Extrême droite, extrême gauche

Qui est d’extrême droite, qui est d’extrême gauche ? Les définitions varient selon les époques. Ces notions prennent de l’importance sous la Troisième république, au début des années 1870. Elles ont alors un sens bien précis, un contenu lié à un projet : sont considérés comme d’extrême droite les partisans de l’ancien régime, les Légitimistes qui refusent le drapeau tricolore et exigent le retour à la monarchie traditionnelle que symbolise le drapeau blanc ; tandis que l’extrême gauche, à l’inverse, se compose des républicains radicaux, en avance sur leur temps, partisans d’une révolution pour l’époque: la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ainsi, Clémenceau est alors, jusqu’au changement de siècle, considéré comme étant d’extrême gauche !

Au XXème siècle, les notions d’extrême gauche et d’extrême droite convergent, dans le sens d’une entité unique : l’extrémisme, le totalitarisme. Elles portent sur un mode d’exercice du pouvoir – négation de toute valeur et de tout scrupule –  plus que sur un contenu, un projet de société. Elles préconisent le rejet du modèle de la démocratie pluraliste, prônent au contraire la dictature sous différentes formes, le recours à la violence, à la contrainte, à l’arbitraire, la négation du suffrage universel, des libertés publiques et individuelles, de la liberté d’expression. L’extrême droite se confond avec les partisans des régimes fascistes ou de solutions autoritaristes – les ligues d’extrême droite en France dans les années 1930 – tandis que le parti communiste, puis les mouvements trotskistes ou maoïstes dans la deuxième moitié du siècle, incarnent l’extrême gauche. Les extrêmes se rejoignent dans le rejet et la haine de la démocratie bourgeoise et par leurs procédés quand ils accèdent au pouvoir : abolition des libertés, indifférence à la vie humaine, délation, dénonciation, recours aux camps de concentration, exaltation d’une entité collective, classe ou race, au détriment de l’individu, pratique des persécutions et du lynchage. Extrême droite et extrême gauche se confondent dans le système totalitaire, au sens où Annah Arendt utilise ces termes.

Nous sommes en ce moment dans une troisième phase. Tout d’abord, celle du découplage entre extrême droite et extrême gauche. Les deux notions ont toujours été liées. A l’heure actuelle, si la formule « extrême droite » est d’un usage courant, on ne parle plus vraiment ou beaucoup moins de l’extrême gauche, ou alors de manière bienveillante. Mais surtout, une banalisation de l’expression « extrême droite » est en train de s’accomplir . En gros, le mot échappe à un sens précis, devenu plus ou moins synonyme de populisme, de réaction, et se présente avant tout comme une formule creuse, ultra-péjorative, une insulte qui sert à diaboliser l’adversaire idéologique, à lancer l’hallali quand on est à court d’argument ou qu’on dédaigne le débat d’idées. Exemple tiré d’un récent meeting « anti-raciste » : «Malheureusement le 10 mai (abolition de l’esclavage), comme chacun peut le constater, ne s’est pas imposée dans l’esprit de l’opinion publique mais, pire, elle est aujourd’hui remise en cause par une extrême-droite qui, derrière Eric Zemmour et les députés de la droite populaire, veulent abolir ce qu’ils qualifient de « loi mémorielle »…. Par notre mobilisation, nous devons montrer que nous ne laisserons pas la mémoire être manipulée ou occultée par l’extrême-droite. »

