Réflexions diverses de fin de campagne

1) D’après les sondages, le taux d’abstention pourrait atteindre 30%. Si on y ajoute le vote en faveur de candidats dits anti-système, Mme Le Pen 15%, M. Melanchon 15%, cela donne 60% d’électeurs qui ne se reconnaissent pas dans institutions, dans la classe dirigeante, et a contrario, 40% de Français, une petite minorité seulement qui croient en la politique. Ce constat désastreux ne s’explique pas seulement par la crise économique mais par le comportement des élites dirigeantes et cette impression toujours plus profonde de coupure entre la France « d’en haut » et la France « d’en bas ». Un simple exemple, anecdotique mais parlant: celui des voitures de fonction avec chauffeurs qui dispensent les membres des cabinets ministériels de prendre les transports en commun. Quelle erreur! Comment sentir un pays, son peuple, en étant coupé de sa vie réelle? Moi je pense qu’il est impossible de comprendre ce qui se passe en France, sans prendre le métro ou le bus aux heures de pointe.  Une mesure toute bête, toute simple: supprimer, sans aucune exception, les voitures de fonction avec ou sans conducteur…

2)-Dans toutes les situations de marasme, il y a des profiteurs qui s’en sortent mieux que les autres. Pendant les grandes pénuries de la guerre de 1940-1944, nombreux sont ceux qui ont fait fortune par le marché noir. L’autre jour, une amie malheureuse, la quarantaine, sans emploi, larguée par son mari, m’a raconté qu’elle n’arrivait plus à gérer la situation avec son jeune fils, un gamin perdu et déboussolé. En désespoir de cause, elle se rend auprès d’un pédopsychiatre de son quartier qui lui a été chaudement recommandé. Une demi-heure d’entretien: 140 euros, c’est-à-dire un dépassement de plus de cent euros sur le tarif de la sécurité sociale. Effondrée, mon amie doit s’acquitter de cette somme et son enfant ne sera pas soigné. Ce n’est évidemment pas un cas isolé mais un simple exemple car les profiteurs prolifèrent  sur les décombre de notre solidarité nationale et contribuent au rejet du système. Ils devraient être sévérement punis, comme tous les voyous.

3)-A-t-on bien réalisé que dans un mois, la France sera peut-être le seul pays au monde avec la Corée du Nord et Cuba à avoir des ministres communistes à son gouvernement? (Je ne compte pas la Chine, pays le plus capitaliste de la planète). Le communisme? Entre Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot, soixante millions de morts, au bas mot. Et nous risquons de retrouver dans quelques jours à des postes clés au commandes de l’Etat, des ministres labellisés communistes. Ce qu’on éprouve, ce n’est pas de la peur: les chars soviétiques ne sont plus là pour menacer la liberté; mais une sorte de honte, de sentiment de ridicule, d’absurdité. Seuls au monde avec la Corée du Nord et Cuba…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Réflexions diverses de fin de campagne

  1. MICHAUD Alex dit :

    – Collectif. Le livre noir du communisme et Du passé faisons table rase! Histoire et mémoire du communisme en Europe. Robert LAFFONT, réédité Pocket.

  2. Sylvain dit :

    Bonjour Maxime, je n’ai pas encore lu vos livres, peut être le ferais-je. Je ne vous connais pas vraiment, mais j’observe extérieurement concernant l’immigration, que votre combat s’apparente plus à celui de Marine le pen que celui de Nicolas Sarkozy. l’immigration sous son quinquennat a été massive. De plus, la politique d’assimilation s’il en avait une, a échoué. Il est vraiment dommage qu’il n’y ait pas eu de ralliements au 2nd tour avec le FN pour les présidentielles. A coup sûr Nicolas Sarkozy aurait été réélu. L’UMP est responsable du retour, et de la montée en puissance du communisme, car Nicolas Sarkozy n’a pas arrêté de complimenter, de galvaniser Jean luc Mélenchon pendant la campagne, peut être par stratégie. A aucun moment l’UMP s’est attaqué au FdG, Vous avez préféré le communisme au patriotisme de la droite. Que l’UMP arrête ses stupidités d’alliances avec le PS aux législatives prétextant le présumé : « front républicain »; pour bloquer le candidat du FN ! Cela n’a fait que diviser les électeurs de droite, et ça a contribué à la perte de crédibilité de Nicolas Sarkozy. L’heure n’est plus aux querelles et aux disputes, ils nous faut une vraie force d’opposition face à la politique socialo-communiste, il faut être soudé sinon nous prenons encore plus le risque des dangers de leur politique.

  3. Ping : La France est au bord du gouffre | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  4. Anonyme dit :

    « Mme Le Pen 15%, M. Melanchon 15%, cela donne 60% d’électeurs qui ne se reconnaissent pas dans institutions, dans la classe dirigeante, et a contrario, 40% de Français, une petite minorité seulement qui croient en la politique.  »

    Vous faites de bien curieuses analyses. Je pensais que les équipes de campagne de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon (et non pas Melanchon) étaient composées, chez l’un comme chez l’autre, de militants politiques et que leurs électeurs croyaient en des projets politiques en votant pour ces deux candidats. Manifestement à vous lire ce n’est pas le cas.

    1.

    • Anonyme, je voulais dire « anti-système » comme ils se qualifient eux-mêmes, ou révolutionnaire, ce qui implique à mes yeux le rejet de la politique comme mode de résolution pacifique des conflits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s