C’était Sarko

tempete-xynthiaLes lignes qui suivent n’ont pas vocation à prouver ni à démontrer quoi que ce soit, pas même à défendre la politique du précédent quinquennat. Elles ne visent qu’à expliquer le sentiment d’injustice et d’accablement que les anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy, dont je suis, ont pu éprouver à la suite de sa mise en examen pour « abus de faiblesse » sur une vieille dame. Quand je travaillais parmi les membres de son cabinet, au ministère de l’Intérieur et à l’Elysée (6 ans et demi au total), je tenais chaque soir un journal de bord qui fait plus de 800 pages… Je voudrais publier ici un extrait de la journée du dimanche 28 février 2010 à la suite de la tempête Xynthia qui a ravagé la Charente maritime et la Vendée. Mais ce n’est qu’un exemple, parmi une multitude du même genre, quasi quotidiens, montrant qui est vraiment l’ancien chef de l’Etat.

« Après un vol de quarante minutes dans l’Airbus présidentiel jusqu’à l’aéroport de la Rochelle, nous embarquons précipitamment dans un hélicoptère de l’Armée de l’air. Le temps est de circonstance : un déluge s’abat sans discontinuer sur la région. Nous survolons les zones inondées, des villages entiers recouverts par la mer, des maisons, à perte de vue, dont seules la toiture et la pauvre cheminée émergent des eaux écumantes. L’hélicoptère vole à basse altitude et nous dépose à la Faute-sur-mer dont les environs ont été engloutis sous les eaux à la suite de la rupture d’une digue. La catastrophe a fait au total cinquante à soixante  morts, dont une vingtaine dans cette commune, beaucoup de personnes âgées et d’enfants surpris dans leur sommeil par une vague gigantesque. L’horreur… Nous pataugeons dans la boue avec nos chaussures de ville. Nous suivons le président. Une vaste tente a été installée par la sécurité civile où reposent les victimes. Sarkozy y entre pour leur rendre hommage, accompagné du maire et du préfet. A travers le rideau de pluie glacée, je le vois en ressortir, livide, le visage ravagé par l’horreur de ce qu’il vient de voir. Lâchement, je ne l’ai pas accompagné à l’intérieur, me disant qu’il était inutile d’y être trop nombreux. Puis nous nous dirigeons vers une salle communale où quelques familles privées de toit ont été installées. Le Président, sonné, échange quelques mots avec chacune des personnes qui se trouvent là : « on va vous aider, je vous le promets, on est avec vous. » On lui présente une dame âgée, assise sur un siège, qui pleure: elle vient de perdre son mari et sa maison. Il lui parle et elle ne répond pas, semble ne pas l’entendre. Alors il lui prend la main et la tient sans rien dire, de longues minutes, blême, les traits durs, dévastés, les yeux hagards, comme tétanisé par le désespoir de la vieille femme. L’image me bouleverse, je ne l’oublierai jamais.

–  Monsieur le Préfet, je vous fais confiance, hein, vous allez vous en occuper, lui trouver un hébergement sans délai.

–  Je vous le promets Monsieur le Président…

Et vous me tenez au courant.

–  Oui, bien sûr.

Trempés, glacés, nous remontons dans l’hélicoptère qui nous ramène à la Rochelle. Le Président réunit autour de lui dans une grande salle de la préfecture les élus et les forces vives. Dans le discours qu’il prononce, il reprend exactement ma prose : « Ce que nous venons de vivre est une catastrophe nationale… La Charente maritime et la Vendée, deux départements martyrs… La solidarité nationale s’exercera sans aucune faille au profit de chacune des victimes… »

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour C’était Sarko

  1. pod dit :

    Sarkozy a été le plus mauvais Président (avec Jacques Chirac – dont on nous vantait également « l’humanité ») de la Vème République. L’Histoire l’a déjà jugé. Le défendre c’est se ridiculiser.

