Les raisons d’un malaise

Le dernier sondage SOFRES Figaro magazine de septembre 2013 montre une stabilisation de la cote de confiance du président de la République au niveau le plus bas de l’histoire après 16 mois à la tête du pays : 27%. A la même époque, Nicolas Sarkozy était à 34%, images[3]Jacques Chirac (premier mandat) à 40% et François Mitterrand (idem), 54%. Pire : seuls 3% des sondés font « tout à fait confiance au chef de l’Etat ». Le désaveu, pour atteindre un tel niveau, porte probablement sur la personne du président, au-delà de sa politique. La situation catastrophique de l’emploi – 3,3 millions de chômeurs –  ne saurait expliquer à elle seule une telle défiance de l’opinion. Cette impopularité paraît d’autant plus profonde que le chef de l’Etat bénéficie, par rapport à son prédécesseur, constamment caricaturé et dénigré (« président des riches », « bling-bling », « voyou », etc.) d’un traitement plutôt favorable de la presse et des médias, même s’il n’est pas lui non plus épargné par les critiques. Raymond Poincaré, chef de l’Etat de 1913 à 1920, écrit dans son journal – Au service de la France – à la veille de la grande Guerre, « nous n’avons pas senti les mouvements de l’âme du peuple français. » L’actuel occupant de l’Elysée semble, depuis le début de son mandat, en décalage avec la sensibilité profonde la Nation.

–          Contrairement à la classe dirigeante, le peuple français est assoiffé d’unité et de concorde. Le choix de l’antisarkozisme comme ligne de conduite et fondement d’une politique à l’issue du scrutin présidentiel, alors qu’il fallait au contraire en appeler à la réconciliation,  a eu un effet négatif dans l’opinion en accentuant la coupure idéologique et politique du pays.

–          L’évolution du chef de l’Etat reproduisant « l’hyper présidence » de Nicolas Sarkozy après l’avoir tant fustigée – pas un jour où il ne s’exprime, n’apparaisse à l’écran –  a encore amplifié le malaise.

–          La psychologie d’un peuple est complexe. En surface, en apparence, il est attaché à la facilité, à la conservation des droits acquis. Mais au fond, il a conscience de l’intérêt du pays, sait gré à ses dirigeants de réformes difficiles, nécessaires, n’est jamais dupe des politiques (ou non-politiques) destinées à l’amadouer, à l’image de celles qui sont mises en œuvre, par exemple sur les retraites .

–          Les Français ont le sentiment d’un pouvoir qui ne joue pas franc-jeu avec eux,  ne les regarde jamais dans les yeux, ne leur parle pas en adulte. Quand le gouvernement, avec un taux de chômage record de 10,5% de la population active « se félicite (sic) » d’une dégradation moins forte que prévue, ils se demandent si ces paroles procèdent du dédain  ou d’une fuite devant la réalité et leur amertume rejaillit sur l’image du président.

–          La personnalité de ce dernier échappe toujours au peuple français. Il ne la sent pas. Qu’est-ce qui l’emporte chez lui de l’apparence joviale et consensuelle ou du caractère solitaire? Longtemps accusé d’être indécis, il apparaît comme plutôt rigide dans ses positions et peu porté aux remises en question. Qui est-il au fond? Les foucades surmédiatisées de Nicolas Sarkozy irritaient peut-être les Français mais ces derniers se voient plus encore désarçonnés par le flou actuel.

Quand l’image personnelle d’un dirigeant est ainsi atteinte dans les profondeurs, redresser la barre est sans doute difficile, sinon impossible, sauf séisme politique comme une cohabitation, à la suite d’une dissolution, qui le verrait changer totalement de rôle et d’habit. La situation est d’autant plus compromise que nous ne sentons pas les hommes et femmes au sommet de l’Etat suffisamment lucides et humbles pour ressentir, même partiellement, ce qui vient d’être exprimé dans ce billet et en tirer les conséquences. Nous aurions enfin bien tort de nous réjouir de cette situation parce que les déboires du président de la République sont aussi les malheurs et le déclin de la France.

Maxime TANDONNET

NB: Un grand merci d’avance aux éventuels intervenants sur ce blog pour la mesure et le respect du ton de leurs commentaires !

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Les raisons d’un malaise

  1. UneVoix dit :

    @seux : Pas 30 ans mais quasi 40 ans. Loi du 3 janvier 1973. On ne dira pas merci a monsieur Pompidou, Giscard d’Estaing, Monnet, et Delors (et bien d’autres que j’oublie probablement).

