Le grand enfumage

Ce que j’écris relève de l’évidence, d’une lapalissade grossière, et j’en suis conscient… L’enfumage médiatique de cet été atteint un niveau inégalé. Le 20 heures de TF1 et celui de F2 jubilent. La France et ses huit médailles d’or aux jeux olympiques, Noah réélu personnalité la plus populaire, le président en vacances à Brégançon où il s’est rendu en train : tout est calme, tout va bien en République normale. Pendant ce temps, à quelques milliers de kilomètres chez nous, des fanatiques massacrent les populations du nord Mali, la Syrie explose dans une épouvantable guerre civile, les islamistes menacent de contrôler l’Egypte et les pays du Maghreb, une récession menace la Chine, la stabilité politique de ce pays et tout l’équilibre planétaire, la situation de la zone euro empire jour après jour avec un taux de chômage de plus de 11%. Les Français n’aimaient pas Sarko, disait-on, car il était « anxiogène », parlant trop des sujets qui font peur, l’immigration, la sécurité, la crise et la guerre. Aujourd’hui,  La France normale peut enfin dormir tranquille derrière l’écran des bonnes nouvelles. Un jour ou l’autre, plus ou moins proche, le réel va lui exploser à la figure avec une violence inouïe. Quand? Sous quelle forme ? Nous n’en savons rien. Mais il faut s’y attendre, c’est inévitable. Ce n’est pas du pessimisme, mais du réalisme, de la lucidité. Et rien ne sera prêt, surtout pas les esprits, comme souvent en ce genre de circonstance.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

56 commentaires pour Le grand enfumage

  1. Koufra dit :

    Le nord Liban est en train de commencer à flamber, autour de tripoli comme prévu, si Israël attaquait au sud, le Hezbollah serait pris en étau et ne pourrait compter sur l’aide Syrienne ou iranienne.

    J'aime

  2. Koufra dit :

    Je pense que le Hezbollah est votre cible réelle à court terme. L’Iran le semble hors de portée pour l’instant. Votre gouvernement agite un chiffon rouge autour de l’Iran pour cacher ses réelles intentions. Avec l’armée syrienne qui est ko, l’occasion est trop belle de se débarrasser d’un ennemi pour ne pas en profiter. Le flot de réfugiés et les salafistes opérant en syrie vont déstabiliser le Liban a partir de Tripoli, ce qui coupera les bases arrières du Hezbollah au nord Liban. Des lors, le moindre prétexte sera bon pour déclencher une opération contre le Hezbollah. Parallèlement, il est probable que le conflit chiite sunnite se développe en Irak puis en syrie.
    D’ici deux ans, l’Iran aura épuisé ses ressources à tenter d’éteindre l’incendie et sera une cible envisageable.

    Je ne crois pas que l’Iran soit proche de disposer de la capacité de lancer des missiles nucléaires depuis un sous-marin avant longtemps. Ils n’ont pas d’intérêt à lancer une attaque, ils seraient détruits très rapidement.

    Cordialement

    Koufra

    J'aime

  3. Koufra dit :

    Bonjour Rotil,
    L’usage du conditionnel n’était effectivement pas pertinent sur la situation de l’Europe.
    Je suis tout à fait d’accord, un peuple doit avoir un peu de fierté et n’être pas uniquement consumériste. Nous devons effectivement compter d’abord sur nous même, car nous pouvons y arriver et si ce n’était pas le cas nous serions d’avantage resoecter en ayant fait le maximum d’effort seul avant de penser à demander de l’aide. Par contre, je pense que cela se fera individuellement au niveau de chaque nation. L’Europe n’est pas une nation, rien qu’un marche commun issu d’une ancienne convergence d’intérêts.

    Mon propos était donc de dire de manière induite qu il n’était pas question de renoncer à notre indépendance et que cela se paye.

    Je vous souhaite bon courage en tout cas. Il est probable hélas que les troubles au levant s’étendent de manière généralisée à la bande de Gaza ( dont vous êtes limitrophe), et à la frontière nord.

    J'aime

    • Rotil dit :

      Merci pour vos encouragements.

      En fait, concernant Gaza, notre dispositif « kippat barzel » (dôme de fer) a eu l’occasion de faire ses preuves durant quatre périodes depuis un an, en interceptant 95% des roquettes et grads qui nous étaient expédiés par nos gentils voisins. Pour le Liban, cela semble plus problématique, la nature des armes du hezbollah étant différente. Mais c’est beaucoup plus pour eux que cela serait une catastrophe, car nous saisirions sans doute l’occasion de faire en sorte d’être tranquilles un bon moment.

