Le spectre de la censure

imagesCAO54UQINous sommes choqués par la mise en examen de M. Ivan Rioufol, apprise hier soir sur son blog, pour des propos qu’il a tenus à a radio, comme nous le serions tout autant pour un journaliste et des idées de l’autre bord. La liberté d’expression est le fondement des droits de l’homme et de la démocratie. Elle ne se divise pas. Quand on « inquiète » un journaliste, quel qu’il soit, pour une opinion qu’il a émise, quelle qu’elle soit (à l’exception de la négation de vérités historiques), c’est la liberté dans son ensemble qui est menacée. En toute bonne conscience, dans l’indifférence et la passivité, nous assistons dans ce pays, au grignotage de la liberté. Ce silence face à la mise en cause d’un acquis républicain essentiel reflète la loi du conformisme. Il faut rappeler ici les grands textes auxquels toute forme de censure porte atteinte:

–         L’article 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme de 1950 : « 1 – Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière.» Jurisprudence (Cour européenne des droits de l’Homme, 7 décembre 1976, no 5493/72, Handyside c/ Royaume-Uni) : « La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ». »

–         Article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. »

–          Article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Le magistrat qui a mis Ivan Rioufol en examen lui a indiqué, selon le blog de ce dernier, que cette décision est une conséquence inéluctable, automatique, de la procédure engagée. Cette information n’a rien de rassurant. Elle donne l’impression d’un mécanisme infernal échappant à tout contrôle.  Et si en France, à l’occasion des prochaines échéances électorales, nous reparlions de la LIBERTE après avoir tant parlé d’égalité?

Maxime TANDONNET

(Merci infiniment à d’éventuels commentateurs de ce billet pour la modération de leur propos, particulièrement indispensable compte tenu du contexte).

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Le spectre de la censure

  1. Freddie dit :

    Je devance Maxime en donnant à Christophe mon avis sur l’égalité, pire des injustices. Il est certain que les êtres humains n’étant pas égaux par nature, produire de l’égalité suppose une intervention. Dans le meilleur des cas, l’intervention procède de la charité (vous donnez au pauvre et rétablissez un peu d’égalité de revenu). Dans la plupart des cas malheureusement, l’intervention prend le visage de la coercition, ou de la brimade à l’égard du mieux pourvu ( tous ceux qui ont eu le courage d’être premier de la classe comprendront !). En France, il est clair que la politique d’assistanat par exemple, doublée d’un faible soutien aux entreprises et à la compétitivité, est vécue très souvent comme une brimade et une coercition par ceux qui en font les frais. Ceci dit, s’il y a brimade ou coercition, c’est parce que l’inégalité n’est pas vraiment là où on le croit toujours. Le petit chef d’entreprise semble plus fort que l’employé, mais il ne pèse pas lourd, lui non plus, face à l’Etat. Et le premier de la classe est premier, mais il est seul. En définitive, ce sont toujours les plus forts (l’Etat, les foules…) qui tapent sur les autres.

    J'aime

  2. Christophe dit :

    Bonjour Maxime Tandonnet

    En réponse à votre message du 1er octobre à 17h37

    A propos de l’égalité,je vous transmets une formule des frères Goncourt: »l’Egalité est la pire des injustice. »

    Qu’en pensez-vous?

    J'aime

  3. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Il faut préciser que Ivan Rioufol n’a pas critiqué une quelconque religion. Son propos concernait le détournement du tableau de David – « Le serment du jeu de Paume ».

