J'aime

  3. Duff dit :

    Bonsoir,

    La distorsion de traitement provient toujours de la défense de sa morale et non du droit commun. Une histoire symbolique de la gauche comme beaucoup d’autres depuis une trentaine d’année…

    Cordialement

    J'aime

  4. C’est en effet une honte, et ce n’est pas parce que je voterai FN que je le pense et proclame.

    J'aime

  5. fleur dit :

    Je ne doute pas que vous soyez courageux, j’en suis contente!

    J'aime

  6. Freddie dit :

    Bravo, Maxime ! Les hommes chevaleresques ne se précipitent pas au portillon de nos jours… @Orage : je crois que la diffamation consiste à divulger des informations qui ternissent publiquement la réputation de quelqu’un, que les infos soient vraies ou fausses. En fait, on n’a pas le droit de dire du mal, même si c’est vrai, sauf si c’est en privé. Bref, vous pouvez gloser chez vous, mais pas salir sur un site internet, même si ce que vous dites est vrai. Si du moins j’ai bien compris…

    J'aime

    • Freddie, Orage, il y a l’aspect juridique et éthique comme vous le devinez: en effet, je n’ai aucun goût à la dénonciation personnalisée et de lynchage, je faisais allusion à des cas dont la presse a abondamment parlé et que tout le monde a à l’esprit… Freddie, je n’ai fait que mon devoir comme dirait l’autre…
      Amitiés

      J'aime

  7. Les frères Touchpamon Pot-ov.

    Dans l’univers de ses frères qui sont nés à l’ombre du socialisme, le monde n’est que douceur et certitudes. Leur vie s’écoule tranquillement grâce aux sacrifices réalisés par d’autres bien avant qu’ils n’existent. Aujourd’hui dans le monde paisible dont ils jouissent, ils se permettent même de critiquer les actions de leurs ancêtres. Ils refont l’histoire et amalgament tout. Ils condamnent au plus fort d’une crise d’amnésie la colonisation de l’Afrique du nord, niant qu’elle fût la conséquence des rapines et enlèvements sans limite des braves autochtones vivant soi-disant une vie simple aux pieds de l’Atlas, bien sûr, aussi additionnée d’une volonté d’enrichissement de certains.
    Aujourd’hui aveuglés par leurs désirs de pouvoir, qu’ils se cachent à eux-mêmes dans la lutte éternelle des classes, avec comme bible inchangée le capital de Marx. Ils condamnent le riche fomentateur du pire acabit, cet être né de la fange du capitalisme pour tel un vampire sucer les sucs vitales des travailleurs. Cet être vil, qui s’il n’est point stoppé mène les uns à l’esclavage et les autres au chômage. Ils jettent l’anathème sur tout ce qui s’oppose à leur foi internationale, oubliant que le partage naît de la propriété, et que leur religion aveuglante ne peut exister que tant que l’autre, enfer vivant, a de l’argent.
    Si Jaurès revenait et rencontrait le cardinal Grand Inquisiteur socialiste, tel qu’aurait pu le voir Tolstoï, je ne suis pas certain qu’il le laisserait partir. Le spectacle que nous donne la bataille pour l’investiture marseillaise est édifiante. Hobbes disait que la recherche du pouvoir n’a de limite que la vie par la mort, il avait et a toujours raison, et en ces jours sombres, il pourrait la voir en rose sans dilemme.
    Un des frères, Alexeï Pot-ov dans un éclair de lucidité (voilà pourquoi beaucoup de Lucie sont de droite) dit que du haut de la pyramide de Maslow nous contemple un siècle d’aveuglement socialiste.
    Ivan Touchpamon Potov déclame haut et fort « faites ce que je dit, pas ce que je fais ! ». Ivan sait que dans son for intérieur que l’Homme aspire à jouir égoïstement, ce qui est en total opposition au socialisme. Alors quand, il critique les lois et les règles humaines misent en place pour contrecarrer l’ego-ïsme naturel de l’Homme et l’individualisme auquel ils ont contribué, il s’oppose à l’humain qui n’est pas, ne lui en déplaise, arrivé au terme de son chemin, dont le stade ultime est le Surhomme.

