Réflexions diverses de fin de campagne

1) D’après les sondages, le taux d’abstention pourrait atteindre 30%. Si on y ajoute le vote en faveur de candidats dits anti-système, Mme Le Pen 15%, M. Melanchon 15%, cela donne 60% d’électeurs qui ne se reconnaissent pas dans institutions, dans la classe dirigeante, et a contrario, 40% de Français, une petite minorité seulement qui croient en la politique. Ce constat désastreux ne s’explique pas seulement par la crise économique mais par le comportement des élites dirigeantes et cette impression toujours plus profonde de coupure entre la France « d’en haut » et la France « d’en bas ». Un simple exemple, anecdotique mais parlant: celui des voitures de fonction avec chauffeurs qui dispensent les membres des cabinets ministériels de prendre les transports en commun. Quelle erreur! Comment sentir un pays, son peuple, en étant coupé de sa vie réelle? Moi je pense qu’il est impossible de comprendre ce qui se passe en France, sans prendre le métro ou le bus aux heures de pointe.  Une mesure toute bête, toute simple: supprimer, sans aucune exception, les voitures de fonction avec ou sans conducteur…

2)-Dans toutes les situations de marasme, il y a des profiteurs qui s’en sortent mieux que les autres. Pendant les grandes pénuries de la guerre de 1940-1944, nombreux sont ceux qui ont fait fortune par le marché noir. L’autre jour, une amie malheureuse, la quarantaine, sans emploi, larguée par son mari, m’a raconté qu’elle n’arrivait plus à gérer la situation avec son jeune fils, un gamin perdu et déboussolé. En désespoir de cause, elle se rend auprès d’un pédopsychiatre de son quartier qui lui a été chaudement recommandé. Une demi-heure d’entretien: 140 euros, c’est-à-dire un dépassement de plus de cent euros sur le tarif de la sécurité sociale. Effondrée, mon amie doit s’acquitter de cette somme et son enfant ne sera pas soigné. Ce n’est évidemment pas un cas isolé mais un simple exemple car les profiteurs prolifèrent  sur les décombre de notre solidarité nationale et contribuent au rejet du système. Ils devraient être sévérement punis, comme tous les voyous.

3)-A-t-on bien réalisé que dans un mois, la France sera peut-être le seul pays au monde avec la Corée du Nord et Cuba à avoir des ministres communistes à son gouvernement? (Je ne compte pas la Chine, pays le plus capitaliste de la planète). Le communisme? Entre Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot, soixante millions de morts, au bas mot. Et nous risquons de retrouver dans quelques jours à des postes clés au commandes de l’Etat, des ministres labellisés communistes. Ce qu’on éprouve, ce n’est pas de la peur: les chars soviétiques ne sont plus là pour menacer la liberté; mais une sorte de honte, de sentiment de ridicule, d’absurdité. Seuls au monde avec la Corée du Nord et Cuba…

Maxime TANDONNET

About these ads

À propos de maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

39 réponses à Réflexions diverses de fin de campagne

  1. MICHAUD Alex dit :

    - Collectif. Le livre noir du communisme et Du passé faisons table rase! Histoire et mémoire du communisme en Europe. Robert LAFFONT, réédité Pocket.

  2. Sylvain dit :

    Bonjour Maxime, je n’ai pas encore lu vos livres, peut être le ferais-je. Je ne vous connais pas vraiment, mais j’observe extérieurement concernant l’immigration, que votre combat s’apparente plus à celui de Marine le pen que celui de Nicolas Sarkozy. l’immigration sous son quinquennat a été massive. De plus, la politique d’assimilation s’il en avait une, a échoué. Il est vraiment dommage qu’il n’y ait pas eu de ralliements au 2nd tour avec le FN pour les présidentielles. A coup sûr Nicolas Sarkozy aurait été réélu. L’UMP est responsable du retour, et de la montée en puissance du communisme, car Nicolas Sarkozy n’a pas arrêté de complimenter, de galvaniser Jean luc Mélenchon pendant la campagne, peut être par stratégie. A aucun moment l’UMP s’est attaqué au FdG, Vous avez préféré le communisme au patriotisme de la droite. Que l’UMP arrête ses stupidités d’alliances avec le PS aux législatives prétextant le présumé : « front républicain »; pour bloquer le candidat du FN ! Cela n’a fait que diviser les électeurs de droite, et ça a contribué à la perte de crédibilité de Nicolas Sarkozy. L’heure n’est plus aux querelles et aux disputes, ils nous faut une vraie force d’opposition face à la politique socialo-communiste, il faut être soudé sinon nous prenons encore plus le risque des dangers de leur politique.