    Tout un symbole ! L’acte fondateur de notre démocratie utilisé par une association dont le sigle signifie « le glaive de l’islam » et dont le porte-parole, Marwan Muhammad, ose déclarer :
    « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française »

    Essayez d’aller dire ça en …Algérie, par exemple, ou essayez de vous emparer d’un quelconque de leur symbole fondateur.
    Je ne ferais pas d’autre commentaire, laissant chacun peser le sens de ces propos, et leur portée sur des fidèles habitués à la soumission (je rappelle que « islam » signifie « soumission »)

    Lien qui vous en dira plus sur cette association :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Collectif_contre_l%27islamophobie_en_France

    La question essentielle, c’est de savoir s’il faut laisser la possibilité d’ester à des associations qui ne défendent que l’intérêt de leurs membres, et utilisent nos droits pour intimider et faire taire. Avant d’avoir la possibilité d’aller plus loin encore.

    Le point inadmissible, c’est évidemment l’automaticité qui laisse le champ libre à toutes les dérives, à tous les abus de pouvoir.
    Mais qui a accepté la plainte ? Qui n’a pas dénoncé cette absurdité démente ?

    Tout mon soutien à Ivan Rioufol.

    J'aime

    • Annick, merci pour ses précisions, de mon côté je n’ai pas parlé du contexte de cette mise en examen car je voulais concentrer mon billet sur la liberté d’expression et non sur les organisations islamiques mais ce que vous dites est bien sûr tout à fait vrai.
      Maxime

      J'aime

  4. Benty dit :

    « Ministère de la Liberté d’Expression ».
    Excellente idée ! ;o)

    J'aime

  5. rrobin dit :

    il aurait été utile que vous indiquiez qui attaque Yvan Rioufol : le collectif contre l’islamophobie. Parce que l’islam est ces adeptes ne supportent pas la moindre critique contre leur dogme moyenâgeux. Mr Tandonnet, mal nommer les choses et j’ajouterais, ou les éluder, c’est ajouter au malheur du monde.

    J'aime

  6. Duff dit :

    Bonsoir,

    Pour comprendre comment en est-on arrivé là, je pourrais lire Orwell qui avait compris l’intérêt de la novlangue pour enfermer la pensée. La judiciarisation de la pensée découle de la prise de pouvoir d’une pensée dominante refusant la contradiction même quand des faits donc la description objective la dément catégoriquement.

    Il me vient une autre citation de Camus : « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ».

    Je parlais dans le précédent billet des lois disant l’histoire et non le droit, la droite est tombée dans le piège à quelques reprises. Il y eut le génocide arménien, censurée par le conseil constitutionnel il me semble. Pire, quoiqu’on pense de Christian Vanneste, même sulfureux par ses propos virulents sur les homosexuels, il a été viré de l’UMP pour avoir osé dire quelque chose de vrai, confirmé par Zemmour sur les ondes de RTL. Résultat ses billets incandescents sur la droite qui prête serment d’allégeance à la pensée unique circulent partout ou presque sur le net!

    Un dernier point, les lois mémorielles ont inévitablement entraîné une concurrence victimaire et de fait morcelé la communauté nationales en factions défendant leur steak cherchant un avantage, une rente etc. Pour échapper à cela deux solutions : Un état fort qui ne cède pas aux injonctions des uns et des autres ou au contraire un état minimal qui dissuade les assaillants par son manque de moyens assumé. Le premier peut facilement virer à la dictature, pour échapper à cette critique, il vaut mieux à sa tête un homme qui emporté l’honneur de la France un jour de juin 40 et qui peut blaguer en disant qu’à son âge on entame pas une carrière de dictateur…

    La judiciarisation à outrance, c’est à mon avis consubstantiel à un état devenu obèse et accordant sans discernement et sans respect de l’intérêt général des privilèges et rentes ça et là. Encore un exemple en pleine crise que nous ferions mieux de le recentrer sur les missions régaliennes de moins en moins bien assurées financièrement et entravées par des traités européens naïfs. Un état de droit, qui fait respecter le droit qui ne s’occupe pas des opinions, des dessins, et plus globalement, d’arbitrer en transigeant voire en abandonnant l’histoire et les valeurs de la patrie.