    Dimitri Potov en lutte avec lui-même, sait dans sa partie de droite que les impôts n’ont pas de sens, que leur nombre et leur augmentation les condamnent, car il connaît Vauban, un des premier à dire que trop d’impôt tue l’impôt, mais sont côté obscur éclairé aux lustres d’existence du socialisme lui font nier la réalité.

    Tout ensuite devient évident à cet éclairage, totalement opposé au principe immuable des phares côtiers, dans la bouche socialiste l’insulte n’est qu’une dérive poétique de vérité, alors que dans celle des autres, elle ne peut être chargée que de mensonges et d’ignominies.
    Alors, l’insulte condamnable jetée sur un des éléments visibles des extrêmes (1) qui se jouent, eux, des vérités en dressant les uns contre les autres, ne doit pas occulter l’ensemble du bien triste tableau qu’on nous peint au liquide de notre vie.

    La plus grande ruse du socialisme est de pas de nous faire croire qu’il n’existe pas, mais qu’il n’implique que le bien, opposition éternelle au mal .

    (1) Extrême, vient d’extremus de exter donc extérieur. Le jour où les extrêmes prennent le pouvoir, nous nous retrouvons en dehors de la réalité, dans un univers terriblement opposé à la vérité et la nature humaine dans sa concrétisation, là se trouve l’enfer(mement) de la politique.

    J'aime

  8. koufra dit :

    D’une part, c’est intolérable, ensuite on peut se demander quelle est la prochaine étape?
    Ils vont la frapper? ou pire…

    De même, Guy Bedos ne vaut pas mieux.

    D’autre part, cela démontre un manque évident de vocabulaire. L’insulte y est plate et dénuée d’une ironie qui put être mordante, on peut s’intérroger sur leur profondeur d’âme.

    Enfin, la redondance d’insulte commence à devenir inquiétante :
    * Le premier ministre traite tout le monde de minable
    * Valls se fait traiter de facho parce qu’il veut appliquer la loi…

    « Je crains les êtres gonflés de certitudes. Ils me semblent tellement inconscients de la complexité des choses … Pour ma part, j’avance au milieu d’incertitudes. J’ai vécu trop d’épreuves pour me laisser prendre au miroir aux alouettes.  »

    Hélie Denoix de Saint-Marc

    Une génération avance dans ses certitudes depuis 40 ans. Leurs erreurs sont celles des autres et ils considèrent que si ils échouent c’est parce qu’ils n’ont pas été assez loin.

    La réussite de ce qui leur semble opposé, leur est intolérable alors c’est l’insulte.

    Pour faire reculer le fn, il faut réussire à résoudre efficacement:
    * le problème d’autorité de l’état et de cohérence de son action
    * le problème de controle de l’immigration

    face à cela, on reste quoi et l’on se dit que Beaumarchais et Coruteline avait bien raison.

    « Il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits »

    « Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. » Georges Courteline

    Cordialement

    Koufra

    J'aime

  9. nooptot dit :

    Bonjour Maxime,
    ce triste monsieur, membre du PS est simplement le révélateur le plus abouti des effets « magnifiques » de l’esprit partisan. Une sorte de voyou d’opinion. Pour ces trop nombreux défenseurs, à commencer par son employeur de sénateur, ce qui compte en premier, c’est « qui parle ? » et accessoirement aussi d’où, rajoutez à cela une bonne dose de mauvaise foi et on arrive a ce magnifique résultat. Je n’ose imaginer que nos chères « têtes blondes » qui auront l’envie de traiter ainsi leurs profs, sauront se servir de la « jurisprudence humour » Bourdeau-Michel…. Un bel exemple en vérité. La gauche s’offusque à juste titre quand un député de droite fait la poule contre une députée, mais trouve normal qu’un des leurs utilise un langage ordurier contre une autre femme qui n’a pas la chance d’appartenir à leur rassemblement sectaire. Toujours la même indignation sélective. Exaspérant et contre productif… et si au final c’était encore et toujours le même but recherché. La montée du FN ?

