« Mur des cons »

Ci-dessous un passage de mon interview donnée hier à Atlantico (voir lien sur le blogroll):

D’une certaine manière, ce « Mur des cons » est-il le reflet d’une France prisonnière de réflexes idéologiques sectaires ?

Non, on ne peut pas parler d’une « France » aux réflexes idéologiques sectaires. Les Français dans leur grande majorité, la majorité silencieuse, sont ouverts au dialogue et à la tolérance. Ils se parlent en famille, entre amis, au travail, dans la rue, et n’aiment pas les affrontements idéologiques. La violence verbale, les insultes haineuses, le lynchage en meute caractérisent plutôt les milieux médiatisés, la sphère dirigeante ou influente. Quant à ce « mur des cons » il exprime au grand jour ce que chacun sait: la dérive militante et idéologique d’une petite minorité de magistrats dont l’attitude risque hélas de rejaillir sur toute une profession. Au-delà du clivage droite-gauche, ce « mur des cons » manifeste chez quelques-uns la perte de tout repère éthique, professionnel, intellectuel. De la part d’individus qui ont le pouvoir de priver un homme ou une femme de son honneur ou de sa liberté, cela dénote un état d’esprit qui fait froid dans le dos.  Le phénomène est minoritaire, mais il jette le trouble et une suspicion dramatique sur l’idée d’une justice indépendante (y compris des considérations idéologiques) et impartiale.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour « Mur des cons »

  1. noop dit :

    Bonjour Maxime,
    vraiment rien à rajouter sur le sujet. Vos mots sont si justes.
    Cette « affaire » est vraiment énorme. J’étais en vancances loin de tout le bruit du monde lorsqu’elle a été révélée. Je suppose qu’au delà de « l’indignation » obligatoire, il ne s’est rien dit et décidé de constructif en haut lieu au sujet des syndicats de magistrats.

  2. Annick Danjou dit :

    @comitecedif, voilà j’ai signé, sans toutefois me faire d’illusion. Cette situation n’est pas nouvelle et, qui s’est élevé contre auparavant? Dans le gouvernement Mitterand, à l’assemblée et partout dans les ministères, les fonctionnaires de gauche occupaient tous les postes importants. Beaucoup y sont restés quand la droite est passée, ceux qui dans leur petit bureau, bien au chaud, faisaient la pluie et le beau temps, décidaient si vous faisiez partie du sérail ou non. Combien de citoyens ont subi la pression insidieuse, les décisions arbitraires de ces petits chefs…La seule différence aujourd’hui est que certaines actions malhonnêtes sont dévoilées, mais ensuite, que pouvons nous attendre des tout puissants.

  3. Annick Danjou dit :

    « Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d´un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d´un côté…. »

    Cela fait bien longtemps qu’on le sait et penser le contraire ou espérer un changement est à mon sens assez naïf. Les belles paroles, les prises de position fermes et outrées de nos dirigeants ne mèneront à rien car il ne faut surtout pas que ça change et ils le savent. D’ailleurs les gouvernements précédents n’ont pas fait mieux. Le fait qu’ aujourd’hui nous ayons accès à ces débordements intolérables, comme dirait Mr Bartolone, et que l’on n’aurait pas connus auparavant, n’améliorera pas la condition des gens ni la façon de penser de ceux qui avancent les propos ci-dessus.

  4. Koufra dit :

    En tout cas, tout ceux qui sont sur ce mur peuvent dire légitimement que tout procès qui leur serait fait serait emprunt de partialité.

    Finalement, on peut y trouver un avantage.

    Par ailleurs, le procédé est indigne, ils représentent un corps de l’état qui a la responsabilité seul du troisième pouvoir, sans légitimité démocratique contrairement au pouvoir exécutif, le pouvoir législatif est lui aussi non élu, puisque tout se décide via les directives européennes.

    Le pouvoir exécutif est de plus en plus contraint, et des primaires obligent les candidats a avoir un budget de pre campagne, bref on fait un pré casting des gens pours les électeurs pourront voter.

    Reste t il un pouvoir légitime en ce pays ?

    On a un état sous tutelle et des parlementaires qui pour beaucoup vivent sur la « bête ».

    Sur le fonds de l’affaire, ces hommes se montrent indignes de leur charge et dogmatique la ou on leur demande d’appliquer la loi avec justesse.

    La légèreté avec laquelle la taubira a pris ce problème laisse songeur.