    Cordialement

    J'aime

  7. Lach-Comte dit :

    Il est assez pénible de lire encore en 2013 dans les écrits d’une personne sensée et cultivée ce genre de chose : »…face à la mise en cause d’un acquis républicain ». Mais enfin, la liberté d’expression n’est pas un acquis d’un régime politique en particulier. Il est la condition sine qua non de la démocratie et, encore une fois, tout ce qui est démocrate n’est pas républicain et tout ce qui est républicain n’est pas démocrate…c’est particulièrement vrai pour la République en France. La preuve, Rioufol est traîné au tribunal (ce n’est pas le seul) ! Ou alors, n’y aurait-il pas de liberté d’expression au Royaume uni, aux Pays-Bas, en Suède, en Espagne etc…? A ce propos je note que la liberté d’expression dans notre beau pays fait partie de ces choses à géométrie très variable, tant c’est toujours les mêmes personnes – et les mêmes idées – qu’on assomme de plaintes, de jugements, voire d’amendes, justement au nom de « valeurs » qui seraient « républicaines », valeurs que la République elle-même ne s’applique pas…comme la liberté d’expression…! Et que des républicains bon teint refusent à d’autres sous prétexte de désaccord politique (je ne vais pas vous rappeler 2002 !).
    Je signale au passage que la liberté de circulation, de réunion, de manifestation, a été royalement (si je peux m’exprimer ainsi) bafouée, depuis le mois de novembre dernier, sans qu’aucun média, aucun « républicain » digne de ce nom – à commencer par vous – ne s’en soit particulièrement ému et pourtant nous connaissons tous au moins le nom d’une des victimes qui a été jusqu’à faire 3 semaines de prison. Quand en plus on laisse faire, sans punir, par des juges, oui des juges, fonctionnaires réputés impartiaux et rendant la justice au nom du peuple français, un « mur des cons » où, oh hasard !, on retrouve les mêmes poursuivis, mis en examen et, n’en doutons pas, condamnés, à quoi peut-on s’attendre pour toutes ces libertés qui nous sont petit à petit, sournoisement, tous les jours, pour des raisons fallacieuses, retirées par des républicains sûrs d’eux.

    J'aime

    • Lach-Comte, vous avez raison, j’utilise le mot républicain par commodité de langage mais il est inexact, d’autant plus que la déclaration de 1789 a été approuvée sous la monarchie.
      MT

      J'aime

  8. MINOS dit :

    « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions , même religieuses pourvu que leur manifestation ne trouble pas l ordre public établi par la loi. »
    C est très beau , mais il suffit de déclarer qu une manifestation est susceptible de troubler l ordre public pour éviter d appliquer ce beau principe . Ainsi , une manifestation prévue par riposte laïque a été interdite sous ce prétexte.
     » l ordre public établi par la loi  »
    Il existe hélàs , des lois qui brident la liberté d expression dans un domaine bien particulier : le racisme .(lois Pleven et Gayssot )
    Ce dernier terme n étant pas juridiquement défini avec précision , on peut l étendre à sa guise en assimilant par exemple la critique d une religion au racisme . Et c est ainsi que M Rioufol se retrouve au tribunal .

    J'aime

  9. Catalyne dit :

    Bonjour, Maxime
    Il en va de même pour la couverture de Valeurs Actuelles qui fait l’objet de plaintes d’associations liberticides, satellites du PS.
    Il faudra du temps, beaucoup de temps, pour que, en France, nous retrouvions la liberté de dire les choses simplement sans être vilipendés par la bien-pensance.
    Amitiés, Catalyne

    @ à ceux qui ont répondu à mon commentaire dans l’article « Message personnel » de Maxime
    Loin de moi l’idée d’empêcher qui que ce soit d’exprimer son opinion sur un site ! J’encourage chacun à donner son avis, quelles que soient ses idées, avec des arguments et sans hostilité.
    Je relatais simplement ce que je constatais : des propos virulents, parfois insultants, peu argumentés. Si vous lisez bien quelques messages, vous y trouverez même parfois des commentaires qui se veulent légers et qui n’en sont pas moins inquiétants pour celui qui veut bien lire entre les lignes (surtout lorsqu’il s’agit d’articles sur l’immigration ou la religion).
    Cordialement

