La fin de « l’honnête homme »?

Le concept d’honnête homme, né au XVIe et XVIIe siècle est au centre de la tradition française. L’honnête homme incarne un équilibre, le goût, la finesse, le bon sens. Il a une « tête bien faite plutôt qu’une tête bien pleine », selon Montaigne ; il « sait quelque chose de tout » et non « tout d’une seule chose », selon Pascal ; il a « l’art de plaire » mais sans courtisanerie, selon Nicolas Faret ; « sobre, modéré, chaste, équitable » pour la Bruyère. Il a le sens de l’honneur et du respect ; il est tout en tempérance, combine qualités morale et de l’esprit.

L’actualité nous livre mille exemples au quotidien de la démence et des aberrations d’une époque qui ne cesse de pourfendre les valeurs qu’exprime cette notion typiquement française.

Sans parler des grands dossiers de l’heure, de cet extravagant « mariage pour tous », un événement, exemple parmi tant d’autres, est passé totalement inaperçu en fin de semaine dernière : le principal suspect de l’assaut barbare d’une bande contre le RER D venait d’être « relaxé » dans l’indifférence générale, la décision scellant la clotûre d’une affaire qui restera probablement sans suite. Cette démission spectaculaire de l’autorité et le climat de complaisance générale  qui l’accompagne peuvent avoir deux explications : une oeuvre de sabotage destinée à en finir avec la société « bourgeoise » ; une marque d’aveuglement – de stupidité – d’inaptitude à percevoir l’impact désastreux d’une pareille dérobade.

Je serais plutôt enclin à pencher en faveur de la seconde.

Petite anecdote dont je certifie sur mon honneur la stricte authenticité : je discute un jour avec un chroniqueur à la voix bien connue, un « faiseur d’opinion », supposé « de gauche », qui assène à des millions de personnes ses certitudes, ses dogmes et ses vérités. Nous parlons du droit de vote des femmes. Je lui rappelle que la gauche française, radicaux et socialistes, y a été traditionnellement opposée – redoutant l’influence des « curés » sur la gent féminine – et que les femmes doivent leur droit de vote au seul général de Gaulle en 1944. Tout citoyen me semble-t-il, devrait connaître ce moment décisif de l’histoire de la démocratie. Ce n’est pas seulement une question de culture générale mais de minimum vital pour qui prétend éclairer les autres. Pourtant, mon influent interlocuteur me regarde, sidéré : « Ah bon, vous êtes sûr ?… »

Je ne parle pas d’érudition ou de savoir mais de simple ouverture d’esprit, de curiosité intellectuelle qui fait cruellement défaut. Le creux, le vide derrière les dogmes, les certitudes, et les fausses vérités rabâchées, une société qui papillonne au gré du vent, privée des repères de l’intelligence: nous ne sommes plus dans l’ère de l’honnête homme, au bon sens ancré dans la réalité et solides valeurs morales, mais dans celle de son antithèse, le pédant qui éblouit et entraîne les autres par la frime et les beaux discours inconsistants. Les hautes sphères de notre société abondent ainsi d’intelligences artificielles, préfabriquées, façonnées dans la bêtise. « Seuls les médiocres ont la perspective de se perpétuer, ils sont les hommes de l’avenir, les seuls survivants » (Nietzsche, Par delà bien et mal). Vision excessivement sombre de l’avenir de l’humanité et de la civilisation, à ne pas prendre au pied de la lettre mais peut-être comme une mise en garde.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour La fin de « l’honnête homme »?

  1. Mich dit :

    Vous ne confondriez pas le concept d’honnête homme avec celui encore plus vieux et encore plus français de « gentilhomme », notion pastichée par les anglais à travers le terme gentleman ?

  2. alexandre dit :

    @Gérard je ne vais pas polémiquer , car de toute évidence on ne parle pas de la même chose et je ne voudrais pas polluer le site de Maxime. ( Juste un détail, un texte de 15 siècle et mal traduit, pris de façon parcellaire, nous pouvons aisément lui faire dire ce que l’on veux hors contexte ) Cela est valable pour tout texte !
    Bien a vous ..

  3. Gérard1 dit :

    @ alexandre

    Pour mémoire,

    Le coran dit :
    -Sourate 2, verset 223 : Vos épouses sont pour vous un champ de labour. Allez à votre champ quand vous le voulez.
    -Sourate 4, verset 34 : Les hommes ont autorité sur les femmes, Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les
    -Sourate 4, verset 15 : Si vos femmes commettent l’action infâme d’adultère, appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu’à ce que la mort les visite.
    -Sourate 4, verset 11 : Allah vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils la portion de deux filles.
    -Sourate 4, verset 43 si vous avez touché à des femmes et vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à une terre pure, et passez-vous-en sur vos visages et sur vos mains
    -Sourate 2, verset 222 : Éloignez-vous des femmes pendant les menstruations.

    Alexandre, vous dites « qui sommes-nous pour supposer que leurs voile est une prison ?
    Même si j’ai ma petite idée mais que nous n’en avons pas autorité à vous entendre, (à savoir si leur voile est une prison )

    je vous invite à visiter ce lien.

    http://noislam.wordpress.com/
    Elles sont nées dans l’islam. Elles savent pourquoi elles le rejettent.

    Votre comparaison avec les femmes occidentale prisonnière du système (pub et cie), j’espère que vous n’est pas sérieux ? vous m’en direz des nouvelles après avoir été sur le lien.

    (l’islam ne m’impose rien) ah bon, « convertissez les ou tuez-les » voyez, rien que ça.

    Puis, concernant ( bachelor – les anges – qui veut épouser mon fils … ) faites comme moi et ma femme, ne regardez plus la télé et savourer les joies de la nature. (surtout en ce moment ou le printemps a étalé sur la campagne milles fleurs blanches roses et rouges.

    Pour finir, des tatouages ostentatoires dans le creux des reins !!! mais je rêve, et le voile n’est pas ostentatoire ?

    Et pour mémoire, nous sommes de civilisation judéo-chrétienne.

  4. Annick dit :

    Bonsoir Alexandre,

    @annick voir le décret n° 58-568 du 3 juillet 1958
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000685058
    information confirmée par mes parents qui y etaient !!

    Ce décret concerne le vote des femmes de statut local en Algérie.
    Ces femmes disposaient du statut personnel qui laissait libres les musulmans et musulmanes de choisir entre les lois de la République et les lois de la charia.

    Ainsi, il y avait en Algérie 2 statuts de citoyenneté :
    – un statut civil local pour les musulmans attachés à leurs coutumes, leurs caïds…,
    – et un statut civil français.

    Il y avait également 2 collèges :
    – le collège musulman
    – et le collège de droit commun.

    Une première loi du 5 février 1958 instaure le collège unique
    Et le décret du 5 juillet 1958 n° 58- 568 accorde les droit de vote des femmes musulmanes.

    Mais, qu’elles soient chrétiennes, athées, juives, ou musulmanes, toutes celles qui avaient choisi le droit commun et non le droit personnel, ont bénéficié du droit de vote en même temps que les métropolitaines.

    Je sais… c’était un peu compliqué en Algérie… avec le respect du droit musulman.

    Est-ce plus clair pour vous, à présent ?

    Bonne soirée,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s