  3. Anonyme, je voulais dire « anti-système » comme ils se qualifient eux-mêmes, ou révolutionnaire, ce qui implique à mes yeux le rejet de la politique comme mode de résolution pacifique des conflits.

  4. Ping : La France est au bord du gouffre | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  5. Anonyme dit :

    « Mme Le Pen 15%, M. Melanchon 15%, cela donne 60% d’électeurs qui ne se reconnaissent pas dans institutions, dans la classe dirigeante, et a contrario, 40% de Français, une petite minorité seulement qui croient en la politique.  »

    Vous faites de bien curieuses analyses. Je pensais que les équipes de campagne de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon (et non pas Melanchon) étaient composées, chez l’un comme chez l’autre, de militants politiques et que leurs électeurs croyaient en des projets politiques en votant pour ces deux candidats. Manifestement à vous lire ce n’est pas le cas.

    1.

  6. Ping : La France est au bord du gouffre | dreuz.info

  7. Willy dit :

    Bonjour Maxime,

    cela est sympa à vaoir

    bien à vous

  8. bernard dit :

    Aveec Hollande à l’Elysée, nous aurons beaucoup de Galloway en France avec le vote des immigrés dont une écrasante majorité est musulman. Au secours!

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/04/02/la-victoire-de-george-galloway-depute-pro-hamas-bouscule-la-politique-britannique_1679251_3214.html

  9. Naïf, merci beaucoup pour cette rectification. Sur les véhicules de fonction, ce n’était qu’un exemple anecdotique pour montrer la nécessité de combler la fracture entre les « élites » et le peuple.
    MT

  10. Mich, merci pour cet excellent commentaire que je partage, surtout la fin.
    MT

  11. Robert Marchenoir dit :

    Non. Qu’ils aillent faire un tour dans le métro une fois comme on va au zoo, pourquoi pas. Mais pourquoi devraient-ils faire tous leurs déplacements en métro ? Une fois suffit.

    Quant à la baguette de pain, pourquoi diable serait-il utile qu’ils connaissent son prix ? Il y a un grand problème national du prix de la baguette de pain ? Le prix de la baguette de pain explose, et le pain représente 30 % du budget des Français ? Non, alors ? Le prix du pain était un problème en 1789. Nous sommes en 2012. Est-ce qu’on pourrait arrêter, en France, de faire de la politique avec des fantasmes, des mythes et des clichés, et commencer à en faire avec la réalité ?

    Et puis il faut arrêter un peu avec cette déformation contemporaine que j’appellerais le vice touristico-journalistique, et qui veut qu’on ne puisse pas connaître un problème à moins de l’avoir constaté de visu.

    La civilisation et la science, c’est justement la capacité à analyser des situations sans en être le témoin immédiat. C’est la capacité de connaissance par l’abstraction et l’assimilation du savoir d’autrui. Il n’y a nul besoin de mettre les pieds dans le métro pour apprendre de quoi il retourne. Un homme politique, qu’on suppose d’un niveau intellectuel supérieur au reste de la population, est justement censé, plus que le Français moyen, être capable d’appréhender la réalité à distance.

  12. Naïf dit :

    C’est un plaisir de vous lire, mais permettez-moi de critiquer votre premier point.
    En premier lieu, vous faites une faute de calcul: 30% d’abstentions et 30% (35 avec les trotskistes) des votants, cela fait légèrement plus de 50% (51% pour être exact) du corps électoral. Le constat de rejet que vous faites n’en est pas moins vrai, mais il n’a rien de nouveau depuis 2002 (LePen au second tour) ou depuis le rejet du traité constitutionnel européen. Qu’a-t-il été fait (pas dit, fait) depuis pour y remédier? Comme pour la dette: des rustines oratoires?
    Quant à vos propositions sur les voitures de fonction, elles fleurent bon la démagogie. Il vaut mieux commencer par supprimer aux gaudelureaux des cabinets leur gyrophare et par verbaliser les berlines à chauffeur et cocarde qui stationnent indûment autour du palais bourbon et de ses annexes devant des gendarmes et des policiers. Ensuite, sélectionnez mieux les jeunes gens qui entrent dans les cabinets, en chassant les fats arrivistes.