    Vivement le remaniement ou la dissolution, entre l’indignité et l’incompétence, cela devient problématique.

  5. Willy dit :

    Bonjour Maxime,

    l’Article 1er de la constitution:
    « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »

    Comment peut on être égaux devant la loi avec de tels olibrius?

    Pire comment lorsque l’on divorce avoir foi en la loi et ceux qui la rendent quand des substitut ou des juge sont impliqués dans des histoires concernant des enfants?

    http://justiceenfants77.blogspot.fr/p/juge-des-enfants-tgi-de-meaux.html
    http://www.leparisien.fr/meaux-77100/meaux-un-juge-des-affaires-familiales-suspendu-07-02-2013-2548195.php

    Après le tous pourris à cause des élus, voici le tous des salauds dans la justice.

    Que penser de la photo de cet homme dont la fille a été violée et assassinée et qui figure aussi sur ce mur?
    Vous savez quoi? Ils me font gerber par leur manque de respect. Ce syndicat devrait être dissout.

    Bien à vous

  6. Philippe de Lestapis dit :

    le comble de l’ignoble vient d’etre atteint : le général schmit qui a eu sa fille assassinée dans le rer était en photo sur le mur des cons installé dans le syndicat de la magistrature !!!cette ministre de la justice est vraiment la pire!!

  7. sourisgrise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .
    chez nénette je suis allée voir hier pour me donner une idée ce que c’était ce syndicat …ça fait froid dans le dos ….ça fait peur …je vous conseille d ‘ aller voir ce qui s’y dit , et sur quelle idéologie ils se basent ….j’ai lu aussi la Harangue ….c’est sidérant …alors je me dis que finalement le « mur des cons  » nous apporte qque chose d’important … sans lui on aurait pas su !
    amitié .
    Chris .

  8. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    De la part d’individus qui ont le pouvoir de priver un homme ou une femme de son honneur ou de sa liberté, cela dénote un état d’esprit qui fait froid dans le dos.

    C’est bien justement parce qu’ils disposent d’un pouvoir fort -de vie ou de mort !- que ce mur ne peut représenter qu’un simple « défouloir de potaches », une anecdote sans conséquence.
    Ce pouvoir délégué sans contrôle est dangereux dans les mains d’idéologues décérébrés qui se comportent en justiciers et non en juges.

    Je m’étais étonnée dans un de vos billets précédents que des magistrats puissent être syndiqués. Quels pouvoirs supplémentaires, quelle position plus privilégiée ont-ils encore à défendre ?
    Tous ces gens font partie d’une ploutocratie indéfendable ; non ! ils n’ont aucune excuse, ils adhèrent à des pratiques inacceptables parce que dépourvus de réelle conscience, ce sont des estropiés de l’éthique qui ne connaissent plus aucune limite.

    Il faut dire, qu’ils sont bien formés par leurs pairs :

    La Harangue d’Oswald BAUDOT (petits extraits :

    …Ne croyez pas que vous serez d´autant plus considérables que vous serez plus terribles. Ne croyez pas que vous allez, nouveaux saints Georges, vaincre l´hydre de la délinquance par une répression impitoyable. Si la répression était efficace, il y a longtemps qu´elle aurait réussi. Si elle est inutile, comme je crois, n´entreprenez pas de faire carrière en vous payant la tête des autres…

    …Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d´un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d´un côté….

    Le texte complet ici :
    http://leblogdespetitspois.blogspot.fr/p/ethique-et-deontologie.html

    Le statut des juges doit être réformé de toute urgence ; plus de juges fonctionnaires, mais des juges élus.
    C’est la seule manière d’avoir enfin une justice vraiment équitable.

