Message personnel

Je voudrais une fois de plus remercier les personnes qui me font l’honneur et le plaisir de participer à la vie de ce blog, dont le rythme de croisière est de 500 à 1000 visites quotidiennes. J’apprécie le ton des interventions  qui est presque toujours intelligent, modéré et courtois, fondé sur l’argumentaire ou la sensibilité mais jamais sur l’invective, contrairement à une habitude fréquente sur le web. Je les  remercie du fond du coeur de bien vouloir comprendre les difficultés de ma position et de mon devoir qui m’impose la prudence dans l’expression des textes publiés (commentaires) et sur les liens que je pourrais être amené à relayer. A ceux qui seraient tentés de me reprocher une frilosité, voire lâcheté, je voudrais rappeler qu’il n’y a pas d’autre exemple à ma connaissence de blog personnel d’un « haut fonctionnaire » (selon le terme convenu) hors politique.  Certes je pourrais parler plus souvent de mes sujets de prédilection, à l’occasion par exemple de ce récent rapport sur l’intégration des étrangers, réclamant la reconnaissance d’un droit au séjour pour les migrants en situation irrégulière, c’est à dire une régularisation générale, synonyme d’afflux migratoire massif supplémentaire. J’en suis au point ou tant d’absurdité me laisse sans voix, sans réaction, comme tétanisé, et je ne saurais d’ailleurs que me répéter en disant que quoi qu’il arrive, on ne s’en sortira jamais, jamais, en  recevant 200 000 migrants chaque année (hors demandeurs d’asile) dans un pays qui compte plus de 3 millions de chômeurs et 5 millions de personnes en grande précarité. C’est trop simple, trop évident, trop banal pour être compris par les beaux esprits. Et puis, cela fait partie du champ maudit de l’interdit, du tabou,  que la pensée unique nous impose. Sur la politique, je me répète aussi mais je ne vois aucune issue aujourd’hui,  d’un bout à l’autre de l’échiquier politique,  hanté par des « nombrils ambulants » sans idées, sans conviction, totalement hermétique à la notion de bien public, obsédés par leur image médiatique et leurs calculs électoraux. Il y a des exceptions bien sûr, moi j’aime bien par exemple Thierry Mariani, Chantal Brunel,  Hervé Gaymard, d’un point de vue très personnel. Mais en fervent admirateur du général de Gaulle, j’ai la ferme conviction que le renouveau et la renaissance de la France ne viendra pas  des partis politiques, quels qu’ils soient aujourd’hui. Avec d’autres, je place bien davantage mes espoirs dans le réseau associatif qui bouillonne en ce moment et se développe en dehors de toute ambition individuelle  et de toute prétention,  autour de sites Internet et saura un jour, je l’espère dicter sa volonté au politique voire émerger lui-même comme une force d’influence au service de la France. Je voudrais par exemple me permettre de proposer à mes amis de ce blog de s’intéresser au journal numérique « l’Union républicaine » créé autour d’une association que j’ai connue par hasard mais avec laquelle je suis en parfaite communauté de vue, qui est le modèle de ce que peut être pour moi une mobilisation des énergies autour de la sempiternelle question « que faire? » Je voudrais aussi leur suggérer, s’ils le souhaitent, de me rejoindre sur Facebook, où il est plus facile d’avoir des échanges privés et discrets.