  13. Mich dit :

    Oui le communisme 60 millions de mort… voir plus: 40 millions de mort pour Mao, 12 millions pour Staline, on est déjà à 52 millions. Plus que la seconde guerre mondiale !
    Si à partir de là, on ajoute les crimes communistes commis par la Chine au delà de l’ère Mao, la Russie au delà de l’ère Staline et tous les pays qui massacrèrent et qui continuent à massacrer (ex:la Corée du Nord) au nom du communisme, je crois qu’on avoisine les 80 millions de mort sans problème, au minimum. Partout où ce fût appliqué, ce fût l’échec, les épurations, la misère, la mort, la régréssion.

    Les américains, au moins idéologiquement, sont sains. Le terme socialiste fait figure d’insulte et le communisme est vu comme une monstruosité, un virus mortel à l’égale du nazisme. Ce n’est malheureusement pas le cas en France. Ce deux poids, deux mesures a fait le malheur de la France. Le marxisme distillé par les universitaires (la sociologie bourdieusienne en tête) et donc, logiquement, mathématiquement presque, par les médias est notre plaie. Les pauvres sont victimes des méchants riches: il faut donc éradiquer les riches. Le diplôme, l’école est un rouage de transmission/légitimation des classes bourgeoises: il faut supprimer le diplôme, les notes, les concours, arrêter la littérature et tout remplacer par les maths (je n’ai rien contre les maths). Les noirs sont victimes des méchants blancs: il faut éradiquer les blancs, créer des organisations anti-racistes. Les femmes sont victimes des méchants hommes (féminisme), l’environnement est victime de l’homme mauvais (écologie): il faut revenir à l’âge de pierre et éradiquer les mâles…

    Je caricature mais c’est presque ça. Une vision binaire, affreusement binaire. Les bons d’un côté, bons parce que victimes. Les méchants de l’autre, méchants parce que supérieurs aux yeux des critères et des valeurs d’analyse: le riche est supérieur au pauvre parce qu’il est plus riche. La richesse sert donc à fonder pour le gauchiste un critère de supériorité: drôle de contradiction !

    Une pensée complètement idiote, stupide, bornée qui n’a jamais compris que le meilleur allié du pauvre, c’était le riche. C’est le riche qui paye le plus d’impôt, qui est chef d’entreprise, qui emploie. C’est la richesse, l’appât du gain, qui incite à innover, à créer, à faire avancer les conditions de vie, la technologie. C’est le capitalisme qui permet de monter les échelons, de devenir soit même riche. Il n’y a jamais eu de volonté d’oppression de la part des bourgeois sur les pauvres, ridicule ! Et quand le riche s’en va, c’est le pauvre qui trinque !
    Regardez la Corée du Sud: pays sous développé en 1960 et ce qu’elle est devenue maintenant ! Regardez la Chine !

    La France: un pays de retardés mentaux. Voilà comment on va être vu à l’étranger.

    Vive le capitalisme ! Vive la liberté d’agir, d’entreprendre, la liberté d’expression ! Non à l’assistanat, à l’Etat Providence qui endort, médiocratise ! Et vive l’Amérique !

  14. Robert, si comme vous le dites, le métro est « laid, sale, surpeuplé, déprimant, rempli de gens malpolis, agressifs, violents et dangereux », ne pensez vous pas souhaitable que les responsables publics de ce pays le fréquentent pour en prendre conscience et partagent les conditions de vie de leurs concitoyens? Et aussi, qu’ils sachent le prix de la baguette de pain car c’est le quotidien de millions de Français, voire le prix du « sans plomb 95″? Par ailleurs, mon propos portait sur les membres de cabinet, comme je vous l’ai précisé, pas sur les ministres qui ont un logement de fonction, et donc nul besoin de prendre le métro pour se rendre à leur travail. Excusez moi si je vous ai heurté par le mot « mépris » mais cela s’appliquait à votre texte tel que je l’ai ressenti, à tort, en première lecture, bien sûr pas à vous que je ne connais pas…
    Bien à vous
    Bonne soirée
    MT

  15. Cabinda, ma place, je l’ai déjà perdue depuis huit mois, alors voyez, je ne suis pas vraiment intéressé… C’est curieux, je vous parle des massacres, déportations, tortures, génocides commis par les régimes communistes, de Lénine à Pol Pot, au bas mot soixante millions de morts, et vous mettez en balance une histoire de 22 zozos qui courent après un ballon… Sur la « fin de cycle sarkozien » attendez encore un mois avant de vous réjouir, on ne sait jamais, l’histoire a parfois des retournements inattendus…
    Merci beaucoup et joyeuses fêtes de Pâques à vous!
    Maxime

  16. Robert Marchenoir dit :

    Votre réponse marche sur la tête, Monsieur Tandonnet.