Sans vouloir verser dans l’excès que je dénonce – tout est extrême droite – il me semble tout à fait salutaire et urgent de réfléchir et de repenser l’extrémisme : qui, aujourd’hui en France, veut abolir ou réduire la liberté d’expression, pratique l’inquisition et la censure morale ? Qui, en France, pratique la dénonciation, la délation, la chasse aux sorcières, le lynchage médiatique, au détriment de la dignité des personnes, dans l’indifférence absolue pour l’humiliation ou la souffrance engendrées ? Qui, dans notre pays, joue sur la haine, l’intolérance, le rejet de l’autre, celui qui ne pense pas pareil, stigmatise, cherche à humiler, avilir? Qui, en France, montre du doigt, dénonce, accuse, livre en pâture, lâche la meute sur tel ou tel bouc émissaire, personnes désignées à la vindicte générale, comme à la pire époque des polices politiques, des mouchards et des bourreaux ? Oui, l’extrémisme, au sens vrai du terme, continue de sévir, moins  puissant, moins nuisible que l’extrémisme du siècle dernier, mais toujours aussi hargneux, s’inspirant des mêmes méthodes, mais sous une forme adoucie, policée, édulcorée, conforme à un autre temps. Il avance aujourd’hui le plus souvent masqué, doucereux, diffus, donneur de leçon, mélangé à l’air du temps, imprégnant l’idéologie dominante, avec ses faux airs de générosité, d’ouverture, de modernité,  son visage de sainte nitouche, son odeur d’ordre moral et sa méchanceté intrinsèque.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Extrême droite, extrême gauche

  1. incognito dit :

    Je crois, oui, que dans la confusion générale, avoir une grille de lecture politique c’est une question de fond.

    J'aime

  2. incognito dit :

    Comment classer le parti de Marine Le Pen aujourd’hui ? Conservateur, ultra-conservateur, ou d’extrême-droite ? J’ai beaucoup de mal à le situer, mais ma grille de lecture n’est peut-être pas correcte. Même les paranoïaques-complotistes et antisémites, Soral et Dieudonnet, semblent à la fois appartenir à l’extrême-droite et à l’extrême-gauche. Hollande brouille aussi les repères avec aujourd’hui l’annonce de son futur programme libéral, que ne renierait pas l’UDI et feu le Modem (encore vivant semble-t-il). Merci en tous cas pour ce texte pertinent, qui mérite une suite,

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    tout juste !

    J'aime

  4. Alain PROTTE dit :

    En France, tout politicien est un extrèmiste dont la cause à défendre est différente de celle de l’adversaire et s’adresse à une catégorie humaine particulière..
    Il y a des extrémistes marxistes, royalistes, libéraux, anarchistes, laïques, mondialistes, européistes etc…
    Les uns prônent la violence et la coércition pour arriver au pouvoir, d’autres préfèrent des arguments plus mous et plus raisonnables, et des moyens de séduction plus caressants. Mais l’extrémisme est là, en permanence. Seule change le mode d’expression de la tendance.
    Dans la population il ya les extrémistes des idées, les extèmistes de l’argent, les extrèmistes de l’indifférence, les extrèmismes de la revendication genres auxquelsl adhère étroitement un monde politique fait de chapelles où domine l’ego et l’intérêt.

    J'aime

  5. HUIBAN dit :

    Bonjour,

    Effectivement, je partage votre analyse. L’extrémisme évolue de la façon dont vous l’avez décrit. On est bien loin du « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. » (Voltaire). Pourtant, ces « nouveaux » extrémistes s’en réclament… Il leur faudrait revisiter l’esprit des Lumières…

    Bien à vous !

    Patrice HUIBAN.

    J'aime

  6. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Heureuse de vous voir de nouveau en pleine forme.

    La pente sordide qu’ont prise maintes « élites de tous poils » -souvent autoproclamées- se révèle aujourd’hui de plus en plus glissante et dangereuse pour… ces donneurs de leçons.
    Le boomerang en pleine figure, avec l’affaire qui décoiffe le FMI, met en exergue les valeurs et l’éthique auxquelles se réfèrent tous ces beaux parleurs ; « faites ce que je dis, et laissez-moi faire comme je l’entends »… il y a longtemps que nombre d’entre nous avions pigé ! Les « diams » d’un président, la double famille d’un autre (entretenue aux frais de la République, donc aux nôtres) les diverses mises en examen qui n’excluent pas pour autant la prétention à gouverner la France, ou une région, ou un bidule théodule quelconque… pourvu qu’on ait l’ivresse d’un pouvoir supposé ou réel. Pouvoir qui permet avantages et passes-droits ; chacun veut une part de ce très bon fromage, et tant pis s’il faut piétiner la France pour s’y maintenir.
    A Droite, comme à Gauche, on ne peut pas dire que l’on s’encombre de beaucoup de moralité, ni même d’honneur.
    Et ce qui est insupportable, c’est la collusion qui existe entre ces « clans » (comment les qualifier autrement ?) chacun tenant l’autre par la barbichette.