      C’est du côté de l’Iran que nos regards se tournent avec inquiétude, car ils sont sur le point d’avoir la bombe et les vecteurs.

      L’accepter serait signer notre arrêt de mort.

      C’est donc peut-être de là que viendra la prochaine manifestation de la crise mondiale que je considère comme la quatrième guerre mondiale, commencée un 11 septembre 2001…

      Bien cordialement.

      J'aime

  4. Mich dit :

    @Koufra

    Oui il est évident que si la Chine intervient massivement, cela ne se fera pas sans perte d’autonomie.
    A choisir vaut il mieux l’autonomie ou des troubles sociaux-ethniques massifs ?

    Dure question dont on ne pourra se départir que lorsque nous ferons vraiment face a celle ci (et que nous pourrons juger exactement que représenteront cette perte d’autonomie et les troubles dont je parle).

    J'aime

  5. Rotil dit :

    Bonjour Koufra,

    Vous écrivez: « La Chine à t elle capacité à sauve l’Europe? Si oui, conservera t elle cette capacité si l’Europe va mal? À t elle la volonté de le faire ? Au bout du compte quel sera le prix politique de ce sauvetage? Par ailleurs, la zone russo chinoise est opposé à la zone OTAN, nous perdrions peut être d’un côté ce que nous gagnerions de l’autre. »

    Vu d’Ashkelon, j’aurais tendance à penser que l’Europe devrait réapprendre à compter sur elle-même.
    Ensuite, votre « SI l’Europe va mal » m’étonne et m’interpelle… Comme si l’on pouvait encore se poser la question… L’Europe n’est pas capable aujourd’hui d’assurer le renouvellement des générations… Et c’est absolument dramatique. La Chine, ce n’est pas vraiment mieux, elle est dans une politique d’enfant unique qu’elle va payer très cher, l’Inde suit le mouvement…

    Et pour ne s’en tenir qu’à la Chine, elle a devant elle une crise économique, elle aussi, qui risque d’exploser rapidement…

    Je ne suis pas très optimiste pour les prochaines années. Pour personne, d’ailleurs.

    Cordialement.

    J'aime

  6. Koufra dit :

    Merci Mich.

    Concernant la Chine, ça pose plusieurs questions :
    La Chine à t elle capacité à sauve l’Europe? Si oui, conservera t elle cette capacité si l’Europe va mal? À t elle la volonté de le faire ? Au bout du compte quel sera le prix politique de ce sauvetage? Par ailleurs, la zone russo chinoise est opposé à la zone OTAN, nous perdrions peut être d’un côté ce que nous gagnerions de l’autre.

    La réserve en devise chinoise est de 2200 milliards De dollars. Le PIB chinois est deux fois celui de l’Allemagne.

    Ils pourraient peut être nous sauver, mais le coût de ce sauvetage fait qu il vaudrait peut être mieux se débrouiller par nous même. Sauf à devenir une puissance mineure.

    J'aime

  7. Mich dit :

    vous oubliez peut etre la situation de la Chine qui risque d entrer en recession. Sachant que l Europe constitue un important marche, ils n ont pas interet a voir la demande europeenne trop faiblir. Des lors, il se pourrait qu ils apportent une aide a l Europe. Notamment en cas de possible retrait de la Grece.
    Mais tout cela n est qu incertitude..
    desole pour lorthographe, jecris depuis un clavier anglo saxon.

    J'aime

  8. Mich dit :

    simple , concis et excellent rappel Koufra. Je pense exactement comme vous: nous n avons encore rien vu.

    J'aime

  9. Koufra dit :

    Bonjour Annick, à mon sens la crise économique n’a pas encore commencé. Elle a été ralentie et pas amortie par divers artifices. Le taux de chômage reste relativement bas compte tenu de la situation. Si l’Espagne et l’Italie n’arrive plus à se refinancer sur les marchés. Nos principaux marchés vont se fermer. Entre les fermetures d’entreprise et de leur sous traitants, le taux de chômage peut passer en quelques mois à 20%. Nous sommes au début de la crise et n’avons rien vu. Le choc de cette crise sans solution qui dure depuis 5 ans arrive. Les divergences d’intérêts entre état européen font qu il n’y aura pas d’accord. Les allemands payent actuellement pour se laisser le temps de diversifier leurs marchés hors zone euro mais se garde bien (à raison) de prendre des décisions engageantes sur le long terme.

    Comme on dit au poker, ils payent pour voir.