    Je me déplace exclusivement en transports en commun, j’ai donc une expérience extensive du métro parisien, merci bien. Je n’ai jamais eu ni voiture de fonction ni chauffeur et je ne ferai jamais partie du gouvernement ni d’un cabinet comme vous. Je fais partie du « peuple », figurez-vous.

    Je dis pourtant, et je maintiens, qu’il est absurde et démagogique de réclamer que les gouvernants prennent le métro au lieu d’une voiture de fonction.

    Je sais très bien comment « on est » dans le métro parisien, pour l’expérimenter tous les jours. Je sais qu’il est laid, sale, surpeuplé, déprimant, rempli de gens malpolis, agressifs, violents et dangereux.

    Maintenant, si vous avez le privilège de bénéficier d’une voiture de fonction et que vous préférez le métro, grand bien vous fasse. Je ne suis pas en train de vous dicter à vous ce que vous devez faire.

    Il est quand même ahurissant de m’accuser de mépris alors que je ne fais que réclamer un privilège justifié pour une caste qui ne sera jamais la mienne.

    Un bon gouvernement est un gouvernement efficace. Un ministre doit être reposé et détendu pour farie correctement son travail. Il doit se déplacer le plus vite possible. Il doit être en sécurité. Vous voyez le ministre de l’Intérieur dans le métro, à portée de n’importe quelle racaille de banlieue ? On n’est pas en Suisse en 1950.

    Ce n’est pas en supprimant les voitures de fonction qu’on obligera la classe politique à être plus proche des préoccupations des gens. Ca c’est du cinéma, c’est comme les journalistes qui demandent tous les ans depuis des décennies aux hommes politiques le prix de la baguette de pain et du ticket de métro. Ils ne le connaissent pas, et alors ? Ils ne sont pas élus pour ça.

    Ils sont élus pour connaitre le montant de la dette et la parité euro / dollar, pas le prix de la baguette de pain. La baguette de pain, c’est bobonne ou la femme de ménage qui l’achète et c’est très bien comme ça.

    Pour que les gouvernants soient plus proches des gens, il faut massivement licencier les fonctionnaires, il faut supprimer le cumul des mandats, il faut instituer le référendum d’initiative populaire, il faut diminuer massivement les dépenses de l’Etat.

    La focalisation des Français sur des symboles idiots comme les voitures de fonction est la preuve de leur mesquinerie et de leur refus de la liberté et de la responsabilité. Si les Français voulaient vraiment être libres, ils commenceraient par réclamer qu’on foute dehors 30 % des fonctionnaires et qu’on mette la Sécurité sociale en concurrence avec les assureurs privés, pas qu’on supprime les voitures de fonction aux ministres.