    Les communistes ont longtemps caché les horreurs que leur idéologie avait provoquées ; ils n’ont pas hésité à réécrire l’histoire pour ce faire, notamment sur la seconde guerre mondiale, mais aussi sur celle d’Algérie. Heureusement, les faits sont têtus, et là aussi le boomerang rectifie, les murs tombent et dévoilent…

    Je suis toujours stupéfaite, malgré tout, de constater combien la plupart de ceux qui prétendent à nous diriger, s’empoignent sur la manière de faire pour résoudre les problèmes et choisir le meilleur (ou le moins mauvais) pour le pays et son avenir.
    Y aurait-il tant de chemins différents qu’ils ne puissent, ensemble, se pencher sur les meilleures solutions des problèmes les plus épineux, sans en faire une question de dogme ?

    Les Français en ont assez de la propagande, des discours vides, des « vedettes » propulsées à grand renfort de com, des mensonges et des effets de manches.
    Ce qu’ils veulent, ce sont des gens capables de redresser la France, de lui assurer un avenir serein et sûr.
    Mais ce qu’ils veulent surtout, c’est que l’on cesse de leur mentir, d’occulter les vrais problèmes en les gavant d’informations subalternes destinées à les aveugler sur ce qu’il se passe de problématique ailleurs.
    Ainsi en est-il actuellement de l’extrême danger qui s’annonce et se précise de plus en plus dans la zone euro. L’euro va exploser, et nos banques avec…
    Qui en parle en vérité ? Quelques rares économistes, relégués des médias français.

    Merci d’avoir (sur un autre fil) répondu à ma question, cher Maxime.

    Amicalement,

    J'aime

    • Annick, bonjour, merci de votre fidèlité à mon blog. Parmi les élites, ou auto proclamées, comme vous le dites, il y a aussi je pense beaucoup de gens et de plus en plus qui sont conscients de la gravité du fossé avec le peuple dont vous parlez. Résorber cette coupure est un enjeu essentiel pour la démocratie en France.
      Bien cordialement
      MT

      J'aime

  7. COLSON dit :

    Ah « La République des faux gentils » si bien dépeinte par Ivan Rioufol…
    Puis-je me permettre de conseiller la lecture du très roboratif « Vive Le Pen » de Robert MENARD; bref et brillant essai qui, à son tour, pointe avec ironie (et talent) le terrorisme intellectuel qui continue de sévir (plus que jamais, peut-être) sur le sujet de l’immigration.

    J'aime

  8. Albert dit :

    Bonjour
    Pardon si je suis hors-sujet mais je viens juste de découvrir l’existence de ce blog.
    Je me (et vous) pose une seule question, très basique:Comment avez-vous pu croire possible de concilier vos idées avec les fonctions que vous occupez???
    Bien à vous.

    J'aime

  9. gilbert dit :

    L’extrême-droite veut se donner une bonne image. Sous-estimer le danger c’est le nier.

    J'aime

  10. Dagmar dit :

    Ravie de vous voir de retour bien reposé.
    Tout d’abord je perçois votre douleur qui se transforme en cri d’alarme et de révolte. Vous n’êtes pas seul. Il y des centaines, milliers des gens, des parfaits inconnus entourés d’une meute qui veut leur tête. Leur crime? Tout simplement  » construir ». Je plaisante?
    Pas du tout. Vous ne dépensez pas, vous ne voyagez pas, vous aimez votre maison, vous avez acheté par vos économies un lopin de terre, que vous louez en attendant la retraite?
    Vous construisez, alors contrôle sur contrôle, redressement sur redressement ( la compta pourtant tenue par les experts) Le système veut votre t^te car vous n’êtes pas décervélé. Vous avez l’impression que je suis « hors sujet ». Je ne le suis pas. Je milite avec Reichman pour que les lois de ce pays soit appliquées et que soyons égaux devant la loi. TOUS EGAUX. Alors le Système vous encercle et veux vous detruir. Quelque soit l’angle d’attaque. Pour vous angle d’attaque est politique , pour nous les inconnus… fiscal, plaintes, condamnations a répétition par les caisses pourtant en faillit. Partir, partir…..mais si on ne peut pas?