Bien amicalement à tous,

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Message personnel

  1. Willy dit :

    Bonjour Maxime,

    Merci pour cette bulle d’oxygène qu’est votre blog.
    Vous savez maintenant que je ne vous tient pas rigueur de la modération que vous faites à certains de mes écrits. Peut être suis je trop passionné par mon pays? moi le français de papier ayant choisi de quitter ce pays que je ne reconnait plus et qui est à cent lieues du pays que j’ai vécu. J’ai choisi de devenir apatride par manque de moyens de faire changer les choses.
    D’ailleurs comment faire changer les choses en France?
    Un putsch?prendre les armes comme l’ont fait nos aïeux il y a plus de 200 ans? une révolution? OUI une révolution c’est cela qu’il faut à la France. Mais comment la faire? Cette question me poursuis depuis plusieurs années. Verser le sang de français, couper des têtes, même si certains vendus le mériteraient, c’est pas vraiment le genre de révolution que je souhaite. Alors que reste t il comme moyen?
    Il reste le moyen démocratique. ILS ne veulent pas de nos pétitions? ILS ne veulent pas nous entendre? Qu’à cela ne tienne, le peuple peut reprendre le pouvoir. PAR LES URNES. ne riez pas !! je m’explique. Imaginez le projet X ou simplement le projet de vote aux étrangers extra communautaires.
    Écrivons à notre maire, copie au sénateur élus par le maire.
    MR le maire, en tant que grand électeur, je vous ai mandaté pour représenter mes idées, ce projet de loi ne me sied pas. je vous demande de faire savoir à MR le sénateur que si ce projet passe au sénat, par les urnes je vous virerai de votre mairie et Mr le sénateur, sans votre appui, sera bientot viré.
    Écrivons la même lettre à notre député: Mr le député, si ce projet passe à l’assemblée, je vous vire aux prochaines élections.
    Enfin finissons par la même lettre à l’Élysée.

    Ca serai une jolie façon de faire, malheureusement, qui osera rédiger de telles lettres? Pire, qui prendra le temps de la faire.

    Bien à vous

  2. simple citoyen dit :

    C’est nous qui vous remercions.

    • michel43 dit :

      MERCI cars en ce qui me concerne,,c »est sans langue de bois, et sans aucune arrière pensée

  3. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Je pense que nous comprenons tous les difficultés qu’impliquent votre devoir de réserve et la tenue d’un blog. Et que nous vous sommes tous reconnaissants -admiratifs aussi- de votre « malgré tout » liberté de parole ainsi que de la liberté que vous nous permettez d’exprimer.
    Il y a sur ce blog une convivialité, que vous avez instaurée, en venant répondre personnellement à chacun des participants. La plupart ne le font pas et laissent le soin à leurs lecteurs de s’interpeller.

    Pour répondre à Sourisgrise, il m’arrive de répondre à l’un d’entre nous pour préciser ou compléter ce qu’il dit, voire l’illustrer, voire y donner un autre avis (ça m’arrive aussi). Mais, comme dans l’ensemble, je suis globalement d’accord avec les réponses et en partage l’essentiel, je ne vois pas l’intérêt d’intervenir outre mesure, les questions d’égo ne m’intéressant pas particulièrement. Or, dans les blogs « qui frictionnent », ce sont les égos, en outre bien souvent imbibés d’idéologie, qui s’affrontent. Quel intérêt ?

    Maxime, je vois bien tout ce que vous mettez en exergue, je le partage, et je me dis que, peut-être, faut-il tous ces ingrédients et même encore un peu plus, pour permettre à une grande majorité de Français d’ouvrir totalement les yeux. Beaucoup, englués dans leur vie quotidienne, leurs soucis, ne se posent pas nécessairement la question du Sens. Ils y seront contraints par la force des évènements ; réveil brutal sans doute, mais salutaire.
    L’inquiétude nous accompagne, nous qui voyons bien ce qui se prépare, mais non ! ne sombrons pas dans la déprime, ce n’est pas le moment, au contraire rassemblons nos forces et préparons-nous à sauter l’obstacle !

    Mais en fervent admirateur du général de Gaulle…
    Chic ! On va se bagarrer ! 🙂
    Là-dessus, je ne vous suis pas. Le Général avait, comme tout homme, ses zones d’ombre et de lumière. Je suis le témoin vivant d’une de ses zones d’ombre, et je regrette que son orgueil ait eu quelques fois raison de son honnêteté et de sa clairvoyance pas toujours évidente.
    Ceci dit, je reconnais qu’il fut à la hauteur sur pas mal de sujets.
    Et je n’en dirai pas plus, par amitié pour vous.
    Fin de la bagarre.

