L’esprit de Munich

imagesCALFN5WDLe secrétaire général du parti socialiste parle  « d’esprit de Munich » au sujet des réserves de l’opposition sur le projet d’intervention militaire en Syrie. Rien ne justifie cet amalgame tant les circonstances sont différentes. En 1938, les armées de l’Allemagne national-socialiste menacent de déferler sur l’Europe. Aujourd’hui, nulle menace sur l’intégrité d’un Etat européen. Il est question d’une opération militaire destinée à sanctionner la Syrie. A chaque fois qu’une intervention armée est envisagée ou lancée, l’accusation de « Munichois » tombe bêtement sur ses opposants, quels que soient leurs arguments : Suez en 1956, Irak en 1991 et 2003, Ex-Yougoslavie, Libye, Syrie aujourd’hui. Absurde : cela signifierait que la guerre est en toute circonstance la solution de tous les problèmes et que l’alternative de paix est par définition « Munichoise ». D’ailleurs, ce genre de comparaison historique, de la part d’un leader socialiste, me semble particulièrement risqué et hasardeux. Il renvoie à la véritable histoire des accords de Munich dont le parti socialiste, sfio à l’époque,  fut l’un des  fervents soutiens. Ainsi, faut-il le rappeler, Léon Blum, leader de cette formation, déclarait à la Chambre, le 4 octobre 1938 : « Tout entier le groupe participe aux sentiments qui animent d’ailleurs l’unanimité de la Chambre : une joie profonde quand il considère que le peuple de notre pays a été délivré d’une catastrophe dont l’imagination même ne parvient pas à se représenter l’horreur… »  Un homme de droite, Henri de Kérillis, totalement isolé dans son camp, lui répondait : « Il est impossible d’accorder mon vote au gouvernement, car ce vote signifierait mon adhésion à la paix de Munich… Cette paix annule à jamais les bénéfices de la victoire de 1918 ; signifie le renoncement de notre politique historique, de notre politique traditionnelle… consacre le triomphe de Hitler… » Les amalgames historiques douteux, notamment avec une époque où l’histoire de l’humanité a atteint les sommets de l’horreur et de la tragédie, ne devraient pas être de mise dans une démocratie responsable. Combien de fois faudra-t-il le répéter?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour L’esprit de Munich

  1. Koufra dit :

    D’autant que l’Allemagne a :
    _ Récupérée les stocks d’armes tchècoslovaques non utilisées
    _S’est appropriée les usines sidérurgiques et d’armement françaises en Europe centrale
    ….
    la France avait elle plusieurs années de retard sur l’effort de guerre, le front populaire en porte une lourde responsabilité… L’effort colossale fait entre 1938 et juin 40 ne suffira hélas pas.

    Je crois que c’est le général Patton qui
    Disait: « avec une pinte de sueur, on évite un galon de sang ».

  2. Pierrot dit :

    Sur Munich il est Important de lire ou relire « l´histoire de l´Armée Allemande » par Benoist-Méchin. Je sais, il n´est pas poilitiquement correct, mais De Gaulle estimait suffisamment ses livres pour les recommander à l´Ecole de Guerre…
    En fait, selon B-M, si la France et l´Angleterre avaient choisi la guerre plutôt que le déshonneur à Munich – pour plagier Churchill, ces deux pays se seraient effondrés encore plus rapidement. Les 2 ans de répi ont permis de réarmer la France et l´Angleterre, qui subissaient depuis des années des baisses des investissements dans ce domaine, et, si la France n´a pas réussi à bloquer les armées allemandes – les généraux ne comprenant pas que l´art de la guerre avait évolué depuis 14/18 – ce réarmement a permis de sauver l´Angleterre lors des attaques aériennes de l´Eté et de l´Automne.
    Sans Munich, Churchill n´aurait pas eu ses avions pour bloquer l´invasion de l´Angleterre et l´histoire aurait dû être réécrite…

    Cordialement

    • Pierrot, thèse discutable, l’Allemagne ayant mis à profit les années 1939 et 1940 pour produire en grande quantité chars et avions… Difficile de se faire une idée.
      Maxime

  3. patrhaut dit :

    et cette censure délégitime totalement tous les reproches que vous pouvez faire ici ou là, à Harlem Désir entre autres, et la plupart de vos commentaires, à commencer par ceux qui réclament de dire la vérité aux Français et ceux qui réclament que les politiques prennent leurs responsabilités.

  4. patrhaut dit :

    Famille ou pas, la censure c’est la censure et vous la pratiquez…

  5. patrhaut dit :

    Il est étonnant que vous disiez être « tout à fait d’accord » avec moi puisque vous avez supprimé un élément d’une de mes phrases En tout cas, ce faisant, vous me donnez pleinement raison pour ce qui est de la responsabilité de la droite dans ces triturages linguistiques mais je pensais que vous vous comportiez différemment des socialistes et des censeurs, ce qui n’est visiblement pas le cas (et en plus, il faudra m’expliquer en quoi cet élément était dérangeant, si les autres ne l’étaient pas…)

    • patrhaut, c’est une affaire d’histoire personnelle et de famille que vous comprendrez peut-être: il y a un sujet, un seul auquel on ne touche pas sur ce blog. Pour le reste, j’étais entièrement d’accord avec vous comme je vous le disais (le retrait de quelques mots ne changeant rien au raisonnement d’ensemble)!
      MT

  6. Koufra dit :

    J’ai hâte de voir le retour de bâton le jour ou le même Harlem Désir se prononcera contre une intervention militaire le jour ou la droite sera revenu au pouvoir…

  7. Annick dit :

    Bonsoir maxime,

    Il est évident que Desir se trompe de scénario, et la mesure étalée de sa culture historique fait rire tout le monde.