    J'aime

  10. Frederic_N dit :

    Pour un ministère de la liberté d’expression

    Vous avez entièrement raison M Tandonnet, de mener cette croisade. Il y a un vrai risque de perte de la liberté d’expression, que tout le monde sous-estime dans ce pays, car on n’imagine pas au sens propre qu’un pays comme le nôtre puisse être autre chose que le pays des Droits de l’HOMME. Or il existe une minorité active parfaitement décidée à faire la loi en matière d’expression. Son centre n’est pas le PS contrairement à ce qu’on pense, mais l’intelligentsia, et précisément celle influencée par la sociologie académique et science po. Cette minorité est rôdée à l’intimidation intellectuelle et elle a clairement décidé de normaliser le discours politique en France sur la question de l’ISLAM. Il s’agit désormais de diaboliser ceux qui osent critiquer l’islam, quitte à – ET C’EST TRES NOUVEAU – laisser tomber la référence à la république. Je renvoie vos lecteurs aux tribunes de FINLELKRAUT : http://radiorcj.info/diffusions/lesprit-descalier-26/ ; http://radiorcj.info/diffusions/lesprit-descalier-27/ ; http://radiorcj.info/diffusions/lesprit-descalier-28/
    Le problème est que cette minorité est efficace. Ils fonctionnent à coup d’accusation, portées par des groupuscules autoproclamés, généralement qui se terminent par non lieu, mais qui bloquent l’expression des hommes libres. Cette stratégie marque sans arrêt des points, parce qu’elle fonctionne à l’intimidation et les vrais intellectuels assistent médusés à la progression de cette inquisition totalement ( et pour certains ) consciemment opposés aux principes des lumières
    Face à cela, si nous ne faisons rien , ils gagneront .
    C’est pourquoi je fais la proposition suivante : que le prochain gouvernement mette en place un ministère de la libertés d’expression qui pourra être le même que celui de la communication, dont le mandat sera de rétablir en France une atmosphère de libre expression : par exemple en faisant un procès systématique en « procédure abusive » à toutes les plaintes des groupuscules.
    Je suis sûr que cette demande est populaire : amis, répercutez là partout où se trouvent des blgs de droite, de façon à ce qu’elle monte aux oreilles de nos futurs candidats. Je suis sûrs que d’aucuns n’en veulent pas. Mais vous savez Hollande ne voulait pas aussi de Taubira : on l’a mis dans la position de lui laisser le pouvoir .
    Faisons pareil : pour un ministère de la liberté d’expression !

    J'aime

  11. Orage dit :

    Mais il y a des lustres que dans ce pays il n’y a plus de liberté d’opinion, grâce à des officines subventionnées comme touche pas à mon pote, le Cran, SOS racisme et j’en oublie.

    J'aime

  12. Benty dit :

    Je me demande comment aurait réagi COLUCHE. D’ailleurs jamais, aujourd’hui, il ne pourrait s’exprimer comme il le faisait à l’époque.
    Je reste sans voix.
    Si le mot RESPECT avait encore du sens et était mis en œuvre, des dizaines d’autres mots tels que écologie, homophobie, Islamophobie et bien d’autres, n’auraient même pas lieu d’être.
    Encore une fois, l’initiative vient de Suisse (elle a 10 ans)
    http://www.lerespect.org/historique.html
    Et, évidemment, j’adhère..
    Benty

    J'aime

    • Benty, c’est une excellente question, Coluche, les Inconnus, Thierry le Luron, c’est fini, ils seraient censurés ou devraient s’auto censurer, sans aucun doute!
      Maxime

      J'aime

  13. Bernard Atlan dit :

    http://bonasavoir.over-blog.fr/article-le-droit-de-dire-les-choses-98700127.html
    Bonjour, Monsieur Tandonnet, je vous invite à lire ce que j’avais mis en ligne sur mon blog déjà en février 2012.