  2. JD75 dit :

    Cher Maxime,
    Que M. Sarkozy n’ait pas été un cynique intuitu personae, je veux bien vous croire… mais on s’en fiche complètement !
    (c’est pas tout à fait vrai, j’avoue : c’est mieux que d’avoir eu, en plus, un froid salopard !)
    Sa compassion a peut-être soulagé les quelques centaines d’individus qu’il a pu personnellement rencontrer en fâcheuse posture. Plutôt le rôle d’un pompier, d’un psy ou d’un prêtre.
    Par contre, sa gestion de la crise de 2008, avec augmentation de 50% en quelques mois de la dette nationale pour renflouer sans autre contrepartie des banques qui continuent à jouer au casino, sa soumission aux diktats européens voire américains en économie, sa « faiblesse » (je suis de bonne humeur!) face à l’immigration et à l’insécurité vont in fine contribuer à causer le malheur durable de millions de Français. Ça, c’était le rôle du président de la République…

    Je partage en maints points l’avis du Chouan ; ce n’est pas de la compassion ou du « pipol » que l’on demande à un homme d’Etat. A chacun son job!

    Bien cordialement,

  3. ultimateway dit :

    Un excellent article sur l’intervention de F.Hollande : « le cauchemar mou » … tout son programme en deux mots !
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/charles-consigny/intervention-televisee-de-hollande-un-cauchemar-mou-29-03-2013-1647772_1449.php

  4. Kim Larebelle dit :

    Bonjour,
    Je n’ai rien à ajouter à tout ce qui est écrit ici!
    Sauf que je ne décolère pas depuis le 6 mai 2012.
    Total RESPECT pour ce grand homme qui restera dans l’histoire!

  5. le chouan dit :

    le coeur n’est pas la raison !
    un chef d’état avec du coeur, n’est t’il pas lui-même un être fragile ?
    sans polémiquer, je rappelle utilement, que dans ce cas parmi d’autres qui se reproduiront à l’identique, pas besoin d’un président « compassionnel » si les services de l’Etat s’exercent de manière ferme dans chaque département. Je vise plus clairement « l’autorité » préfectorale anéantie par la décentralisation et pourvue de « menu fretin » sans envergure et que l’on ne respecte même plus !
    par ailleurs doit-on mettre dans la balance la narration de « sorties privées » certes anecdotiques, mais qui ont entaché durablement l’homme, la fonction et le pays ?…
    cordialement,

    • le chouan, je pense, à l’expérience, que la personnalité du chef de l’Etat est quelque chose de très important car sa mission, d’essence monarchique, est en grande partie de l’ordre du symbole, de la représentation, contrairement à un Premier ministre, simple acteur d’une politique. Le président est à la fois un gouvernant et une incarnation de la nation. Aussi n’est-il pas indifférent de savoir qu’il a du coeur…
      Bien à vous
      Maxime

  6. Koufra dit :

    Vivement votre article : ‘C’etait flamby!’

  7. ultimateway dit :

    Bonjour Maxime,

    Depuis Mai 2012 , j’ai vraiment un sentiment d’inachevé et d’injustice qui vire à la colère quand je vois l’homme qui dirige maintenant notre pays . J’espère que Nicolas Sarkozy reviendra car je ne vois personne qui ait son énergie et son charisme dans le paysage politique actuel. En tout cas, j’aimerai qu’il sache que beaucoup de Français ne l’ont pas oublié. J’avoue que je me surprend un peu à écrire ces mots car aucun de nos précédents Présidents ne m’avait laissé cette impression, d’autant que je suis loin d’avoir un profil de fan…
    Je n’ai pas non plus spécialement d’atomes crochus avec son parti, l’UMP. Je crois que c’est simplement l’homme que j’apprécie avec ses qualités et ses défauts.
    Quelque soit sa décision, on lui souhaite, toute la réussite qu’il mérite.

    • Ultimateway, avec ses qualités et ses défauts,vous avez parfaitement raison, et c’est si facile de caricaturer une personne en mettant l’accent sur les seuls seconds et en dissimulant l’essentiel…
      Amitiés
      Maxime

  8. Hurluberlu dit :

    Lazare !
    Votre témoignage est particulièrement émouvant car il résume le ressentiment de beaucoup de patriotes pour qui la France n’est pas seulement un beau pays, mais une civilisation à elle seule .
    Ils souffrent de constater l’immense gâchis.
    Pourquoi ne pas espérer une résurection des forces vives qui subsistent dans les décombres ? L’heure de la reconstruction a sonné !