  17. Et oui, elle est belle la république! Grâce au soleil qui brille on ne voit pas le papier peint se décoller. Comment puis-je en vouloir à mes concitoyens, comme je l’ai dit il y a quelques temps sur votre blog, malgré que pour l’idée qui va suivre, pour la quelle j’ai déjà été sévèrement attaqué sur les bases mêmes de ma réflexion, je persiste; l’homme lorsqu’il est attaqué, frustré, bafoué, trompé, volé, que l’on viole son territoire et que l’on nuit à sa liberté, alors dépité, il se tourne vers se qui le rassure, pour l’Égypte (idée première pour la quelle j’ai subi une attaque sur mes propres valeurs de jugement) c’est la foi qui rassure sur tous les domaines où il est attaqué, sans regarder plus loin, aveuglé par la peur, prêt à accepter l’inacceptable pour éviter l’incertitude des fins de règne; Pour le français pris dans la tourmente du chômage et de ses peurs que certains lui font valser devant ses yeux hagards et apeurés, il se tourne vers ce qui le rassure aussi! Vers le communisme, pas celui des chars, pas celui des prisons pour mauvais penseurs (j’en suis heureux!), pas celui de la dictature du prolétariat, mais celui de grand-père celui qui a le goût des congés payés, de la retraite à 60 ans ou 55 ans pour les plus enjoués comme les cheminots. A la bête humaine quand elle a peur, elle se réfugie dans ses plus beaux rêves, même s’ils deviennent à terme toujours les pires cauchemars voyez les autres affolés aussi, craintifs cherchant le havre de paix, la sécurité, comment ils courent dans les bras de l’extrême droite! Mais combien, savent qu’extrême est en dehors de nous, loin dans ce que nous pouvons produire de pire!
    Oui c’est bien cela auquel il faut faire face aujourd’hui, sous la forme d’une crise où chacun tire la couverture à lui le plus fort possible pour préparer l’hiver qui s’annonce. Alors tant pis pour ceux qui ne seront pas couvert. Ils verront le pire droit dans les yeux.
    Que voit le peuple, les voitures de fonction, les appartements prêtés, moultes choses qui agressent son quotidien, celui là même fait d’impôts qui augmentent, des salaires qui ne montent pas, voir même qui baissent ou au final, comme la lutte, le chômage. En face, il voit les parlementaires qui corrigent leurs retraites sans trop de conviction, qui ne bougent pas leur salaire ou indemnité, pauvre Lionnel Lucas qui avait proposé de baissé de 10% ces indemnités pour montrer la solidarité avec le peuple. Solidarité, vous avez dit solidarité mon cher cousin? Le peuple voit aussi ces mêmes parlementaires http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/baisser-l-indemnite-des-deputes-il-32473
    mais là européens exposés par le biais de caméras étrangères courir se cachant pour ne pas être pris la main dans le sac, et oui, il semble que certains ne se présentent que pour toucher les indemnités de présence. Il voit aussi ses élus s’autoriser à être avocat sans passer aucun diplôme ni concours, alors que pour lui le peuple on lui a inventé la VAE (validation des acquis de l’expérience), mais lui il doit payé son inscription à l’université et la commission (pour être honnête, si vous avec peu de revenus ,on vous fait un prix pour la commission pas pour les droit d’inscription, alors que vous n’aurez eu aucun cours), oui avocat sans avoir à passer devant une commission, pourquoi faire je suis au dessus du peuple, ne vous inquiétez pas, je maîtrise! N’ai-je pas réussi, à ne jamais réduire les dépenses publiques, fort non? Le peuple voit dans ses élus un rassemblement de notables et de fonctionnaires, qu’ils sont forts ces hommes et femmes qui eux sacrifient un travail sur l’autel sacrificiel de la république, bien sur ils savent qu’ils retrouveront leurs travail après la fin de leur sacrifie (nom du mandat, cela fait peur). Car ils souffrent, ne vous y trompez pas, dur est l’amertume de ne point être aimé par le peuple, heureusement, il y a les décorations, les réceptions, les avantages liés à la fonction et les amis utiles comme le disait Aristote, ceux qui vous aiment pour ce que vous pouvez leurs donner! Qui se ressemblent, s’assemblent! Dit le proverbe!
    Alors, moi qui crois encore dans notre république, dans l’intelligence des hommes et au minimum à l’instinct de mes concitoyens à choisir juste devant l’abîme tendu devant eux!
    J’ose croire qu’il n’écouteront pas certains tribuns se disant du peuple, qui crient: « Français nous sommes au bord du gouffre, grâce à moi la France va faire un grand pas en avant! Vive moi! vive la France! »
    Mais, il est difficile de croire, quand vous avez quelques cellules grises, vous dites trahis, ils ont sacrifié la souveraineté de notre monnaie, construite par de Gaulle juste après la guerre pour que nous n’ayons pas à emprunter à des trompeurs! Chassé le naturel, il revient au galop! Hier, prêt direct à la banque de France, aujourd’hui on emprunte à 3 % ( valeur arrondie, pour l’Allemagne 1,8%) alors que nos prêteurs peuvent emprunter à 1%. Regardez les principaux actionnaires de ceux qui nous prêtent,avec ceux qui avait la banque de France avant; surprise! Au grand monopoly de la vie, la joie est grande pour ceux qui ont pris directement avant le jeux toutes les cartes chances et tiennent la banque; mais vont-ils gagner! Seul le peuple a les cartes qui quelques fois dans le temps peuvent aider à changer les choses!
    Nos enfants nous regardent, nous devons nous montrer dignes d’eux et de ceux qui ont donnés leur vie pour que nous puissions penser librement et avoir le choix!