    J'aime

    • Dagmar, je ne connais pas votre histoire personnelle, mais je vous souhaite bon courage en tout cas car cela semble très difficile pour vous.
      Bien cordialement
      MT

      J'aime

  11. Michel dit :

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec vous. L’intolérance est partout. On n’est pas forcément raciste quand on ose parler d’immigration. Au contraire, se taire, c’est laisser le terrain à la vraie extrême-droite.

    J'aime

  12. Mich dit :

    Il ne faut pas avoir beaucoup d’imagination pour se représenter quels auraient été les réactions du PS si DSK avait été de droite.
    On aurait eu droit à un lynchage en règle et à d’hypocrites indignations moralisantes et haineuses.
    Encore une preuve de qui sont les extrêmes. Au passage j’apprécie la dénonciation de Lisa du deux poids de mesure : oui en effet l’extrême gauche a commis au cours de l’histoire d’horribles massacres. Pourquoi n’est t’elle pas diabolisée ??! Si on compte les morts, le communisme a tué au moins autant que le fascisme: 60 millions de mort pour Mao, 12 pour Staline, massacre des Khmers rouges…

    J'aime

    • Mich, sur la comptabilité des morts liés au totalitarisme, je pense qu’il faut aussi prendre en compte les 50 millions de morts de la seconde guerre mondiale qui sont de la responsabilité des régimes fascistes.
      Merci
      Bien à vous
      MT

      J'aime

  13. Mich dit :

    Trés bonne description qui ressemble fortement au PS actuel et aux organisations anti-racistes. Voilà les nouveaux extrémistes, les porteurs de haine.

    J'aime

  14. Boss dit :

    Cher Maxime, tout ces bons mots pour dire que les extremistes sont aussi au parti socialiste et qu’ils sont pires que les autres car ils avancent masqués sous le prétexte de défendre l’humanisme !
    J’espere que vous me permettrez ce raccourci…

    J'aime

    • Boss, Je ne visais pas un parti politique en particulier mais un état d’esprit de plus en plus courant qui consiste à s’acharner, à lyncher un bouc émissaire: à chaque semaine sa victime. Mais c’est vrai qu’à ce petit jeu, une partie de la gauche française actuelle (ne généralisons pas), dans les partis mais aussi dans les media et les associations, est à la pointe du mouvement …
      MT

      J'aime

  15. Lisa dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Comme l’a fait plusieurs fois remarquer Monsieur Luc Ferry, à juste titre, dans différentes émissions télé, il est étonnant de constater combien s’allier avec l’extrême droite passe pour immonde alors que s’allier avec l’extrême gauche ne semble poser aucun problème aux média. Alors que le communisme, semble-t-il, a fait autant de morts que le nazisme. Et qu’avant de combattre aux côtés des Alliés lors de la Deuxième Guerre Mondiale, la Russie communiste avait conclu un pacte, fait semblant opportunément oublié aujourd’hui.
    Cordialement.

    J'aime

    • Lisa, bonjour, vous avez bien raison, Pol Pot par exemple, le chef de Khmer rouge, a anéanti un tiers de la population du Cambodge. Je me souviens qu’en 1980, juste après, on disait que ce pays ne comptait plus d’enfant de moins de 5 ans. J’ai connu cette époque. Honte à la communauté internationale qui n’a pas bougé le petit doigt pour secourir le peuple cambodgien victime de l’un des pires massacres de l’histoire. Il faut dire que Pol Pot et ses amis avaient été formés à bonne école… Mais j’évite la polémique!
      Bien à vous
      MT

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.