    Autrement : Je pense que les français sont de plus en plus réveillé. D’une part via une critique qui se fait de plus en plus entendre et que le parti en place comme son faux « nemesis » (UMP) veulent contrer (discours de Valls qui attaque Dieudonné, Soral, et même Asselineaux par un biais détourné). Quand bien même on peut ne pas être d’accord avec leurs lignes politiques (parfois trop à droite a mon gout). On ne peut que constater que la critique est juste et surtout justifiée. On appréciera le mélange des genres dans le discours de Valls quand les Français on réellement besoin de ‘changement’ non pas idéologique mais « monétaire » si je puis dire. Pas de bol. Dès la naissance c’est 30000 de dettes a rembourser. J’ai reçu les impôt récemment… La note a augmenté… moi pas. ha???

    D’autre part; l’alternance Gauche Droite ne fait plus effet, et pire que tout ce sont les socialistes qui passent les pires lois libérales qui soient. Récemment nous avons eu un « nouveau CDI » bien caché derrière le mariage Gay. CDI voulu par l’Europe dans le cadre de la flexibilité du travail. Nos responsables ne font plus que passer ce qu’on leur impose via l’Europe qui est une machine a broyer de l’état aujourd’hui. Soit par connivence soit par la dette soit les deux.

    Le résultat du sondage coule de source. Y’a pas photo. Peut être n’est il pas trop tard.

    Nous avons donc un président « épouvantail » ou « homme de paille » qui prendra les tomates pour d’autres et surtout qui ne changera pas la donne. Et je dirai que cela fait un moment qu’il s’est fait un avis.

    Citation concernant l’aboutissement de la création de l’euro :
    « C’est parce que nous avons choisi la mondialisation que nous sommes aujourd’hui soumis à des contraintes, monétaire, budgétaires, financières (NDR la fameuse loi du 3/1/73).
    Dès lors, le seul débat qui compte, c’est de savoir si nous acceptons les règles du capitalisme international ou si nous ne les acceptons pas.
    Si nous entrons dans le jeu de la mondialisation, alors les contraintes financières, monétaires et, subsidiairement, européennes s’imposent. »
    François Hollande , député socialiste , 6 Mai 1992, défendait le « oui » lors du référendum sur « Maastricht ».

    Le changement, c’était avant en fait…

    • Jacques dit :

      @UNE VOIX.
      je pense que les reformes qui devaient se faire , qui n’ont pas été faites mettent le pays dans la nécessité de vrai changements. je pense que le pays peut y parvenir mais il faut une équipe soudé et prêt a affronter les groupes, personnes, et surtout organisations réticentes. Une grande partie de ces changements se trouve dans le mode opératoires du pays. Malheureusement, je ne vois pas une aire qui ne sera pas touché par ces changements.

    • Jacques, exactement, une équipe soudée et soutenue par la nation!
      Maxime

    • Unevoix, d’accord avec vous sur la lucidité croissante des Français devant les réalités.
      Maxime

  2. seux dit :

    voila une bonne trentaine d’année que le soi-disant modèle social francais ne perdure que grace a toujours plus de dette .Et les francais dans leur inconscient le savent.Mais tout le monde a peur du grand jour de verité et les politiques reculent autant qu’ils le peuvent ce jour de vérité

  3. robin dit :

    Hollande et sa clique ne s’intéressent plus au peuple français. Leur cible : l’immigration. Ils en font venir par millions pour nous remplacer et leur déroulent le tapis vert. Quand on a compris ça beaucoup de choses s’éclairent. Et ne dites pas que je fabule, mille exemples peuvent être cités.

  4. Annick Danjou dit :

    Votre description de l’homme à la tête et de tous les avides de pouvoir est assez exacte. Cet homme est incompétent et penser que des français aient pu croire qu’il serait un bon président me désole. Mais bon. à croire que je ne comprends rien puisque ceux qui l’ont élu sont encore confiants et pensent qu’il est capable de nous sortir de l’ornière. Quant aux français assoiffés d’unité et de concorde je ne partage pas votre avis. Le français est toujours d’accord pour les réformes qui ne le touchent pas. Il est jaloux par essence, je ne sais pas pourquoi, il critique tout sans savoir pourquoi, il est toujours sûr d’avoir raison et ne se remet jamais en question, il n’est jamais d’accord et le crie haut et fort. Il se plaint de tout sans jamais se remettre en cause. Donc, nous ne nous sortirons pas de ce malaise, exprimé par un homme qui n’aurait jamais dû accéder à cette fonction. Pourquoi est -il là? Est-ce voulu? On nous dit qu’il s’agit finalement d’un complot de ceux qui tirent les ficelles qui n’ont rien à voir avec les marionnettes au pouvoir. En tout cas, le pays ne s’en sortira pas avec ces gens là, mais vous Maxime qui avez côtoyé le pouvoir et le gouvernement, vous devez quans même en savoir plus que nous, non?

    • Jacques dit :

      @ Annick: Je vous embrasse…tout à fait ma pensée.
      Maintenant je repose votre question à Maxime….. »Vous devez quand même en savoir plus que nous? Donc…Maxime…les réponses..