    Je ne suis pas non plus sur les réseaux sociaux. Pas confiance ; personne ne sait à qui, ni à quoi servent tous ces renseignements, ces vies privées qui s’exposent, avec obligation d’y décliner pratiquement sa carte d’identité aux propriétaires des sites.

    La télé me saoule, cependant je regarde certaines émissions, des débats -comme je lis les journaux (sur le Net) qui ne « sont pas de mon bord »- non pas pour m’offrir une crise de rage (même s’il m’arrive de sauter au plafond face à tant d’évidents mensonges et manipulations) mais pour « prendre la température » et connaitre les arguments des autres bords. Seul moyen, à mon sens, d’y réfléchir, et d’y répliquer efficacement.

    Pour finir, c’est moi qui vous remercie, Maxime, de nous réunir autour de vous sur ce blog.

    Bien à vous tous,

    • Ma chère Annick, admirateur ne veut surtout pas dire idôlatre… Je trouve que l’Appel du 18 juin est le sommet de l’histoire de France sur le plan émotionnel, mais je ne suis pas aveugle sur les erreurs commises, surtout à la fin, et cette incompréhensible « sécheresse de coeur », envers les rapatriés et les harkis, dont parle longuement Alain Peyrefitte dans son chef d’oeuvre.
      Bien amicalement
      Maxime

  4. Anonyme dit :

    Merci Monsieur Tandonnet de nous tenir informés de manière intellectuellement honnête. J’avoue ne pas toujours avoir ni le temps ni l’envie de lire tout ce qu’on nous présente et qui me montre souvent à quel point le commun des mortels est manipulé par l’ensemble des médias. Nous ne regardons plus jamais les journaux télévisés, ni surtout les émissions abrutissantes de télé réalité qui nous renvoient à la face la société parfois débile dans laquelle nous vivons. Alors il est bon de connaître des personnes dont les blogs, comme le vôtre, nous informent sans avoir a faire du tri dans tout ce fatras. J’irai sur le journal que vous préconisez et je reste bien sûr fidèle à votre blog, même si je ne réponds pas souvent, par manque de temps, à vos articles.

    • Danjou, merci beaucoup à vous, moi aussi j’éprouve la même réaction que vous, je voudrais éteindre définitivement la radio et la télé, en dehors des émissions culturelles, musique, voyages, histoire, et m’informer sur Internet et le Figaro…
      Amitiés
      Maxime

  5. Gérard1 dit :

    Addendum

    Il fallait lire « Voila la mauvaise « nouvelle » de la journée

  6. Gérard1 dit :

    Maxime, bonjour.

    Bonjour à tous.

    Voila la mauvaise de la journée, mais bon, toute bonne chose ont une fin.
    Dans un premier temps j’ai mis dans mes favoris le lien de « l’Union républicaine »
    j’irai voir cela plus tard car pour l’instant on ne vous remplace pas comme ça au pied levé.
    Et je suis fidèle aux hommes et personnes de valeurs.

    Facebook ? Je verrais bien par la suite, mais je ne possède pas de compte, ni à Facebook ni à
    Twitter, et je ne regarde pas la télé, Mais je sais ou j’irai vous retrouver Maxime, dans une partie de mon coeur ou vous y avez une place.

    Amitiés et à bientôt

    Gérard

    ps: A toute bonnes fins utiles vous avez mon adresse email.

    • Gérard, bonjour à vous, merci une fois de plus pour vos très chaleureuses paroles. J’ai écrit ce billet « d’humeur » pour rappeler ma situation, personnaliser un peu les échanges et et commencer à répondre à la questioon « que faire », mais je n’ai nulle intention d’arrêter mon blog bien sûr… Je vous remercie pour tout ce que vous lui apportez.
      Bien amicalement
      Maxime

  7. LIOT dit :

    Bonjour Mr Tandonnet ,
    j’apprécie beaucoup votre blog et votre courage qui est à signaler car je ne connais pas d’autre
    cas chez les hauts fonctionnaires . Je suis convaincu que la FRANCE s’en sortira mais il faudra
    passer par un printemps Francais venu du peuple ; le réveil de celui-ci est commencé avec la
    manif pour tous et ce réveil rien ne pourra plus l’arrèter !