    Bien à vous,

  9. Lach-Comte dit :

    « …la dérive militante et idéologique d’une petite minorité de magistrats …. » une petite minorité à un tiers, 1/3, +30%, des magistrats, ceux qui reçoivent les plaintes, ceux qui les instruisent et ceux qui les jugent ! Une petite minorité, sans compter les autres dont il n’est pas dit non plus qu’ils n’ont pas une « sensibilité » politique « commune » !! Et il en est de même à l’Ecole de la magistrature, dans les centres de formation des professeurs des écoles ou autres, dans les écoles de journalisme, dans les nombreux « superbes » Instituts et Ecoles de la République, il suffit de voir Sciences Po Paris (et la promotion Voltaire de l’ENA, pour le fun), que le Monde entier nous envie, d’où sortent la plupart de nos hauts fonctionnaires avec les pouvoirs de décision et d’application – soit de nuisance – qu’on leur connaît … des petites minorités ici et là qui finissent par faire une grosse majorité nuisible et malfaisante contre laquelle il est impossible de lutter à armes égales et qui empêche tout changement, toute réforme de notre pays. La grande majorité des Français refuse l’affrontement mais ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de convictions, n’a pas envie de défendre ses positions, c’est parce qu’elle est dégoûtée et qu’elle sait n’y pouvoir rien faire : revoyez tous les sondages récents, et moins récents, sur ce que cette majorité pense de ses politiques, de ses journalistes, de sa Justice etc … et donc comme il n’y a rien à faire, mieux vaut ne pas se fâcher en famille, seul havre de paix et unique valeur que ces idéologues gauchistes n’avaient pas encore touchée. On comprend mieux maintenant pourquoi la Famille subit tant de pressions morale, économique, fiscale depuis quelques mois car elle est le dernier rempart contre ces terroristes de l’identité française. Et pourquoi il y a eu tant de gens dans les rues …

    • Lach-Comte, je suis d’accord, 30% ce n’est évidemment pas une petite minorité, mais ma position personnelle m’impose des précautions de langage.
      MT

  10. Frederic_N dit :

    Bonjour,
    Vous écrivez une chose très juste et pourtant paradoxale ( si je la compare avec votre introduction). Vous dites que le SM témoigne d’une perte de repères éthique et intellectuel chez leurs militants actifs .. qui hélas rejaillit sur certains. Vous avez raison : cette dérive, je l’ai constatée dans tous les milieux intellecuels, et notamment chez les professeurs de faculté.
    Mais il faut se rendre compte d’une chose : si ces gens là ne sont absolument pas conscients de cela; c’est que le débat intellectuel a été totalement déserté .
    . Personne ne les remet en cause, personne ne s’y attaque. Eux ils se croient très moraux !
    Il y a des raisons matérielles à cela ( la carrière … ). Mais il y a aussi en creux un vide terrible. La désertion de la part de la droite du débat sur ces questions.

    • FrédéricN, oui, vous touchez je crois au fond du problème: ils ne sont pas conscients du caractère monstrueux de leur comportement, ils ne comprennent pas ce qui se passe et s’étonnent de l’indignation qu’ils ont suscitée. La bêtise explique beaucoup de choses…
      MT

  11. Fleur dit :

    Bonjour, pourquoi un « phénomène minoritaire »? Qu’est-ce que ça veut dire « minoritaire »? D’autant qu’il s’avère (depuis longtemps déjà que) ce sont les « minorités » qui gouvernent. Soit elles ne sont pas légitimes, soit elles sont majoritaires.

  12. Cathy S dit :

    Bonjour,

    Comme tout fonctionnaire, ces magistrats ont un devoir de réserve.
    Ce qui est choquant c’est le nombre de personnes épinglées sur ce mur et la pérennisation d’un tel affichage. La « blague » d’un jour tourne au pilori de « toujours ». La réaction première de Mme Taubira est une insulte à la justice et au respect, dire que les épinglés « ont le droit de porter plainte », devant quelle justice ? Quand on va jusqu’à traiter de « con » le père d’une victime de viol parce qu’il a milité pour les peines planchers comment peut-on encore rendre justice ? comment peut-on même encore se regarder dans une glace ?
    Faire un mur des cons, blague de potache ? non, irrespect totale, manque cruel de clairvoyance et ces personnes rendent la justice, ça fait froid dans le dos !

  13. Sceptique dit :

    J’ai écrit, également, un billet sur cette affaire. Je n’en suis pas surpris, et « je n’en fais pas un fromage! ». C’est davantage le problème de notre syndicalisme, systématiquement politisé, et victime de l’entrisme des éléments les plus gauchistes dans chaque profession.
    En ce qui concerne les juges, ce sont des hommes, et ils ne peuvent être « indépendants » de leurs opinions ou de leurs préjugés. La bonne justice est le résultat d’une élaboration complexe, adossée à une loi écrite prévoyant tous les cas de figure déjà connus, et réajustée si nécessaire dès que des phénomènes nouveaux apparaissent. Je n’oublie pas les avocats, dont le rôle n’est pas moins essentiel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s