    • Bonjour Jacques, je réponds dans la foulée à Annick Danjou.
      Maxime

    • Annick Danjou, il me semble que les sentiments d’un peuples sont complexes, contradictoires. Pour répondre à votre question, quand j’étais dans les allées du pouvoir, j’ai toujours été surpris de voir à quel point certaines personnes des élites comme on dit, dirigeants, hauts fonctionnaires, politiques, etc, prenaient les « gens » pour des c… Les « madame Michu et M. Duchemol » revenaient parfois avec mépris dans les conversations. Je me souviens par exemple d’une réunion sur l’afflux de Tunisiens en Italie, puis en France, à la suite de la révolution de jasmin, un très haut diplomate nous expliquant que le phénomène correspondait à une recomposition des réalités planétaires et qu’il ne fallait pas s’arrêter aux état d’âme de Madame Michu voyant s’installer un squat devant son hall d’immeuble. J’avais honte pour lui, pour nous…Je vous donne ma parole que c’est vrai… Je sais bien, comme vous, que le peuple, la majorité silencieuse, la France d’en bas ne porte pas en elle la perfection, la vérité, le « bien », mais qu’il existe un bon sens populaire, une intelligence collective, une sensibilité digne d’être prise en compte. Cela, beaucoup de dirigeants, la majorité d’entre eux, ne sont pas capables de le comprendre.
      Bien à vous
      Maxime

  5. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Simplement pour abonder dans le sens d’Anonyme. Et dire que certains disaient que N.S. n’avait pas de coeur. Que devrait-on dire du ministre de la justice…Quoiqu’elle en dise, son projet de loi se résume quand même à laisser des délinquants et criminels en liberté pour le plus grand mépris et la plus grande souffrance des victimes avérées et potentielles.
    Nous avons des dirigeants sourds et aveugles, totalement déconnectés de la réalité de la France et du monde (cf l’attitude du président concernant la Syrie).
    Malheureusement, ce sont les Français qui doivent subir les conséquences souvent graves et irréparables de cet autisme de nos gouvernants.

  6. Brice dit :

    Cher Maxime,

    Eh oui, le roi est nu !!!!

    Oui, les français sont désabusés et je pense qu’ils ont bien raison de l’être. Il y a une odeur de fin de règne dans notre beau pays. Non, les « homes politiques » ne sont pas à la hauteur des enjeux, loin s’en faut

    Mon sentiment est que à force de vouloir se défausser sur d’autres (en en particulier sur l’UE), ils ont petit à petit perdu toute légitimité aux yeux de leurs concitoyens. Aujourd’hui, le peuple est en droit de se demander à quoi servent tous ces gens. A force de transférer des pans entier de notre souveraine à des technocrates non élus (sans nous demander réellement notre accord soit dit en passant), ils se retrouvent « à poil », tous autant qu’ils sont ! Le règne des média à lui aussi fait dérivé la fonction et la forme a plus d’effet que le fond.

    Alors tout cela aura une fin et personnellement, je sent qu’elle approche. Autour de moi, je vois bien que quelque soient les niveaux d’éducations ou d’origines sociales, le « ras le bol » prime. Je pense sincèrement que le peuple français est en train d’ouvrir les yeux. Il faut simplement que les média « main stream » acceptent eux aussi de rendre compte de la réalité telle qu’elle est et croyez moi, les choses changeront !

    Les média « main stream » constituent pour moi le dernier verrou (encore assez solide) avant que la cocotte n’explose, et cela finira par arriver.

    Bien à vous, Brice.
    PS : j’attends avec impatience un article de votre part sur l’alignement de la France derrière les USA…CDG doit se retourner dans sa tombe !

    • Brice, c’est souvent ce que je me dis, une « fin de règne » mais une fin de règne de plus de 3 ans et demi. Qu’est-ce que cela peut donner? Nous n’allons pas tarder à le savoir…
      Maxime

  7. michel43 dit :

    l’image du politiciens, MAIS, nous avons plus de 90 politiciens qui on eu AFFAIRE a la justice, clémente envers EUX? sursis, point barre c’est interdictions a VIE, de se représenter; QUE se sois, la DROITE ou la GAUCHE?LE SEUL BUT// VIDER NOS POCHES ;;pars tout les moyens, VOUS savez très bien que Personne ne va sortir du chapeau, vous devez connaitre le sondage sur les municipales, la droite national a plus de 25%,puis les Européennes, les droites devrait peser fortement sur c’est élections ,APRES? La DROITE ET LA GAUCHE?VONT SE RETROUVER AU PIEDS DU MURS,,,,une alliance, pour contrer le FN? ou la droite la plus bête du monde ,va telle préférer ,une union avec les socialistes, ou tendre la mains a la droite national? si la gauche et ses extrêmes, sont au pouvoir, c’est tout simplement que SARKO n’a pas eu le courage de tendre la mains a Marine Lepen,en 2017,elle va devoirs le faire