    Bien cordialement

    Koufra

    J'aime

  10. georges dit :

    Maxime
    « Drill de tir » cela veut simplement dire qu’il faudra tôt ou tard réapprendre à se défendre ,la politique de l’autruche ça commence à bien faire.

    J'aime

  11. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    De retour de vacances, je constate que le blog s’enrichit de nouveaux intervenants qui n’ont pas les yeux fermés, et tant mieux.
    Preuve que les Français ne sont pas tous dupes et s’informent à d’autres sources qu’aux « Pravda » nationales.
    J’ai mis les « Hexagoneries » de Michel Berr dans mes favoris, une brève visite (que je vais continuer) m’a conquise. Nous partageons pas mal de choses en commun.

    Grand enfumage, c’est certain. Mais pour qui ? Ceux qui ont voté à gauche sont minoritaires me semble-t-il (c’est l’abstention qui a rassemblé le plus de Français) et parmi ces partisans de gauche, une multitude de communautés de tous poils et origines. Représentent-ils la France ? Pour ma part je ne le crois pas. Le réveil va faire mal, c’est certain, mais il peut être salutaire pour notre pays en obligeant à de grands changements indispensables.

    Nous serons donc probablement dans une situation économique critique d’ici la fin de l’année. nous dit Koufra.
    Le hic, c’est que nous y sommes et… depuis longtemps. Nous abordons la fin de l’histoire.
    Pour l’instant les élites jouent la montre en contournant et violant les traités (autorisation donnée à la Banque Centrale de Grèce de renflouer ses banques qui pourront ainsi prêter à leur État qui, lui-même, pourra ainsi rembourser sa prochaine échéance à la BCE grâce à ces Euros-PQ – pardonnez-moi l’expression).
    Bref, la croisière bruxelloise continue de s’amuser, les peuples paieront ; ils renfloueront les banques « too big to fail » et les états aux poches percées, jusqu’à ce que la corde casse.

    http://leblogalupus.com/2012/08/09/humeurs-de-loups-du-jeudi-9-aout-2012-mensonges-lachetes-honte-aux-politiques-honte-a-la-bce-par-bruno-bertez/

    Dans l’avion qui me ramenait j’ai lu sur le Figaro un article de Charles Gave qui, à son habitude, cerne bien le problème de l’€URSS :

    « Non, M. Mario Draghi, l’euro n’est pas irréversible. Il est mortel ! »
    http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2012/08/08/10001-20120808ARTFIG00409-non-mmario-draghi-l-euro-n-est-pas-irreversible-il-est-mortel.php
    Si ça vous intéresse, je taperai l’article complet que j’ai conservé.

    Le site de C.G, pour les derniers articles et voir l’incendie arriver : http://institutdeslibertes.org/2012/08/05/vers-une-depression-en-france-part-2/

    Bien à vous tous,

    J'aime

  12. elkana dit :

    Les médias ont mis Hollande au pouvoir. Ils vont bien sûr critiquer Hollande dès que le bateau va couler. Ce n’est pas le roi qui est responsable, ce sont les faiseurs de roi. Qui sont-ils, sinon les médias, les journalistes? Bien sûr, ils ne vont pas se désigner au peuple comme les responsables des malheurs qu’ils vont vivre. Ils auraient dû nous laisser choisir en informant le peuple sur les projets des candidats, au lieu de les matraquer 24/24 contre Sarko.

    J'aime

  13. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vu au journal télévisé de 13h, le 9 août 2012, sur France2 : un reportage sur la ville de Tulle où un circuit touristique a été mis en place autour de F. Hollande. Sont montrés aux (très peu nombreux) touristes intéressés les endroits où F. H. avait ses habitudes. Commentaire d’une journaliste russe présente : « ça me rappelle le temps où, en Union Soviétique, à tous les endroits où était passé Staline, il y avait des pancartes disant ‘Ici est passé/a bu/a mangé/…. Staline’ ; je n’imaginais pas voir ça en France… » (citation pas au mot près, mais le sens y est). Assez drôle…ou pas…

    J'aime

  14. georges dit :

    KOUFRA,
    Commentaire intéressant ,excellente analyse.

    J'aime

  15. Mich dit :

    @Koufra:
    encore une excellente analyse. Mais je suis en désaccord avec la dernière phrase.
    vous êtes convaincu que la cohésion de la France sortira renforcée de cette épreuve.
    Moi je suis convaincu que ce sera le début de troubles sociaux massifs et de clashs
    ethno-culturels larvés.
    Peut être suis je trop pessimiste..ou trop réaliste.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.