    Alors au lieu d’amuser nos amis des USA par le nombre de nos élus vis à vis de notre population, au lieu de servir de terrain d’essais pour l’émigration, quand on a que deux mains, on ne peut sauver vraiment que deux personnes, nous ne sommes pas encore des surhommes, même si Nietzsche nous regarde! Celui qui voulait sauver tout le monde, lui multipliait les pains! Nous pas, même si certains aux couleurs bizarres vert/rouge, nous disent le contraire.
    Alors votez, alors que même celui qui ne croit plus vote, car je ne peux imaginer que sur dix de ces candidats, il n’y a pas une personne représente non pas la quintessence nos vertus, ne rêvons pas mais un maximum de vertus qui nous propulseront vers un avenir possible, et non pas vers un futur au goût du passé ayant pour seul destination le fond du précipice!

    Bon choix mesdames, bon choix messieurs!

  18. ... dit :

    Depuis notre échange sur Césaire, je passe de temps en temps. Deux choses:

    1- La France championne du Monde de Foot avait pour Ministre du Sport, Marie Georges BUFFET, une communiste..
    2- Sur les voitures de fonction avec chauffeur: C’est curieux que cette réflexion soit la votre en cette fin de cycle sarkozien

    On se prépare à céder la place? Vous avez raison car  » Le changement , c’est maintenant! »

    Cordialement, joyeuses fêtes de Pâques.

  19. Huluberlu, je pense que c’est encore plus compiqué que cela, la société française se caractérise par une course éperdue à l’égalitarisme au sens du nivellement, qui voile une recrudescence des privilèges, des égoïsmes, des chasses gardées, des droits acquis et des profiteurs…
    Bien cordialement

  20. Franck Boisard, pour être franc avec vous, je suis pour ma part totalement hostile à ce genre de polémique qui touche à une famille et un enfant et que, à mes yeux, rien, aucune considération politique, ne ne peut justifier. La seule chose qui m’intéresse c’est le débat d’idées.
    Bien à vous
    MT

  21. Robert, je parlais des membres de cabinet mais votre deuxième phrase illustre à merveille le mépris que j’essaye de dénoncer et en plus l’exagération: si vous saviez comme on est mieux dans le métro parisien, au milieu du peuple, que dans une voiture de fonction prisonnier des bouchons…
    Bien cordialement
    MT

  22. Robert Marchenoir dit :

    Supprimer les voitures de fonction serait effectivement une mesure bête. Les dirigeants du pays doivent évidemment, pour des raisons d’efficacité, de sécurité, et aussi de prestige, pouvoir se déplacer rapidement, et, j’ajouterais, confortablement d’un point à un autre.

    Il est tout à fait démagogique de prétendre que la saleté, l’inconfort, l’insécurité et la lenteur sont des attributs nécessaires du gouvernement.

  23. Vous n’avez pas voulu publier mon commentaire précédent, parce qu’elle révèle une information personnelle.

    Je comprends vos raisons et vous êtes ici chez vous.

    Mais j’ai tout de même une objection : comme moi, vous ne pouvez pas ne pas en sentir que le caractère explosif de cette révélation tient à ce qu’elle révèle de très politique à propos d’une certaine personne.

    Imagine-t-on nos grands hommes dans une telle situation ? Non, l’orgueil national, la décence, le patriotisme les en auraient retenu.

  24. Huluberlu dit :

    La France est malade du syndrôme de l’égalité. Pour fonctionner et produire, une société a besoin de hiérarchies (administratives, juridiques, artisanales, commerciales, etc ). Qui dit hiérarchie, dit inégalité, mais cette dernière est insupportable au Français moyen.
    Cordialement.

  25. Michel43, non, je n’oublie rien.

    Je suis espagnol et aucune sympathie pour un régime qui pendant 40 ans et après un million et plus de morts en s’attaquant a une République sortie des urnes et avec l’aide des fascistes italiens et allemands. Santiago Carrillo on peut lui faire tous les reproches du monde mais a contribué amplement a la démocratisation de l’Espagne post-franquiste.

    Saludos

  26. Bonjour Maxime et merci de votre réponse a ma participation en effet un peu à contre courant…de beaucoup d’opinions que je lis.