    J'aime

    • Nooptot, c’est excellent, quand à votre dernière interrogation, j’y ai pensé aussi mais ne suis pas certain à 100% que cela aille jusque là, franchement, je me demande s’ils sont assez intelligents pour avoir penser à cela, ou alors, c’est inconscient…
      Maxime

      J'aime

  10. Willy dit :

    Bonjour Maxime,

    C’est tout à fait intolérable.
    Mais pour autant, tant que sévira cette polémique, on nous cachera ce que Strasbourg manigance:
    « Proposition de résolution du Parlement européen sur la santé et les droits sexuels et génésiques ». Celle-ci sera discutée et votée les 21 et 22 octobre prochains, lors de la prochaine session plénière du Parlement européen à Strasbourg.

    Voici le lien:
    http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fNONSGML%2bREPORT%2bA7-2013-0306%2b0%2bDOC%2bPDF%2bV0%2f%2fFR

    Bien à vous

    Willy

    J'aime

    • Willy, merci beaucoup pour ce lien, je vais trouver le temps de le lire car il m’a l’air indigeste mais particulièrement important… Voire en faire un billet.
      Maxime

      J'aime

  11. michel43 dit :

    POURQUOI? les socialistes.. qui faisait la poule? un U.M.P .. COPE – jacob ;on t »ils protester,, ,NON –Morano..est telle soutenu, pars ses compagnons?-et incroyable, MAIS vrais? voire la compagne du Président de la République gesticuler ;;quelle danse au juste? le bougi gui…d ».Afrique du Sud.. RIDICULLE tout cela….. la décadence est partout, ,l’exemple venant d’en HAUT…..Maxime; félicitations, pour votre acte si.si; …il y a temps de gens qui n’ose pas intervenir,,.la peur a envahie notre pays. beaucoup préfére tourner la téte ou fermer les yeux;;;. la bonne question? POURQUOI? il s,peuvent porter plainte, contre vous ? et la justice, les relâches, tu te défends, tu a tord, TOUT fout le camps, mon bon Maxime

    J'aime

    • Michel, l’idée d’avoir laisser cette pauvre femme se faire tabasser et insulter sans rien faire ne me vient même pas à l’esprit, surtout qu’il n’y avait personne d’autre.
      Maxime

      J'aime

  12. Jean95 dit :

    LAMENTABLE !
    Et cette … personne aurait déclaré que cela entre dans le cadre de la liberté d’expression, que c’était de l’humour…
    Non, une insulte c’est juste une insulte ! J’espère qu’une plainte est déposée.
    Suggestion personnelle: pourquoi ne pas la saluer (si croisée par hasard dans la rue) avec un  » Salut connasse ! » ou un « Bonjour vieille pute ! »
    Mais j’ai bien conscience que ça serait se rabaisser à son petit niveau

    J'aime

  13. Orage dit :

    « ces vedettes aux idées pures et humanistes, bien pensantes, auto-proclamée « de gauche », qui se comportent chez elles en bourreaux (pas de noms!) »
    Pourquoi « pas de noms »? Vous ne tomberiez pas sous le coup de la diffamation que je sache si un tel comportement est avéré. Vous avez visiblement accès à des sources que nous ne connaissons pas, et pourquoi garder ces informations pour vous?
    Dans certains billets précédents, vous avez fait allusion à des propos qui vous ont révolté, tenus par de hauts fonctionnaires que vous ne nommez pas mais cela se comprend par le devoir de réserve auquel vous êtes probablement toujours tenu.
    Mais dans le cas présent, cela me semble nettement moins justifié.