    @Sceptique : Avec des états voyous comme la Syrie, une reculade aura son prix. En hausse.

    La France se comporte tout autant en état voyou, en menaçant d’attaquer, d’une part un autre état souverain qui ne la menace pas et d’autre part en le faisant sans l’accord de l’ONU ce qui revient à ouvrir la porte à tous les abus sous n’importe quel prétexte.
    Les USA et la France se préparent à piétiner tous les accords internationaux, qu’elles ont signés !

    Le prix, oui, est à la hausse : l’Iran a prévenu qu’il ne laisserait pas faire.
    La Russie, bien que réticente pour l’instant, suivra, puis la Chine et tous ceux qui soutiennent le régime syrien.
    Comprenez-vous ce que cela signifie ?
    Les germes d’un conflit mondial, ni plus, ni moins.

    Bien à vous,

  8. Koufra dit :

    J’étais enfant et pourtant cela m’a marqué et resté une référence historique qui conviendrait mieux à la situation: Timisoara….

    En 1938, nous renoncions à servir nos intérêts, aujourd’hui, ce serait refuser de servir les intérêts d’autres, gâcher le sang français pour des intérêts de pays tiers, c’est proche de la stupidité, sauf si on est personnellement rémunéré pour cela et que ce sang n’est pas le sien, Harlem désir aurait il fait un déplacement récent à Doha?

    Cordialement

    Koufra

  9. Sceptique dit :

    Il est vrai que la référence à Munich est facile, et que la connaissance de l’histoire ne semble pas indispensable à un socialiste lambda. Mais la guerre et la paix ne se prêtent pas à des définitions simples, aux limites précises. Une paix pour conclure une guerre, victorieuse, ou enlisée, est moralement plus claire qu’une paix conclue pour éviter un conflit. Car les atouts sont entre les mains de la partie qui veut la guerre. Je ne vois pas d’exemple où la négociation ait fait autre chose que retarder le conflit armé. Entre les grandes puissances d’aujourd’hui, l’équilibre des forces nucléaires est le plus solide argument, le meilleur gage de paix. Avec des états voyous comme la Syrie, une reculade aura son prix. En hausse.

  10. Jacques dit :

    Bonsoir Maxime et a Tous,
    En écrivant cet article, et en vous montant contre ces propos absurdes, vous leurs donnez du sens et vous aidez le marketing de la communication idiote. Il me semble beaucoup mieux adapté de commencer a faire des sérieux projets d’avenir sans les ténors du PS ou de l’UMP, des personnages tels que Messers Copé, Fillon, et meme Melenchon de la soi-disante extreme gauche….qui font que rabaisser la France.
    Excusez-moi si je vous offusque…le passé est le passé et au lieu de voir cela, il faut absolument voir le futur.

  11. patrhaut dit :

    Quelle démocratie ? Par contre, nous venons de recevoir, et Obama aussi qui a compris, lui, qu’il fallait passer par le Congrès, une belle leçon de « démocratie » par les Anglais ! Si les Français pouvaient commencer, grâce à cet exemple, à réfléchir sur leur constitution qui permet à un nul d’être élu par moins de 50% des électeurs, de gouverner avec moins de 25% de satisfaits et de décider selon son bon plaisir de la force armée, c’est-à-dire de la guerre ou de la paix…
    Pour les reste (Désir en d’autres termes) c’est là la manière de faire des socialo-communistes français, c’est-à-dire l’usage de la dialectique habituelle qui consiste à insulter son adversaire, ou simplement son contradicteur, en le traitant de fasciste ou de nazi quand il demande ordre et discipline, de munichois quand il discute de la paix, de misogyne quand il a le malheur de contredire une femme, d’homophobe lorsqu’il est contre le mariage gay, d’islamophobe quand il a un avis négatif sur l’islam. Et le pire c’est que maintenant tout cela vaut le tribunal au malheureux quidam accusé à tort de toutes ces « déviances » au politiquement correct. La droite a largement participé à cette déformation linguistique.

  12. Cyril45 dit :

    Sans commentaire, tout est dit.

  13. jac dit :

    Faire un post sur Munich sans rappeler que le parti communiste fut le seul parti à voter contre.

    • jac, vous avez absolument raison d’apporter cette précision importante mais mon objectif était de dénoncer l’abus du terme munichois que je trouve grotesque, pas de faire le récit exhaustif de ce triste épisode.

  14. Duff dit :

    Cher Maxime,

    Vous avez mille fois raison de faire ce petit rappel historique. D’ailleurs en ce moment, il est intéressant de noter que la gauche au pouvoir est tellement acculée sur tous les sujets que le point godwin est franchi quasi systématiquement. Désir est un sombre idiot dans cette qualité – enfin semble-t-il – a été sélectionnée pour être premier secrétaire du PS.

    Sa déclaration est si grotesque qu’elle nous rappelle, en se plongeant dans l’histoire factuelle et non celle glorifiée par les manuels scolaires incroyablement élogieux et complaisants envers le front populaire, qu’une immense majorité des collaborateurs au régime de Vichy et des nazis venaient des radicaux de gauche et des socialistes…

    Remercions donc notre ami Harlem pour déclencher des polémiques ridicules mais pas du tout stériles…

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s