    «  » »Alors, vous n’êtes pas choqué de penser que des gens qui se rattachent idéologiquement aux auteurs de tant de monstruosité, qui ne renient pas la bannière du communisme, puissent peut-être revenir à la tête de notre pays?
    Bien à vous
    Merci » » » » »

    Je reprends juste ceci car bien entendu que je n’ai jamais été en accord ou en sympathie ou empathie avec tous ces évènements ni personnages…. mais Maxime de l’autre côté n’y a t il pas non plus des rattachements idéologiques ? J’ai le grand défaut de toujours voir des deux côtés !

    Quand je vois ce que le Juge Garzon a subi de la part des instances espagnoles et pourtant… qui gouverne aujourd’hui l’Espagne ?

    Joyeuses Pâques

  27. michel43 dit :

    Sur les communistes en ESPAGNE,la guerre civile,
    on aurait vu la même chose,si il avait réussi a prendre le pouvoir,
    vaste débat.

  28. Je ne comprends pas ce que vous voulez dire?

  29. michel43 dit :

    vous semblez oublier volontairement mon ESPAGNE
    la pasionaria et son acolyte Santiago

  30. Jose, merci d’intervenir un peu à contre courant de la tonalité de ce blog. Il y a une chose que je ne comprends pas et peut-être pouvez vous m’éclairer. Nous sommes à l’air de la repentance tous azimuts: esclavagisme, colonisation, Vichy, guerre d’Algérie, comme si nous étions tous coupables de ce qui s’est passé jadis. Alors, pourquoi notre époque ferme-t-elle les yeux sur les crimes du communisme, ceux de Lénine, Trotsky, Staline, Mao, Pol Pot. Les massacres de masse, la torture, le Goulag, les hôpitaux psychiatriques, les camps de rééducation en Chine, l’évacuation de Pnom Pen par les Khmers rouges, les « champs de la mort », tout cela a bel et bien existé n’est-ce pas? Alors, vous n’êtes pas choqué de penser que des gens qui se rattachent idéologiquement aux auteurs de tant de monstruosités, qui ne renient même pas le nom de communisme sous la bannière duquel elles ont été commises, puissent peut-être revenir à la tête de notre pays?
    Bien à vous
    Merci

  31. Ninimizou, merci, c’est exactement ce que je me dis, les électeurs ont la mémoire bien courte…

  32. M. Noop, merci pour ces mises au point que je trouve très pertinentes.
    Bien à vous
    MT

  33. gottex dit :

    Vos remarques 1 et 2 sont des cartouches bien pertinentes que vous tirez contre le système.
    Cela fait bien longtemps que des gens sensés essaient de nous mettre au courant de toutes les aberrations de notre système qui est une véritable usine à gaz avec des dérives financières incroyables et ahurissantes. Voir entre autre les efforts d’informations politiquement incorrectes de TOCQUEVILLE MAGAZINE de Michel de Poncins, http://www.libeco.net/ et il y en a bien d’autres.
    Aussi déçu, par les promesses non tenues de Nicolas Sarkozy, le non respect de mon vote contre l’Europe et le personnage, etc.., je voterai Marine Le Pen. Je trouve qu’elle parle judicieusement avec franchise et clarté tous les problèmes qui se posent actuellement en France. La majorité de ses solutions me semblent bien fondées et réalistes.

  34. Il me semble que l’épouvantail « communisme » a fait son temps non ? Des drapeaux rouges… et alors ? J’en ai même vu a Toulouse de la République Espagnole…. c’est se démarquer c’est tout. Quelle couleur n’aurait pas « choqué » ?
    Encore du bleu qui est déjà largement utilisé a droite… comme à gauche ?

    Depuis quarante ans et quelques que je vis en France, tout en n’étant pas français et que je suis avec intérêt, sans voter, la vie politique française. Je n’ai jamais vu un Ministre étiqueté communiste mettre en péril la République. Ni 81 ni Grenelle en 68 furent une catastrophe pour le pays. Je précise que je suis chef d’entreprise.

    Par contre, je suis scandalisé et surpris des agissements de ceux sortants et si foutoir existe c’est bien a eux que l’on le doit ! Le dernier exemple en date étant l’agitement anti-terrorisme islamiste dont on dirait qu’ils découvrent soit le danger soit l’ampleur possible a 15 jours d’un premier tour. Cinq ans de Ministère de l’Intérieur et autant de Présidence et on l’ignorait ? La liste serait longue d’exemples du même type.

    C’est amusant de voir les promesses n’engageant que ceux qui y croient et les accommodements raisonnables du type horaires de piscines pour grappiller des voix dans les sondages….

