Les larmes de « Madame Michu »

9115035-vieille-femme-superieur-a-pleurer-et-secher-ses-larmes-avec-un-mouchoir-de-pocheLa montée de l’abstention qui va de pair avec la poussée des intentions de vote en faveur du fn est le symptôme d’un profond malaise. Les hommes politiques, les personnalités publiques en général me paraissent de plus en plus déconnectées de la sensibilité populaire. Ils ne savent plus parler aux Français et encore moins les entendre. Face aux drames de l’immigration, le chef de l’Etat déclare: « Il faut que l’Europe avance ». Il tape à côté de la plaque : les Français n’ont pas élu des dirigeants pour qu’ils se défaussent sur la bureaucratie bruxelloise dont chacun présume l’efficacité. Monsieur Fillon annonce quatre ans à l’avance sa candidature à l’Elysée. Il incarne dans ce geste tout ce que les citoyens abhorrent dans le climat politique actuel : le carriérisme au dépends de l’intérêt public. Je me souviens d’une réunion interministérielle, en mai 2011, au sujet de l’afflux de migrants Tunisiens à Lampedusa à la suite de la révolution jasmin. Un haut diplomate, qui occupe aujourd’hui l’un des postes d’ambassadeur les plus enviés, nous dit : « l’impératif fondamental, c’est de réussir à faire abstraction de Madame Michu qui pleurniche parce qu’un squat de migrants s’est installé dans son jardin, pour prendre en compte les enjeux de la recomposition planétaire. » C’est authentique, je vous en donne ma parole d’honneur. Le résultat du mépris et de la bêtise, nous l’avons aujourd’hui sous les yeux. Mais le plus lamentable, le plus sinistre, c’est que rien ne s’arrange, la France supposée « d’en haut » semble de plus en hermétique au désarroi de la France prétendue « d’en bas », frappée par les malheurs du chômage et de l’insécurité, le sentiment d’être abandonnée. Bien sûr que ni l’abstention ni le fn n’apportent la moindre esquisse de solution. Ils sont l’expression d’une révolte. Plus le temps passe, et plus une catastrophe paraît inévitable.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Les larmes de « Madame Michu »

  1. UneVoix dit :

    Maxime dit : quand je l’ai entendu, je n’en croyais pas mes oreilles tellement ce propos est honteux. Le même personnage m’avait pris à parti lors d’une autre réunion devant une cinquantaine de personnes, parce que j’expliquais que Lampedusa ne pouvait pas recevoir tout les migrants de la planète: « un minimum d’humanité ne ferait pas de mal… »

    Et pourtant vous avez probablement serré la main de l’homme sans connaître son intention qui a justement donnée l’ordre à votre trublions d’agir comme cela. Ces gens la sont toujours bien planqués au grand jour. Du théâtre. Molière en ricane probablement sur son nuage. ça c’est la cerise sur le gâteau.

  2. alexandre dit :

    Je ne crois pas à la révolte inévitable ..les français sont tellement divisés qu’il est peu probable qu’un seul pavé soit lancé …En fait ce qui m’inquiète le plus ..c’est que je sois tenté de voter FN . Ils n’ont pas la solution, ils n’ont même pas de vision avec perspectives, j’aime à les comparer à mon épicier du coin en comparaison de l’hyper de la municipalité d’à coté ..
    Depuis un moment, nous sommes contraints de voter pour le moins pire ou de se défouler par un vote émotif, en France on aime les victimes et les attaques permanentes contre le FN me mets dans leur camps ! … Je pense que la seule solution c’est d’inventer, d’imposer des mécanismes qui disent aux politiques : Attention le siège est éjectable. Pour cela, faut rompre avec le concept monarchique de l’élus, imposer une consultation plus fréquente, une représentativité cohérente .
    Et une fois pour toute éliminer… supprimer .. le dictat des partis et donner une chance aux talents et à la démocratie .

  3. fredi maque dit :

    « l’impératif fondamental, c’est de réussir à faire abstraction de Madame Michu qui pleurniche parce qu’un squat de migrants s’est installé dans son jardin, pour prendre en compte les enjeux de la recomposition planétaire. »

    Les enjeux de la recomposition planétaire nous les connaissons: c’est faire travailler des éthiopiens à 1 euros par jour. Mieux: de les avoir chez nous pour éviter les frais de transport.
    Et tant pis s’ils ne lisent ni ne comprennent Ronsard: eux au moins, on en est sûr, n’ont pas lu Karl Marx.

  4. nooptot dit :

    « Nous ne faisons plus peuple » car nous sommes sur le point de devenir des peuples… sur un territoire, la France. Ce sont nos « défenseurs » de notre république qui l’ont souhaité et c’est ce qui est sur le point d’arriver. Et cela posera d’ici peu des problèmes au niveau même de la démocratie. Ne vous méprenez pas, je n’ai aucun mépris pour Mme Michu, bien au contraire. J’en connais, tout près de moi. Mais je constate que face au gouffre, à l’anxiété, le jeu de l’oie la tente Mme Michu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s