    Au plaisir de vous lire , bien cordialement
    Alain LIOT

  8. Michel Berr dit :

    Maxime,

    C’est très grave car je n’ai pas une virgule à changer à l’ensemble de cet article. Ni les Partis actuels, ni la façon dont l’opinion est verrouillée par des médias manipulateurs, ni cette forme d’entropie qui tend à ne surtout pas accepter de regarder les problèmes en face et d’y apporter une réponse franche, nette et claire, à anglo-saxonne ne permet d’espérer voir notre Pays s’en sortir. C’en est déprimant et, aujourd’hui, je suis déprimé.

    Bien cordialement,

    Michel Berr

    • Michel Berr, merci beaucoup pour vote message, vous avez raison d’être déprimé, il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir en ce moment, pour ceux qui aiment leur pays!
      Amitié
      Maxime

  9. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Si on pense que le gaullisme, cela veut dire patriotisme et amour de la France, droiture morale et intellectuelle, courage et abnégation, sens du sacrifice pour la France, est-ce qu’on se trompe ? Je n’ai pas connu l’époque où de Gaulle était général et président, mais il est le dernier grand homme que la France a connu. Nombreux ceux qui se disent gaullistes, mais dont le discours sonnent faux et hypocrites, et dont les paroles et les actes font mal à la France. C’est comme certains qui aiment à dire, avec le ton et l’expression du visage étudiés : ‘Vous savez, moi, je suis un humaniste…’ . En fait, chacun y met ce qu’il veut. Cela veut tout et rien dire. Ou quelquefois, c’est une façon de dire : ‘Je suis/sais mieux que vous’. Gaullisme et humanisme sont aujourd’hui des mots vides de leur sens.

  10. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Votre blog est très important, car le signe que nous, ceux qui ne pensent pas comme le pouvoir en place, ne sont pas seuls. Nous sommes conscients du courage que cela vous demande, vu votre position. Les précautions que vous prenez sont bien compréhensibles. Cela desservirait tout le monde que vous soyez sanctionné pour ne pas avoir su faire preuve de prudence.
    S’il vous plaît, gardez votre blog ouvert (nous sommes nombreux ici, je pense, à regretter la fermeture du blog de Malika Sorel, et ne souhaitons pas que cela se reproduise avec vous) : il y a encore des gens qui ne sont pas sur Facebook.
    Il y a les politiques que vous citez. Il y a aussi Xavier Lemoine, Malika Sorel, Michelle Tabarot, et d’autres qui disent la réalité, n’ont pas peur de leur ombre, et savent s’exprimer avec raison, calme et mesure. Il y a aussi quelqu’un que je viens de découvrir : Aziz Sahiri (j’espère bien écrire son nom). Lui aussi semble être un homme plein de courage qui ose regarder la réalité en face et la dire sans faux-semblants, et qui, pour cela, est la cible de toutes sortes d’attaques et d’insultes, bien sûr.
    Ce qui est insupportable, c’est l’hypocrisie, l’angélisme, l’électoralisme, l’opportunisme et la malhonnêteté intellectuelle, qui prospèrent à gauche comme à droite. A en être écoeurant.
    Heureusement qu’il y a des personnes comme vous.

    • PLume, absolument d’accord sur Xavier Lemoine, il est tout ce que devraient être les bons hommes politiques: dévoué au bien commun, lucide, discret et modeste, efficace! C’est bien à tort que je n’ai pas pensé à le citer. Malika est plus une intellectuelle qu’une femme politique et Michelle Tabarot, je ne la connais pas et Aziz Sahiri non plus mais je vais me renseigner!
      Amitiés
      Maxime

  11. jp dit :

    Sur certains sujets, vous m’exaspérez Mr Tandonnet, Néanmoins, je viens vous lire régulièrement. Continuez !