    J'aime

    • Bernard Atlan, bravo pour ce que vous avez écrit dès début 2012! bravo pour votre blog que je vais mettre en lien avec le mien si vous n’y voyez pas d’inconvénient!
      Maxime

      J'aime

  14. Orage dit :

    @michel 43
    Vous êtes incompréhensible! Trop de choses à dire, probablement, mais dans un désordre……..
    Et puis relisez-vous! C’est la moindre des politesses! …

    J'aime

  15. jac dit :

    L’UE est fondée sur les principes prussiens développés par le Chancelier Bismarck
    La souveraineté n’appartient pas au peuple mais aux cadres dirigeants quel qu’en soit le système. A partir de là, la liberté n’est plus un droit « naturel ».
    Le principe est l’absence de droit et la délivrance de droits par voie de droit, c’est à dire de justice.
    Il n’y a pas de iatus entre les grands principes rappelé par Tandonnet et la mise en examen de
    La mise en examen est automatique car elle découle de l’infraction commise par Rioufol de décider lui-même de dire du sens sans en référer aux instances juridiques compétentes pour dire ce qui n’a pas encore été dit et permettre ainsi que les individus le disent ensuite.
    C’est le principe carcéral. Et dans ce contexte les cadres français n’y trouvent rien à redire car ils pensent que ça n’arrive qu’aux autres.
    Et bien voilà, c’est fait nous y sommes. .
    Si Rioufol rampe comme il faut, il s’en tirera avec un avertissement pour avoir pris une initiative intempestive. Mais il sera peut être quitte pour le propos lui-même.
    Rien n’est moins sur. Bacs+5 savent qu’il ne faut pas laisser croire au bétail des individus qu’il peut se réclamer d’une décision de justice pour dire ce qu’il pense.
    Donc, le jugement sera mi-figue mi-raisin.
    Mais les cadres le savent, c’est ce qu’ils font dans toutes les Directions qu’ils exercent.
    Ce qui les choque , c’est qu’avec la mondialisation, tous les cadres baissent d’un ou plusieurs niveaux. Ils sont donc traités comme ils traitent ceux qu’ils pensent être subalternes.
    On ne s’y fait pas, mais comme la haine du peuple français l’emporte sur toute autre considération les européistes rigolent.

    J'aime

  16. drazig dit :

    Toutes ces accusations s’appuient sur des lois et directives mises en place par la gauche comme par la droite depuis 1981 avec l’assentiment de l’Assemblée nationale à l’unanimité, lois et directives gardées par des associations créées ad hoc Mais il s’agissait surtout de contrer et de condamner le FN, alors la chasse était ouverte et on s’est doté de tout l’arsenal nécessaire. Maintenant, il se retourne contre tous. Qui avait protesté à l’époque?

    J'aime

  17. Sceptique dit :

    Oui, nous sommes le seul pays où après la censure de l’écrit, dès que sa diffusion est large (à l’appréciation du « demandeur », le parquet ou une association quelconque), on va passer au « verbe », que les techniques modernes fixent sur des supports durables. Mais ce problème avec la liberté est très enraciné dans notre culture. Nous avons peur, sans oser le dire, que la liberté se transforme….en obligation! Donc, faire taire les mal-pensants est une préoccupation toujours prête à surgir. Et qui se croit, complètement, définitivement, bien-pensante, détentrice à jamais de la bonne pensée? La GAUCHE. Et, plus elle est extrémiste, plus elle en est convaincue. Elle est donc en pointe de la persécution.
    Tous les extrémismes ont ce problème, mais, sauf passages à l’acte comme ceux d’ « Action Directe » et de ses semblables allemands et italiens, l’extrême-gauche est protégée par la gauche « ordinaire », qui voit dans l’extrémisme un courage qu’elle n’a pas.