    Sincèrement, si j’avais pu voter, j’aurais voté Coluche. Il n’est plus là, mais il reste d’une actualité brûlante.

  35. ninimizou dit :

    Bonjour monsieur TANDONNET, que cela sonne juste !!! comme je le disais dans un précédent message quel dommage qu’il n’y est pas plus d’hommes de votre trempe. Comment les français peuvent-ils se laisser avoir part le discours de Mélenchon, ont-ils si peu de mémoire pour gober un programme d’une autre époque ? Ce type ne sait que vociférer , sa seule préoccupation anéantir Marine Le Pen .Quelle haine dans son regard et ses propos. Pourvu que les sondages se trompent pour éviter à la France cette régression . Pour ma part je préfère encore me serrer un peu plus la ceinture( à condition que l’état donne l’exemple) plutôt que de succomber au chant des sirènes conduisant au naufrage de mon pays.
    Bien cordialement

  36. nooptot dit :

    Bonjour, Maxime Tandonnet

    1) La démocratie rerésentative dans notre pays est malade, très malade. L’esprit même de la démoratie s’absente au sein de l’élite mais aussi au sein de la population. Il faudrai effectivement adapter les institutions répubicaines, mais il faudrait je le pense aller en sens inverse des promoteurs de la 6e république,qui eux il me semble veulent institutionnaliser cet absentement démocratique et non le combattre.

    2) Il y aura toujours des profiteurs. Ils profitent surtout du renversement et de l’inversement des valeurs qui fondent une société. Voir par exemple l’aristocratie du 17e et 18e siècle.

    3) Le communisme est un idéal tentant pour certains. Cela peut se comprendre. Le problème majeur c’est qu’il ne peut être mis en place et être maintenue sans une très forte regression démocratique et sans une atteinte nette des libertés, dont la libertés d’expressions, qui rendent rapidement ces sociétés « carcérales ».
    D’où le petite vacherie faite par le comique Gaspard Proust à Clémentine Autain un jour sur un plateau télé.

  37. michel43 dit :

    Nous somme le seul pays au monde,ou pour se faire élire,
    un candidat MENT a ses électeurs et s’apprête à faire le contraire de son programme
    Un peu de sérieux: HOLLANDE se FOUT de mélenchon, il l’ignore royalement.
    Beaucoup de gens font une overdose de SARKOZY, c’est clair.
    Nous savons que les dés sont pipés: il n’avait AUCUNE chance dès le début.
    Sans langue de bois,qui avait intérêt a lui faire subir le sort de jospin?
    le couple d’amis; copé-jacob pour 2017:
    30 ans pour réussir à mettre notre pays en faillite,
    pourtant,entouré d’experts, d’éconnomistes, de conseillers et de hauts fonctionnaires de BERCY,
    et de politiciens de tout bord.
    On croule sous les dettes, le chomâge, la fermeture d »entreprises,sous les taxes, impôts,les prix de l »alimentation, des carburants,du gaz,de l’électricité,du prix des péages,des mutuelles,des assurances,de l »augmentation de la TVA; de l’immigration illégale, l’accueil de 800 000 familles et de leurs enfants ,alors que nous n’avons ni travail, ni logements, plus les réfugiés politiques,les interventions militaires a crédit,ect ect
    pour NOUS, le privé qui savons gérer de petites entreprises, c’est incompréhensible:
    des nuls, point barre.
    Dupont de droite, dupont de gauche, des incapables qui ont berné les veaux.
    Alors ,quelle chance pour redresser notre pays?
    Le plus dur est à venir, avec HOLLANDE, Mélenchon et les communistes, les trotskistes vont se charger de mettre le foutoir dans notre pays
    triste tout cela, mais se sont les veaux qui dans les urnes qui décideront de ceux qui vont diriger le pays.

  38. fredi maque dit :

    Sans doute nous faudrait-il voter pour un candidat vraiment populaire, un authentique représentant du peuple français.
    NS par exemple ?

  39. Charlie dit :

    Mélenchon surtout fait peur, les drapeaux dans ses meetings sont rouges comme le sang, il y a du rouge partout, je le sens capable de ressortir la guillotine pour éliminer tous les ennemis qu’il aura perçus comme tels, il va tout prendre de force, museler par la force les opposants en multipliant les lois dites antiracistes, en les accusant d’être des ennemis du peuple qui empêchent le bonheur d’advenir sur Terre. Il va massacrer au nom du Bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s