    • jp, cela ne vaudrait pas le coup d’échanger si tout le monde était d’accord sur tout, le fait que je vous exaspère par certains sujets est plutôt bon signe, pour vous comme pour moi!
      Amitiés
      Maxime

  12. Robert Marchenoir dit :

    Maxime Tandonnet :

    Je comprends donc que pour vous, le gaullisme ne consiste pas à défendre la dépense publique. Fort bien.

    Vous dites que le gaullisme est pour vous essentiellement une question de politique extérieure. Mais quel rapport entre la politique extérieure du temps de de Gaulle et celle d’aujourd’hui ? L’URSS n’existe plus, l’Algérie n’est plus une colonie, la France est réconciliée avec l’Allemagne, la Chine concurrence les Etats-Unis, l’islam menace le monde libre, l’Union européenne s’est transformée en tyrannie, l’euro est arrivé…

    Donc, en dehors de dire que la France doit défendre ses intérêts et son indépendance, ce qui est un peu un enfoncement de porte ouverte si on ne précise pas ce qu’on entend par là (aucun politicien ne vous dira : je suis pour l’asservissement de la France à des puissances étrangères), qu’est-ce qu’il reste au « gaullisme » ?

    D’ailleurs, défini comme ça, le gaullisme est une doctrine nocive, puisqu’il consiste à dire : il n’y a que la politique étrangère qui compte en politique.

    Or, c’est précisément ce genre de vanité qui a conduit la France à l’abîme : faire le coq à l’étranger, et laisser les problèmes filer à l’intérieur. En laissant le pays aux communistes, notamment (l’un des plus gros griefs qu’on puisse faire à de Gaulle).

    Non, je maintiens : il ne faut surtout pas être gaulliste aujourd’hui. Faire l’éloge de la politique de de Gaulle en son temps, c’est autre chose.

    • Marchenoir, mais bien sur, c’est une aberration totale de présenter de Gaulle en défenseur de la dépense publique, il bataillait à chaque Conseil des ministes contre Pompidou et VGE qu’il trouvait trop laxistes! (voir c’était de Gaulle de Peyrefitte). Ce qui me frappe le plus chez Charles de Gaulle, c’est sa vision de l’histoire justement et sa clairvoyance, une qualité qui fait si cruellement défaut aujourd’hui.
      Bien à vous

  13. sourisgrise dit :

    bonsoir Maxime

    j’ai tout à fait compris votre devoir de prudence , et je pense que les autres contributeurs également ….je ne suis pas sur face….ni sur touit ( écrit exprès )….
    le fait d’avoir un blog , nous responsabilise , et c’est parfois difficile de faire comprendre qu’on ne peut pas tout dire …qu’il y a des risques énormes , que la réinformation que je fais bien souvent demande un travail de recherche , pour justement pouvoir trier le bon grain del’ivraie ….j’ai souvent dit que les gens ont besoin des blogs qui sont une famille virtuelle bien sûr , mais une famille ….si vous fermiez le votre , beaucoup se sentiraient orphelins …il y aurait un manque , surtout un blog comme le votre , en effet vos billets sont bien écrits , clairs , interessants, et communicatifs , et ça c’est important ….
    ce qui manque sur votre blog c’est un dialogue entre les internautes , puisqu’à part vous il n’y a pratiquement pas de réponses ….
    je vois sur le fig par ex sur un fil , des internautes qui se répondent et engagent un dialogue courtois , d’autres le sont moins , mais ça c’est normal et ça se gère en ne répondant plus ….mais il y a une énorme différence entre le réseau du fig , et un blog …..et je vous avoue que je ne comprends pas bien pourquoi ….voilà ce que j’avais envie de vous dire ..
    amitié Maxime .
    Chris .