    J'aime

  18. Stéphane B dit :

    Et d’un autre coté, on veut placer des copains et fils de dirigeant du PS, là ou il y a eu une indignation pour le fils Sarkozy. D’autant plus que ce fils du PS a été démis de son ancien poste pour mauvaise gestion.

    http://www.leparisien.fr/politique/epad-le-fils-d-une-senatrice-ps-pressenti-a-la-direction-26-09-2012-2182153.php

    Mais ou va-t-on ?

    Amicalement

    J'aime

  19. michel43 dit :

    PS:::ce journaliste c’est ROBERT MENARD,, il a eu le malheur d’approuver certaines idées de MARINE-LEPEN? virer,

    J'aime

  20. michel43 dit :

    Bizarrement? aucun personnage politique, responsables d’associations, du gouvernement, des gay, et vous? mon cher Maxime;n »on oser parler des paroles prononcer pars: Delon et le célèbre TONI, : jouer comme des TAPETTES.. RIOUFIOL..on hurle,,, et si c’est la droite national;;Rien ou si peu? et procès forcément; on sait depuis, longtemps que Liberté-Egalité-Fraternité ne sont que des paroles bidons; le référendum du NON; une atteinte a nos LIBERTE d’expressions; 200 extrêmes gauche pour empêcher ,une réunion d »un partis légal, le FN, atteinte a la liberté d’expressions; et cela ne gêne personne? au prochaine élections, la LIBERTE va se faire dans les urnes: sondage le FIGARO: 63% des sympathisants préfère Marine-Lepen et on devrait rajouter ;autant de membre de l »UMP, preuve que nos sois disant élites: sont déconnecté de la volonté populaire. Qui elle veut un accord; TENEZ Maxime; MAYOTTE, une atteinte a la liberté, référendum; pour EUX et ceux qui vont payer, RIEN ou je souris: article 10 une véritable hypocrisie, des mots; toujours des mots!::SANS aucune valeurs; un autre journaliste fut virer de la Radio,Télé, et SILENCE de pratiquement tout le monde? on fait QUOI;;si il est imquité? pétitions ou marche blanche?

    J'aime

    • Mon cher Michel 43, je ne veux pas vous faire de la peine, j’ai horreur de peiner les gens en général, surtout quand je les aime bien, mais là, franchement, je ne comprends pas où vous voulez en venir…
      Maxime

      J'aime

    • michel43 dit :

      ou je veux en venir? mais c’est simple; TOUT les articles,10 Convention européenne des droits de l » homme de 1950::et la Déclaration des droits de l »homme et du citoyens de 1789; et l » Article 11 ,c’est BIDON;;tout comme; jurer sur la constitutions, le cas CAHUZAC et biens d’autres; qui respecte: la BIBLE…il y a la loi, l’esprit de la loi..et la façons de la détourner? QUI a soutenu Robert Ménard::personne qui a soutenu jean Roucas: personne; on ne peut faire confiance a personne, dans se monde hypocrites et de faux-culs..et le monde politiques, de gauche ou de droite ,sont des spécialistes en la matière.. voyez les traites de gauches et ceux de l »UMP,qui cirais les pompes a SARKO? voyez la Magistrature :et le mur des CONS? le peuple n’a plus confiance, dans les politiciens, dans la justice et l’application des lois, de notre pays. OU est la LIBERTE, et l » EGALITE et la FRATERNITE, dans notre pays? réponse bientôt, dans les urnes, la surprise sera de taille?

      J'aime

    • Michel 43, c’est vrai ce que vous dites sur la crise de confiance, mais sachez qu’elle n’épargne personne, pas même les partis protestataires ou supposés anti-système!
      MT

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.