    J'aime

    • Orage, les noms n’auraient aucun intérêt ici, je ne cherche pas à lyncher même des salauds, mais à soulever des questions d’ordre général. D’ailleurs, tout le monde devine de qui il s’agit…
      Maxime

      J'aime

  14. Frederic_N dit :

    A la suite des structuralistes et des postmodernes, on a abandonné en France l’idée de vérité et d’objectivité . Dans la France intellectuelle s’entend. Mais derrière son relativisme des valeurs et sa morale de pacotille, il faut bien voir ce à quoi elle croit dur comme fer : que l’espace public est un jeu de pouvoir. Et derrière les intellectuels c’est le PS : ils sont persuadés, que l’espace public n’est qu’un lieu de combat où il faut imposer sa manière de pensée, ses propres mots. C’est cela le politiquement correct
    Ce que vous révélez n’est en fait que la conséquence de cette croyance . La gauche intellectuelle a eu le pouvoir en France. C’est la raison pour laquelle elle se croit dédouanée de tout en matière de débat public : posez d’ailleurs la question à ces gens là, vous verrez qu’ils estiment naturel de ne pas discuter avec les gens de droite, mais simplement de les ostraciser
    Ceci dit qu’un G Bedos en arrive à perdre ses repères intérieurs, ne fait que confirmer ce que Hegel disait : c’est quand la vague va éclater qu’elle montre sa vraie nature.
    La chouette de Minerve c’est connu ne s’envole que vers le soir!

    J'aime

  15. Ivan dit :

    Merci Maxime, heureusement qu’il y a quelqu’un pour en parler… Nous nous faisions la reflexion avec un ami -tout aussi interloque que moi- sur cette affaire recemment: il semble que l’impunite mediatique et morale du PS soit quasi totale. Les socialistes se permettent donc tout, poussent la ligne jaune toujours plus loin avec la complicite d’une grande partie des medias et se gargarisent ainsi de ne jamais la franchir. Il n’y a pas de journaliste pour les rappeler a l’ordre puisqu’ils sont tous soit de (extreme) gauche soit honteux de ne pas l’etre. Mettre ca en parallele avec le traitement de l’affaire (tout aussi pathetique) des caquetements de Philippe Le Ray est d’ailleurs assez hilarant.

    J’ai du mal a saisir comment on peut se retrouver aussi eloigne de la realite, coupe du pays, et dans un tel etat de confusion morale… tout en continuant de se croire vecteur du Bien, du Vrai et du Beau en politique.

    La faillite socialiste est totale.

    Le retour de baton s’annonce assez violent. Je crains (pour eux!, mais ne m’y opposerai pas) que la violence de leur inevitable chute ne soit egale a la violence de leur deconstruction acharnee des fondements et valeurs de la societe francaise a laquelle ils travaillent depuis 40 ans.

    J'aime

    • Ivan, je suis d’accord, le silence de la gauche morale, de la droite, des médias, de tout le monde en bref, est significatif. Il tient à la perte du sens de l’honneur et au climat de frousse, frousse que l’on puisse imaginer une quelconque arrière-pensée de rapprochement avec l’intéressée et ses amis. Comme si il n’y avait pas un univers entre prendre la défense d’une jeune femme insultée et commettre un acte politique. Ce monde politico-médiatique est beurk, beurk, beurk…
      Maxime

      J'aime

  16. UneVoix dit :

    Sans vous commander, pouvez vous inclure quelques URLs de référence (si disponible) en fin d’article. L’actualité est tellement brouillon sur le Web. On a parfois tout et son contraire suivant la lecture choisie, dès qu’il y a « polémique ».

    J'aime

  17. Sceptique dit :

    Le Parti Socialiste doit « faire dans son froc » pour être tombé si bas dans la veulerie. À l’opposé le parlementaire UMP en crise de crétinisme s’est fait justement taper au portefeuille.
    À suivre…

    J'aime

    • Sceptique, pas sûr hélas qu’il y ait le moindre état d’âme ou de remords chez les bien pensants du PS… L’idéologie du bien ne recule devant rien comme vous le savez, la fin justifie les moyens, c’est le drame éternel des idéologies…
      Maxime

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s