    • Michel 43, vous savez aussi bien que moi que ce n’est pas la solution! La seule solution c’est l’émergence dans ce pays d’une force patriote, moderne, libérale, ouverte sur les réalités de la société moderne.
      MT

  8. Anonyme dit :

    Quand on voit comment taubira à méprisé hier soir sur France 2 la mère de cette jeune fille tabassée par un multirécidiviste. Quand on se rend compte du  » foutage de gueule  » de valls et compagnie, on peut légitimement se demander si les Français auront le bon sens nécessaire pour bien voter lors des prochains scrutins !

  9. Stéphane B dit :

    Maxime,

    Que rajouter d’autres hormis que certains en ont marre de se sentir en insécurité, d’une société vivant dans la culture de l’excuse, ou il vaut mieux être agresseur qu’agressé, ou la chômage monte mais on fait quand même rentrer des immigrés, ou on parle d’aller faire la guerre alors qu’on augmente les impôts, ou il vaut mieux être assisté que travailleur, et que la dette est faramineuse.

    Alors oui, je trouve que les hommes politiques dans leur majorité, droite et gauche réunis, regardent leur nombril et leur bien être avant de regarder la souffrance du peuple, écoutant,leur idéologie morbide au lieu de rechercher les causes qui ont amené à cette triste réalité d’aujourd’hui qu’ils enterrent davantage.

  10. Philippe de Lestapis dit :

    cher chroniqueur, je suis toujours vos messages avec beaucoup d’interet et voudrais vous dire mon accord avec votre position au sujet de la syrie. je pense que nous sommes en face d’une tentative motivée par la peur des elections de l’an prochain !! cette position de guerrier de notre président est ridicule, dangereuse pour notre pays et pour le monde; désapprouvé par les plus hautes autorités mondiales (pape ONU,communauté européenne) –c’est une attitude désastreuse et politicienne!!! merci de multiplier vos commentaires toujours aussi claivoyants au sujet de la situation tragique qui se présente pour notre pays avec en façe une opposition nulle cordialement

  11. Jacques dit :

    Bonjour a Tous et bien entendu a Maxime,
    Les raisons du malaise français sont nombreuses. Je vais reprendre un autre billet, celui de BENTY, un nouvel abonné de votre blog, qui résume parfaitement un des problème actuel:
    « Les français se croit les meilleurs dans tous les domaines….En France tout le monde chacun estime avoir des « droits..les droits? Lesquels??? »
    Le pays recule depuis plus de 40 ans. Tout le monde a le droit a quelque chose..les syndicats, les chômeurs, les fonctionnaires, or le problème est que le Peuple, lui a oublié ses devoirs..envers son pays..Tout le monde roule pour lui-même dans le conservateurisme tout ayant de grandes discussions pseudo-philosophiques.
    Je suis désolé d’admettre et de dire que l’image d’un dirigeant, d’un leader ne se trouve pas ni chez Nicholas Sarkozy ou François Hollande. Une campagne de marketing politique ne mettrait jamais des hommes comme ça en avant pour les faire élire sauf quand il existe personne ailleurs.
    Je suis aussi désolé d’admettre que le pays ne va pas se relever sans une très forte personnalité ayant le sens du devoir envers son pays avec un gout pour ce qui est juste, or, ce mot, le juste est difficile a cerner car il a divers définition.

    • Jacques, « très forte personnalité ayant le sens du devoir », cela ne suffit pas, il faut une dynamique un élan collectif, les surhommes solitaires, cela n’existe pas…
      Bien cordialement
      Maxime

    • Jacques bonjour, un nouveau message de vous s’affiche sur ma boîte mail mais je ne le retrouve pas sur le blog. Il doit y a voir un dysfonctionnement. Vous pouvez me le renvoyer si vous voulez.
      MT

    • Jacques dit :

      Je rajouterai qu’au fond les raisons du malaise français et psychologique…le Peuple est resté sur les bases qui ont été établis après la guerre. Le Peuple depuis à été habitué a demander comme un enfant des tas de choses. L’éducation, la couverture médicale, les pensions, les « droits » ont été élargis..et maintenant rien n’ayant été fait (reformes), le Peuple ne peut plus ou ne veut pas se sacrifier et c’est normale…Pourquoi moi et pas lui?
      Pour un vrai changement, tout le monde doit être mis au diapason en commençant par l’État providence. On réduit les honoraires des représentants élus pour se débarrasser de ceux qui font de la politique un business, et on appelle au patriotisme de chacun. C’est a ce stade qu’on peut demander des sacrifices au Peuple.
      En parlant de politique, je vois que JF Copé se représente a Meaux pour la 4eme fois…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s