  9. Annick Danjou dit :

    Monsieur Tandonnet, je pense foncièrement que Sarkozy est un homme de coeur, même si je le dis à nouveau, je ne voterai plus pour lui car ce serait un retour en arrière qui n’apporterait rien de bon, ni à lui, ni à nous. Vous savez, c’est comme quant on revient dans un endroit qu’on a quitté, on ne le retrouve pas exactement comme avant et bien souvent on est déçu. Il faut laisser la place aux autres, aux plus jeunes, au moins favorisés, mais bien sûr, entendons-nous, à des gens capables, pas au premier venu. L’exemple de Mme Parisot est un bon exemple, elle s’accroche à son poste et à son pouvoir, elle ne veut pas laisser la place, je suis satisfaite qu’elle soit obligée de céder. Nous en avons assez de toutes ces personnes qui se sentent irremplaçables, indispensables. Demandons que tous ceux qui nous gouvernent, tous ceux qui ont des postes de première importance soient limités dans leurs mandats, on ne peut pas continuer ainsi, avec des politiques qui ne partent jamais, cela devient insupportable. Si je suis désolée de ce qui arrive à N.Sarkozy, je crois qu’il est en mesure de se défendre, ce que ne pourrait pas faire n’importe quel citoyen, il faut regarder la vérité en face et je n’ai pas apprécié le déferlement d’injures et d’accusations de certains qui l’ont défendu. J’avais à l’époque stoppé mon abonnement au nouvel observateur, juste après l’élection de N.Sarkozy, quand j’avais constaté la partialité de ce journal et les injures qu’il utilisait contre lui. J’avais d’ailleurs envoyé un courrier pour expliquer ma décision. Aujourd’hui, comme je l’ai déjà dit ici, je ne regarde plus la télévision depuis le 6 mai 2012, sachant que les journalistes sont tous acquis à la gauche. Nous devons faire cesser le climat de haine qui règne dans notre pays et malheureusement, je pense que nous n’en prenons pas le chemin.

  10. Anonyme dit :

    En fait c’est juste.
    Il a trouvé ou fait trouver un logement à une petite vieille et il a mis des milliers d’autres gens dans la merde…
    L’imprécateur

  11. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Monsieur Sarkozy fait l’objet du soutien de beaucoup de Français (au moins 48% selon le résultat des dernières élections présidentielles). Selon un sondage montré sur iTélé, 54 % des Français regrettent aujourd’hui N. Sarkozy.
    Qu’il se sente fort de ce soutien.
    Si vous le pouvez, relayez auprès de M. Sarkozy le soutien plein de chaleur humaine que veulent lui exprimer des Français à qui l’on ne donne pas la parole et qu’il avait su toucher au coeur lors de la campagne présidentielle.

  12. Lazare dit :

    Bonjour,

    tel que je l’ai toujours imaginé notre Président !!!

    EXCELLENT Président qui restera dans l’Histoire, LUI !!!!!!

    vous en avez de la chance d’avoir travaillé pour ce Grand Homme ….

    avec N. Sarkozy, je ne regretterai pas d’avoir donné jusque ma santé à mon pays, mais quand je vois ce que Hollande et sa clique, appelée gouvernement , fait de notre pays, je crois que j’hésiterais à affronter les balles et autres dangers que j’ai traversés avec bonheur et honneur, sans le moindre regret sous les gouvernements de droite …. mes premières blessures à l’âme sont venues avec F Mitterrand qui en réponse à l’attentat du Drakkar au Liban a riposte avec 2 missiles qui ont tué … UNE chèvre !!! (véridique ) …. puis la droite est revenue et nous avons pu de nouveau travailler correctement … et je ne parle pas de cette génération Mitterrand qui nous ruine la vie dans les banlieues et est l’héritage du changement de société inculqué à notre jeunesse avec les Lang et compagnie qui n’avaient qu’un adage pour ces mécréants ; « laissez les dire, laissez les faire  » !!!

    et nous en avons eu le résultat il y a 15/20 ans, et dans 10 ans arrivera la génération Hollande !!!!

    Pauvre France que deux socialistes nous aura massacrée !!!

    j’arrête car j’ai des centaines d’exemples en tant qu’ancien militaire puis Gendarme Officier de Police Judiciaire (OPJ) …. à vomir tellement ce qu »ils ont laissé faire est édifiant et tout simplement «  »DÉGUEULASSE » » !!!

    voilà, … le résultat du don de ma santé à ma Patrie, m’oblige à rester calme et serein, chose qui n’est pas aisée en ce moment …

    merci de ce fait divers qui démontre l’homme de bien qu’est N Sarkozy …..

    cordialement,

    patrick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s