  14. michel43 dit :

    oui;Maxime;nous vous comprenons; nous autres; le priver; on est direct;sans langue de bois; et libre de dire ce que nous voulons;a qui nous voulons;le fameux devoirs de réserve? je vais aller faire un tours sur ce blog; auras t »on la méme liberté de paroles que chez vous?

    • Michel43, un salarié du privé, il fait quand même attention à ce qu’il dit ou écrit sur son entreprise, non?
      MT

    • michel43 dit :

      je suis d »accord; mais chez moi, tout le monde pouvait donner son opignons sur la marche de l »entreprise, sur l »achat de matériel, et le reste; j »avais coutume de dire! le seul qui au final va trancher;c »est celui qui paye; donc MOI ;le malheur;surtout en politiques; c »est la soumissions de l’entourage; je l »ai surtout vu,chez BALLADUR, fallait tout approuver; il est vrais qu’il vivait de la politique,pas MOI?

    • Michel43, on est bien d’accord en effet que la notion de responsabilité telle qu’elle est vécue dans le secteur privé devrait s’appliquer au secteur public, c’est la clé de tout redressement: tu échoues, tu payes… Il y en a qui feraient plus attention à leur politique…
      Maxmime

  15. Robert Marchenoir dit :

    Comment peut-on être gaulliste ? On ne peut pas davantage être gaulliste aujourd’hui qu’on ne saurait être hitlérien ou stalinien.

    Une doctrine politique définie en référence à un leader mort n’a pas de sens : de Gaulle n’est plus, on ne peut plus le soutenir dans son exercice du pouvoir, l’histoire qui lui a donné naissance fait partie du passé.

    Se dire gaulliste aujourd’hui, c’est se condamner au malentendu, au faux-semblant, au bégaiement. Ce qui pouvait être légitime du temps de de Gaulle ne l’est plus, aucun chef politique ne tire plus son pouvoir de la Seconde guerre mondiale, les problèmes d’hier ne sont pas ceux d’aujourd’hui.

    Un seul exemple : les gens qui se réclament du gaullisme aujourd’hui sont souvent des étatistes, des partisans de la dépense publique, d’un Etat fort et interventionniste, des gens qui s’insurgent face à toute tentative de réduction du nombre des fonctionnaires, des gens qui s’opposent à ce qu’ils appellent « l’ultra-libéralisme ».

    Mais la France, du temps de de Gaulle, était « ultra-libérale », contrairement au mythe fantasmé par les « gaullistes » de 2013. Le dépense publique était de l’ordre de 30 % du PIB. Aujourd’hui, à l’époque de « l’atlantiste Sarkozy », par exemple, elle est de 56 %.

    Ce sont les libéraux qui réclament qu’on revienne à la situation qui prévalait sous de Gaulle, et non les « gaullistes », qui hurlent à « l’ultra-libéralisme » et à la « casse des services publics » dès que les libéraux suggèrent que 30 % de dépense publique par rapport au PIB, ce serait déjà bien assez.

    • Robert Marchenoir, de Gaulle, épaulé par Jacques Rueff, n’avait rien d’un étatiste sur le plan économique, c’est une légende, le plan quinquennal, cette ardente obligation avait un caractère indicatif et non contraignant. L’Etat avait un rôle très important chez lui, celui de fixer des objectifs, mais pas de gérer lui-même l’économie… Etre gaulliste, s’est se référer à sa vision sur la nation, le monde, l’Europe qui est tellement bafouée aujourd’hui. Cela n’a évidemment rien à voir avec les politiciens actuels qui se prétendent gaullistes mais foulent au pied la pensée du général.
      Bien à vous
      Maxime

  16. Anonyme dit :

    Bonsoir,
    Je viens d’aller voir le site « L’union républicaine ». Il est maintenant en favori pour le consulter tous les jours, tout comme votre blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s